"J'étais bête et naïf" : Bilal Hassani fait son mea culpa auprès de Cyril Hanouna dans TPMP

Médias

EXPLICATIONS – Dans une interview accordée à Cyril Hanouna lundi dans TPMP, Bilal Hassani est revenu sur la polémique née de deux tweets et d’une vidéo, exhumés le week-end dernier sur les réseaux sociaux. Pour le jeune chanteur, pas question de renoncer à représenter la France à l’Eurovision.

Bilal Hassani s’explique… encore. Au lendemain d’une première "interview-vérité" dans Le Parisien, le représentant de la France au prochain Concours Eurovision de la chanson s’est confié lundi à Cyril Hanouna au sujet de la polémique née le week-end dernier de deux tweets de 2014, dans lequel il accusait Israël de terrorisme et apportait son soutien à Dieudonné. Mais aussi d’une vidéo tournée l’été dernier odans laquelle il semble se moquer des attentats de Paris. Le jeune homme s'en était déjà expliqué vendredi dernier dans une vidéo postée sur son compte Twitter.

"J’ai créé mon compte il y a plus de 5 ans", a raconté l’interprète de "Roi" dans cet entretien diffusé dans TPMP. "A l’époque j’étais bête et naïf et je partageais mon mot de passe avec un paquet de personnes que j’avais jamais rencontré. On s’échangeait nos comptes, les uns allaient sur les comptes des autres pour pouvoir parler avec des stars (…) Ça fait que je n’avais jamais vraiment vérifié ce qui pouvait se poster. J’ai fait l’erreur de ne pas vérifier et il y a des tweets qui sont sortis."

Concernant la vidéo tournée l’été dernier, dans lequel le jeune chanteur et ses amis scandent "La France a beaucoup souffert, attentat par-ci, attentat par-là", il s’agit d’une parodie. Le point de départ ? "Une vidéo d’un jeune qui était hyper content parce qu’on avait gagné la Coupe du Monde l’été dernier(…) Enfin on avait un bon moment pour la France. C’est une vidéo qui est devenue très virale, que tout le monde a repris, moi y compris. Ce n’est en aucun cas malveillant."

Voir aussi

Pour vous faire un avis voici la version originale...

Et plusieurs parodies dont celle de Bilal Hassani et ses amis...

Alors que le sénateur LR Henri Leroy réclame son éviction, l’ancien candidat de "The Voice Kids" reste déterminé à représenter la France lors du prochain concours Eurovision. "Aux personnes que j'ai contrariées, je voudrais juste leur dire que je suis juste un artiste, un chanteur", a-t-il enfin confié à Cyril Hanouna, "et j'ai envie de porter les couleurs de mon pays à l'Eurovision. J'en suis extrêmement fier."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter