"Koh-Lanta" : Mohamed révèle la vraie raison de son coup de colère contre Cyril

Médias

MISE AU POINT – Sorti vendredi dernier de "Koh-Lanta" après s'être emporté contre Cyril,à qui il reprochait de ne pas lui avoir rapporté le courrier de ses proches, Mohamed a justifié son coup de colère.

Son élimination a été un coup de théâtre. Vendredi dernier, les téléspectateurs de "Koh-Lanta" ont assisté, médusés, au départ de Mohamed, le sympathique aventurier qui était jusqu'ici apprécié de tous. Le restaurateur strasbourgeois a payé son coup de colère contre Cyril, qui avait pris la décision de ne pas prendre le courrier de ses proches pour rapporter à la place de la nourriture. Alors qu'il espérait avoir des nouvelles de sa femme Julie et de leurs deux enfants Yanis (5 ans) et Anissa (2 ans), Mohamed d'ordinaire si placide a vu rouge. 

Interrogé par Télé Star, l'aventurier a expliqué que oui, sa famille lui manquait, mais que s'il a fait une telle crise, c'est parce qu'il attendait d'autres nouvelles précieuses à ses yeux. "J'ai perdu mon ami d'enfance qui était aussi mon associé dans un salon de coiffure dans des circonstances tragiques quelques semaines avant de partir dans Koh-Lanta", a expliqué avec émotion Mohamed.  "Sa femme Natacha était enceinte de 7 mois au moment du drame et elle m'avait promis de m'écrire pour m'envoyer une photo du bébé qui devait naître pendant mon aventure. Ça m'a démoli de ne pas pouvoir l'avoir", a-t-il raconté. 

Lire aussi

Alors qu'il avait selon lui évoqué cette tragédie un soir autour du feu en présence des autres candidats, ces images n'ont pas été montrées par la production. "Après le tournage, j'ai beaucoup parlé à la psychologue de l'émission qui m'a beaucoup aidé à dépasser ce choc", a poursuivi Mohamed, qui aurait aimé donner un petit coup de pouce financier au petit garçon prénommé Sao. "Si j'avais gagné les 100.000 euros, j'aurais donné une partie du gain à ma mère en difficulté que j'aide à vivre en lui payant son loyer et ses courses, et une autre partie à l'épouse de mon ami."

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter