La une de "Charlie Hebdo" sur Johnny Hallyday ne fait pas rire tout le monde...

DirectLCI
BAD BUZZ - L’hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo" consacre sa dernière une au combat de Johnny Hallyday contre le cancer. Humour noir ou mauvais goût ? Les internautes sont partagés…

C’est un Johnny Hallyday bien mal en point qui fait cette semaine la une de Charlie Hebdo. Le titre choisi par l’hebdomadaire satirique ? "Johnny laisse tomber le rock et se met à l’électro", peut-on lire, une référence aux appareils médicaux auquel le chanteur âgé de 74 ans est relié de toutes parts sur cette caricature signée Riss... 


Rappelons que l’interprète de "L’Envie", qui a annoncé au printemps dernier souffrir d’un cancer du poumon, a été hospitalisé dans la nuit du 12 au 13 novembre, en état de détresse respiratoire, dans une clinique privée du centre de Paris. Il en est sorti le 18 novembre, date à laquelle il a rejoint La Savanah, sa villa de Marne-la-Coquette, dans les Hauts-de-Seine.


Si l’entourage de Johnny se fait discret depuis, les rumeurs les plus alarmantes circulent au sujet de son état de santé. Autant dire que l’humour de Charlie Hebdo n’est pas du goût de tout le monde.

Johnny Hallyday a déjà été "croqué" à plusieurs reprises par la rédaction de Charlie Hebdo. On se rappelle de cette une cinglante où le chanteur apparaissait la goutte au nez avec ce titre : "Voleur comme un Français, con comme un Belge et chiant comme un Suisse"...

Ou encore de celle-ci...

La participation du chanteur aux commémorations de l'attentat de Charlie Hebdo n'avait par ailleurs pas beaucoup plus à la rédaction de l'hebdon endeuillée. Sur son blog, le dessinateur Siné s'était fendu d'un billet au vitriol à son encontre : "Charb détestait Johnny Hallyday et c’est précisément à lui que nos 'autorités' ont fait appel pour pousser la chansonnette en son honneur", écrivait-il. "Quand il y a une connerie à faire, on peut compter sur nos responsables, ils ne la ratent jamais !".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter