Jean-Paul Rouve parrain du Téléthon : 5 choses à savoir sur l'acteur des "Tuche"

Jean-Paul Rouve a toujours été très impliqué dans le Téléthon.
Téléthon 2019
Avec

PORTRAIT – Jean-Paul Rouve est le parrain de la prochaine édition du Téléthon, qui se déroule ce week-end. Connaissez-vous vraiment bien l'acteur des "Tuche" ?

C’est un fidèle du Téléthon. Jean-Paul Rouve sera le parrain de l’édition 2019 de l'opération de collecte de fonds contre les maladies génétiques et neuromusculaires. L'acteur, qui succède dans ce rôle à Pascal Obispo, participera aux trente heures d’émission diffusées par France Télévisions, ce week-end des 6 et 7 décembre. "Je regardais le Téléthon quand j’étais gamin, on disait qu’il fallait faire de la recherche et maintenant on est à une étape où ça y est, on a un traitement. Il y a des essais, ça avance !", s'est réjoui Jean-Paul Rouve, qui a déjà participé trois fois à l’événement.

En 2014, il avait ainsi fait la connaissance d'Edgar, un jeune homme atteint d’amyotrophie spinale qu'il avait invité à venir partager son quotidien sur le tournage des "Tuche 2". L'année suivante, il avait passé une après-midi avec Léo, un jeune garçon de 10 ans atteint de myopathie de Duchenne. Car derrière le personnage haut en couleur de Jeff Tuche se cache un comédien plein de sensibilité. On vous liste cinq choses à savoir sur lui.

Lire aussi

Isabelle Nanty était sa prof de théâtre

Né en 1967 à Dunkerque, Jean-Paul Rouve découvre le théâtre à l'adolescence. Passionné par les planches, il prend des cours
au centre dramatique du Nord-Pas-de-Calais et fonde une troupe de théâtre amateur. Un jour, une de ses amies l'invite à venir suivre une classe au Cours Florent. C'est la révélation, Jean-Paul Rouve choisit de s'y inscrire. Une décision qui changera sa vie puisqu'il y fera la connaissance d'Isabelle Nanty (sa femme Cathy dans "Les Tuche"), alors professeure dans la célèbre école parisienne de théâtre. Mais aussi de ses futurs complices de la troupe des Robins des Bois, qui connaîtra son heure de gloire à la fin des années 1990 sur la chaîne Comédie ! puis dans "Nulle Part Ailleurs", sur Canal +.

Il a obtenu un César

Si Jean-Paul Rouve fait beaucoup rire les téléspectateurs, c'est grâce à un rôle dramatique qu'il accède à la reconnaissance de ses pairs : celui d'un collaborateur dans "Monsieur Batignole", le long-métrage de Gérard Jugnot. Un personnage qui lui permet de remporter le César du Meilleur jeune espoir masculin en 2003, face à Gaspard Ulliel et Lorant Deutsch notamment. De quoi lui ouvrir de nouvelles portes. On le verra par la suite à l'affiche de "Podium", de Yann Moix ou encore d'"Un long dimanche de fiançailles", de Jean-Pierre Jeunet. 

Il est aussi réalisateur

En 2008, Jean-Paul Rouve décide de passer derrière la caméra avec "Sans arme, ni haine, ni violence", un long-métrage sur le destin du gangster Spaggiari, dans lequel il joue également. Quatre ans plus tard il réitère l'expérience avec "Quand je serai petit", suivi des "Souvenirs" et "Lola et ses frères", des comédies dramatiques dans lesquelles il laisse libre cours à sa sensibilité.  "Quand tu es réalisateur, l’ego disparaît. En promotion, un acteur emploie le 'je', un metteur en scène emploie le 'nous'. Quand je suis metteur en scène, c’est la meilleure partie de moi qui s’exprime", confiait-il à Paris Match en 2018. 

Il est très copain avec Gérard Depardieu

En 2002, sur le tournage d'"Astérix et Obélix : mission Cléopâtre", Jean-Paul Rouve fait la connaissance de Gérard Depardieu. Une grande amitié va alors naître entre les deux comédiens qui collaboreront à nouveau sur divers film tels que " RRRrrrr !!!", "Je préfère qu'on reste amis… " et "Boudu" (en 2004) ou encore "La Môme" (en 2006). C'est tout naturellement que Jean-Paul Rouve propose à Gérard Depardieu de jouer les parrains marseillais dans sa première réalisation, "Sans arme, ni haine, ni violence", en 2008. Rouve n'avait d'ailleurs pas hésité à prendre la défense de son ami lors de son expatriation en Russie. "J'aime beaucoup l'homme… La générosité de ce mec est fascinante. On ne peut que bien s'entendre avec lui. Tout le monde le regarde comme ça, comme étant une sorte de monstre russe… C'est évidemment pas lui, il en joue beaucoup et fait tout ça pour se protéger énormément", déclarait alors Jean-Paul Rouve auprès de "Gala". 

C'est un papa heureux

Plutôt discret sur sa vie privée, Jean-Paul Rouve est papa d'un garçon prénommé Clotaire. Né en 2007, c'est le fruit de ses amours avec la romancière Bénédicte Martin, dont il a partagé la vie de 2004 à 2009. Très fier de son fils, il l'a même fait venir sur le plateau de "Burger Quizz", lorsqu'il a présenté l'émission le 27 mars 2019 sur TMC, en remplacement de Alain Chabat. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter