Il rejoint le top 5 des vainqueurs de l'émission : qui arrêtera Paul, l'attachant candidat des "12 coups de midi" ?

Médias
IMBATTABLE - Paul, qui frôle désormais les 350.000 euros de gains et de cadeaux, est entré ce jeudi, en se qualifiant pour une 81e émission, dans le top 5 des vainqueurs des "12 coups de midi", le jeu quotidien de Jean-Luc Reichmann sur TF1. L'occasion de revenir sur le parcours de ce jeune homme aussi brillant qu'attachant, atteint du syndrome d'Asperger.

A tout juste 20 ans, Paul  écrase tout sur son passage dans "Les 12 coups de midi" sur TF1. Et les spectateurs sont toujours plus nombreux à suivre ses exploits : l'émission, lancée il y a neuf ans, a enregistré lundi dernier son record historique d'audience  en rassemblant 3,7 millions de téléspectateurs. Le jeune homme, lui aussi, bat des records. Ce jeudi, il s'est qualifié pour sa 81e émission - avec un compteur de gains et cadeaux arrêté à 348.167 euros -, entrant ainsi dans le top 5  des plus grands "Maîtres de Midi".


Il faut dire que depuis plusieurs semaines, Paul ne laisse pas de place aux concurrents et finit chaque émission en confirmant son statut de "Maître de midi". Le jeune candidat a aussi invité le syndrome d'Asperger sur le petit écran. Comme environ 300.000 Français, Paul est en effet atteint de ce syndrome qui se définit par des difficultés plus ou moins prononcées à établir des relations avec les autres, à communiquer et à établir des liaisons affectives, dues, explique l'association Autisme France, à "une anomalie de fonctionnement des centres cérébraux dont la fonction est de rassembler les informations de l’environnement, de les décoder et de réagir de façon adaptée".

Ces troubles peuvent lui causer des difficultés de concentration, de stress, comme en a témoigné sa mère lors d'une intervention en mai dernier dans l'émission de Jean-Luc Reichmann : "Le public, les lumières, les yeux fixés sur lui, le bruit, la musique… c’est autant d’agressions qui sont difficiles à supporter pour lui", avait-elle expliqué.

Il corrige des erreurs dans les questions

Doté d'une impressionnante culture générale, Paul a très vite surpris. Le candidat est allé jusqu'à corriger la production à deux reprises. Le 13 mai dernier, il avait relevé une première erreur sur une question portant sur les Rois de France : "Il y a une inversion. C'est Henri III qui est sous Henri II et Henri II qui est sous Henri III", avait-il pointé.


Cette assurance avait ébahi Jean-Luc Reichmann, qui n'était pas au bout de ses surprise. Quelques jours plus tard, une deuxième erreur était repérée dans une question sur la mort du poète Guillaume Apollinaire, décédé, selon la fiche lue par l'animateur, en 1917. "Faux, c'est 1918, avait rectifié Paul". "Il est mort de la grippe espagnole et il était aussi gravement blessé. Il a passé toute la fin de la guerre à l’hôpital", avait même développé l'étudiant grenoblois. Un événement dont s'était amusé le présentateur : "Nom de Dieu… Mais qu’est-ce qu’il dit ? Il est en train de mettre toute la production au chômage !".


Des connaissances impressionnantes qui lui ont d'ailleurs valu, ce jeudi 18 juillet, de recevoir un message de Stéphane Bern, le jeune homme ayant confié dans l'émission il y a quelques semaines être fan de son émission "Secrets d'Histoire" :

Jean-Luc Reichmann, un "deuxième père"

A l'occasion de la fête des pères, Ali, le papa de Paul, était venu soutenir son fils sur le plateau. L'occasion d'adresser un message tout particulier à Jean-Luc Reichmann. "Paul a vraiment changé, les voisins me parlent beaucoup de lui, on ne le reconnaît pas", a-t-il assuré. "Tout le monde me dit : 'C'est incroyable, on dirait avec Jean-Luc Reichmann qu'un deuxième père s'occupe de lui'". Des mots qui ont particulièrement touché l'animateur.

Ce dernier n'a pas hésité, lors d'une émission, à aider le jeune homme alors qu'il était pris d'une crise d'angoisse. Paul s'était laissé envahir par ses émotions et enchaînait les mauvaises réponses. Jean-Luc Reichmann avait alors su réagir pour le mettre à l'aise et l'apaiser. Une bienveillance saluée par la mère du candidat : "Je tenais à vous remercier Jean-Luc parce que vous avez parfaitement su gérer la crise hier. Vous êtes allé le chercher avec une grande élégance", avait déclaré le lendemain Sophie dans l'émission.

"Avec Paul, une ferveur humaine s'est dégagée, on est bien plus loin que le simple jeu d'argent, on est une famille", confiait encore la semaine dernière Jean-Luc Reichmann dans les colonnes du Parisien. Pour l'animateur, "l'argent n'est pas sa priorité : "Ce qui l'intéresse, c'est uniquement de jouer, d'aller plus loin, de faire tomber des records. C'est le défi avec lui-même qui le guide !". Le 23 mai dernier, Paul avait lui-même assuré avec modestie que son quotidien n'allait "pas trop changer". Et qu'avec l'argent gagné, il souhaitait "continuer à acheter des bouquins ". Un sacré personnage qui risque encore de nous étonner !

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter