Freddie Highmore, la star de "Good Doctor" : "Je rêve que Shawn dirige un jour l’hôpital !"

Médias
DirectLCI
INTERVIEW - Il est en France pour participer au Festival Séries Mania, ce week-end à Lille. Star de "Good Doctor" sur TF1, Freddie Highmore s’est confié à LCI, entre anecdotes sur sa carrière et révélations sur la suite de la série à succès.

Il n’avait que 7 ans lorsqu’il a tenu son premier rôle au cinéma dans la comédie "Women Talking Dirty". De "Charlie à la Chocolaterie" de Tim Burton à la série "Bates Motel" en passant par la trilogie "Arthur et les Minimoys" de Luc Besson, le Britannique Freddie Highmore n’a cessé de tourner pour s’imposer comme l’un des comédiens les plus doués de sa génération.


Depuis 2017, il incarne Shawn Murphy, un jeune médecin autiste dans "Good Doctor", la série feel good qui bat des records d’audiences aux Etats-Unis sur ABC et en France sur TF1. Acteur, mais aussi réalisateur et scénariste, Freddie Highmore a conservé un enthousiasme intact, du haut de ses 27 printemps.


Alors qu’il s’apprête à tourner "Way Down", une fiction policière pour TF1, et avant de retrouver les couloirs du St Bonaventure, Hospital, le prodige est de passage par la France pour participer au Festival Séries Mania. L’ occasion de lui poser quelques questions sur sa formidable carrière…


LCI : La légende veut que vous ayez initialement refusé de jouer Shawn Murphy. C’est vrai ? 

Freddie Highmore : Non, ce n’est pas entièrement vrai (sourire). Je voulais juste avoir le temps de prendre la décision. J’ai rencontré David Shore (le showrunner –ndlr) pour la première fois trois jours après terminé la fin du tournage de "Bates Motel". J’avais lu le script de "Good Doctor" et je savais que cette série aurait une grande responsabilité vis-à-vis de la représentation de l’autisme à l’écran. Et puis je crois que j’avais besoin de réaliser que j’avais la chance, après avoir terminé une série formidable, qu'on m’en propose une autre au moins aussi bonne.


Donc vous étiez intéressé d’emblée ? 

Bien sûr ! Ce n’est pas comme si je m’étais dit ‘je déteste cette série’ et que soudain je l’avais trouvé géniale. J’étais excité par l’opportunité, surtout en pleine saison des pilotes aux Etats-Unis, où les choses sont un peu dingues. Les gens vous demandent une réponse dans la minute, voire deux, or moi j’ai besoin de prendre mon temps.

Depuis la première saison, vous avez écrit et réalisé plusieurs épisodes, là où beaucoup d’acteurs se contentent de jouer la comédie. Comment expliquez-vous cette envie de tout faire ? Vous imaginez-vous un jour passer totalement derrière la caméra ? 

J’aimerais réaliser un film un jour, absolument. Je ne suis pas sûr que je ne ferais "que" ça, mais sait-on jamais ! Je pense que cette volonté de tout faire est venue assez naturellement. Je l’expliquer par mon envie d’être impliqué dans le processus créatif au maximum. Sur "Good Doctor", on passe 8 mois par an tous ensemble à Vancouver, on s’implique beaucoup et on a envie que la série soit la meilleure possible. Je trouverais ça bizarre de passer autant de temps sur un projet et puis un matin de rentrer chez moi en disant à l’équipe 'rendez-vous au mois juin, on verra ce que vous avez imaginé !'. Moi j’ai envie de faire partie de cette série de manière continue. 


Est-ce que ça signifie que vous vous êtes approprié le personnage au fil des épisodes ? Et que peut-être il serait très différent avec un autre acteur ? 

Quiconque arrive sur une série comme celle-là est confronté à des décisions qu’il faut prendre au quotidien. Je suis sûr qu’il y a plein de gens qui auraient pu jouer Shawn et que le résultat aurait été différent, peut-être meilleur ou pire, qui sait ! Je ne pense à aucun détail spécifique, mais je crois que dans mon cas, ça s’exprime de façon assez concrète dans l’écriture de certains épisodes.

En vidéo

Invité : Freddie Highmore, la star de "Good Doctor"

Avez-vous acquis certaines connaissances médicales au fil du temps ? 

Pas suffisamment pour pratiquer une opération chirurgicale en tout cas ! (rires). Je crois que ce serait une très mauvaise idée d’essayer ! Peut-être aurais-je dû suivre un cursus médical en parallèle…


Donc si j’étouffais sur place, vous seriez incapable de me sauver ? 

Je crois qu’il faudrait mieux faire appel à un vrai docteur (rires). Si seulement on pouvait apprendre la médecine rien qu’en jouant dans une série, ce serait formidable…


On vous a découvert il y a près de 15 dans "Charlie et la Chocolaterie" de Tim Burton. Quel souvenir gardez-vous de cette époque ?

C’était une opportunité merveilleuse, j’étais si jeune. J’en garde de bons souvenirs, comme de toutes mes expériences de tournage à l’époque. Même si je n’essayais pas consciemment d’apprendre, je pense que j’ai piqué quelques trucs qui allaient me servir par la suite.

Pour vous, c’était déjà le début d’une carrière d’acteur ? Ou vous vous imaginiez très bien faire autre chose en grandissant ? 

Je crois que j’ai réalisé que c’était mon métier sur "Bates Motel". Avant ça, je tournais tout en continuant d’aller à l’école, puis à l’université. J’avais même fait un break pour me consacrer à mes études. La première fois que j’ai pris une décision en tant qu’adulte, c’est en acceptant de jouer dans "Bates Motel". Bien sûr, on ne sait jamais combien de temps tout ça va durer. Mais ça a duré un certain temps ! (rires). Et ça m’a lancé, je pense.


Vu le succès de "Good Doctor", la série pourrait durer longtemps. Imaginez-vous Shawn avec une femme et des enfants ? Avez-vous une fin déjà en tête ? 

Une fin, pas pour le moment. J’aime bien l’idée qu’il puisse avoir le désir de devenir père un jour, comme c’est un peu abordé  à la fin de la saison 2. Au-delà, je rêve qu'il dirige un jour l’hôpital ! (rires). Ça lui conférerait une grande responsabilité. Il y aurait pas mal de choses à faire. Ce serait à lui d’engager des gens et d’en virer d’autres, par exemple. 


Ce sera pour la saison 25… 

Non, non dès la troisième ! (rires).

Il y a truc que je ne comprends pas, ce sont les gens qui twittent devant leur écran de téléFreddie Highmore

Freddie, je vous ai cherché sur Facebook, sur Twitter, sur Instagram… Et vous n’y êtes pas ! Comment est-ce possible ?

Je sais, j’ai raté la coche ! Bon d’accord, je suis jeune. Mais j’ai 27 ans. Peut-être que tout ça est arrivé avant mon époque… Et puis que voulez-vous que je fasse ? Que je prenne une photo de ma bouteille d’eau ? Je n’ai rien d’intéressant à montrer. J’ai l’air de blaguer comme ça, mais lorsque j’étais gamin sur les plateaux de cinéma, les réseaux sociaux n’existaient pas et je n’ai jamais pris l’habitude de montrer ce que je faisais. Je crois aussi que c’est bien de garder un peu cette séparation. Désolé ! Attention, je ne déteste pas ça. En revanche il y a truc que je ne comprends pas, ce sont les gens qui twittent devant leur écran de télé. D’après moi, ils devraient juste regarder leur série plutôt que de raconter des anecdotes en même temps sur leur téléphone. Autant ne pas regarder du tout ! (rires).

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter