Koh-Lanta : "J'aurais peut-être dû leur passer de la pommade", regrette Emilie, éliminée chez les rouges

Médias
INTERVIEW – Patronne des rouges lors des deux premiers épisode de "Koh-Lanta : le combat des chefs", Emilie a été éliminée par son équipe vendredi soir. Un départ sur lequel elle revient sans langue de bois pour LCI.

Chronique d’un départ annoncé. Après avoir perdu son statut de cheffe la semaine dernière, Emilie s’est mise à dos le reste de l’équipe rouge en s’opposant au choix de Chloé pour les diriger. Ses critiques à l’encontre de la poissonnière ont sans doute pesé lourd au moment du conseil, après la défaite de son équipe lors de l’épreuve d’immunité. Mais la courtière en prêt ne regrette rien, comme elle l’a confié à LCI.

LCI : Après avoir terminé deuxième de l’épreuve des poteaux et pris la tête de l’équipe rouge lors du premier épisode, vous attendiez-vous à partir si vite ?

Emilie : Pas du tout ! Surtout, je ne m’attendais pas à ce que le jeu devienne stratégique aussi rapidement. Je sais que ça en fait partie. Mais je n’étais préparée à ce que ça arrive si vite.


Votre obstination à vous opposer à Chloé n’a pas joué en votre faveur. Regrettez-vous vos critiques à son encontre ? 

Je ne regrette pas du tout ! La choisir comme cheffe était un mauvais choix stratégique. On l’a bien vu ensuite lorsque Béatrice et Maxime ont décidé de la nommer à notre place. J’étais déjà en colère après le départ de Victor, en colère contre les autres. Et j’aurais voulu que les autres pensent un peu équipe plutôt que de penser stratégie.

Même mes proches me félicitent d’avoir été aussi zen ! J’ai été cool, soft, j’ai dit les choses mais je ne me suis pas emportée plus que çaEmilie

Avec le recul, auriez-vous dû être un peu plus diplomate et arrondir les angles avec eux ?

Peut-être qu’il aurait fallu… Mais je ne peux pas faire semblant. J’étais dans un tel état de fatigue, de stress, de colère, de déception… J’aurais peut-être dû leur passer de la pommade, leur dire qu’ils avaient raison… Mais je pense que ça n’aurait rien changé à l’issue du conseil.


Avez-vous l’impression de payer votre dynamisme, votre énergie, votre tempérament de chef au fond ? 

Je ne sais pas… Vous savez même mes proches me félicitent d’avoir été aussi zen ! J’ai été cool, soft, j’ai dit les choses mais je ne me suis pas emportée plus que ça. J’ai déjà pris beaucoup sur moi. C’est sûr que dans ce genre d’aventure, il y a tellement de stratégie qu’il faut faire attention à ce que l’on dit. Mais je préfère avoir été éliminée en restant moi-même que d’être allée au bout en étant transparente.

"Koh-Lanta", c’est une métaphore de la vie professionnelle dans ces moments-là ? 

Oui et non. Quand on est dans son domaine professionnel, on sait ce qu’on fait. Dans ma vie quotidienne, je tiens les rênes, je sais où je vais. Je connais mes qualités. Moi je suis commerciale et c’est un monde où il faut se battre, toujours. Un peu comme  dans Koh-Lanta. La différence, c’est qu’il est difficile de garder le contrôle et de rester objectif quand on a faim, quand on est fatigué… Ce n’est pas évident. 


Dans l’avion du retour, avez-vous rejoué l’aventure cent fois dans votre tête ? Et avez-vous mis du temps à vous en remettre ?

Quand je suis sortie, il n’y avait pas trop de surprise. Je savais qu’il y avait des chances que ce soit moi. Après, la première chose à laquelle on pense, c’est le plaisir de retrouver ses proches. Cette joie-là a pris le dessus. C’est plus, aujourd’hui, en regardant l’émission que je suis triste. Je me dis que c’est dommage d’avoir réussi à aller là-bas pour partir aussi tôt.

On a l’impression que sans vous et Victor, les rouges sont assez mal partis. Vous pensez la même chose ?

Oui. Déjà en éliminant Victor, l’équipe s’est tirée une balle dans le pied. Et même si je n’ai pas la prétention de dire que j’étais indispensable, je pense que j’avais des qualités essentielles pour aider les rouges à aller plus loin. Je suis vraiment impatiente de voir ce qui va leur arriver. 


Qui tire les ficelles dans cette équipe ? Xavier ? Maud ? 

Ce n’est pas du tout Xavier, non. Il est spectateur de tout ça. C’est vraiment Maud qui tient les rênes de leur quatuor avec Alexandre et Cyril. C’est elle qui gère toute cette stratégie. On ne s’y attendait pas au départ, mais elle a été très forte pour ça. 


Qui va gagner cette saison de Koh-Lanta ? 

J’ai deux choix. Un choix de cœur qui est Cindy. Je l’adore, même si ce n’est pas une aventurière au sens classique. Et puis un choix au mérite qui est Maud. Parce qu’elle représente tout ce qui est Koh-Lanta. Elle est stratège, elle est forte physiquement, dans la survie elle sait tout faire. Tout avec son âge, ce qui est beau. Vraiment, elle le mérite.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter