La suite de "Borat" arrive bientôt sur Amazon Prime (et Trump risque de ne pas être content)

Sacha Baron Cohen dans la peau de Borat, le célèbre journaliste kazakh nigaud et arriéré.

PARODIE - Sacha Baron Cohen dévoilera la suite de son film culte juste avant l'élection présidentielle américaine. Et Donald Trump devrait en prendre pour son grade.

Donald Trump ne va pas être content. La plateforme de vidéo à la demande Amazon Prime va diffuser la suite de Borat, la comédie à succès de Sacha Baron Cohen, juste avant l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, comme le révèle l'AFP. Et l'actuel président américain devrait en prendre pour son grade, si l'on en croit la vidéo diffusée par le compte Twitter de la "République du Kazakhstan" cette nuit pour féliciter Donald Trump pour sa victoire alors que le débat contre Joe Biden n'avait pas encore eu lieu (voir notre vidéo du débat américain ICI). 

Dans la vidéo en question composée d'image détournées du président américain, on peut entendre Borat rendre hommage à Trump, le meilleur dirigeant des Etats-Unis qui "défend les femmes", tout en étant "parfait dans sa gestion des conflits" et qui n'a "jamais fait d'attaque cardiaque". De quoi donner le ton de cette suite tournée cet été avec une équipe réduite dès que les restrictions liées à la pandémie de coronavirus ont été assouplies aux Etats-Unis et à l'étranger. D'après le site spécialisé Deadline, Sacha Baron Cohen a pris des risques pour certaines scènes dans lesquelles il a dû revêtir un gilet par balle.

Lire aussi

Sorti en 2006, le film politiquement incorrect, dont le titre complet est Borat, leçons culturelles sur l'Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan, avait fait sensation et empoché plus de 260 millions de dollars. Il avait même été sélectionné aux Oscars dans la catégorie du meilleur scénario.

Dans cette comédie mêlant humour potache en dessous de la ceinture et critique au vitriol de la société américaine, Sacha Baron Cohen se faisait passer pour Borat, journaliste kazakh, nigaud et arriéré mais grand admirateur des Etats-Unis, qui entreprend de tourner un documentaire sur ce pays. A travers des rencontres invraisemblables, le faux journaliste s'évertuait, à leur insu, à faire ressortir les défauts et préjugés en jouant son rôle d'étranger grossier et ignorant.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Quatrième vague : jeunes, non-vaccinés, femmes enceintes... Quel est le profil des patients hospitalisés ?

Ce que l'on sait de la mort de Maxime Beltra, décédé à 22 ans après une injection du vaccin Pfizer-BioNTech

"On est déçu, on est venu profiter des plages" : touristes et habitants face au confinement en Martinique

EN DIRECT - Covid-19 : Israël autorise une 3e dose de vaccin pour les plus de 60 ans

VIDÉO - Turquie : les images impressionnantes des feux de forêt qui ravagent la région d’Antalya

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.