Le spin-off de "Game of Thrones" joue la carte de la diversité

Médias
DirectLCI
DÉCRYPTAGE – La chaîne HBO vient de dévoiler de nouveaux visages qui figureront au générique du spin-off de "Game of Thrones". Parmi eux, plusieurs acteurs de couleur, plutôt rares dans la série d’origine. Mais aussi une femme derrière la caméra.

Le casting du spin-off de "Game of Thrones" se dessine. Et il ne ressemblera pas tout à fait à celui de la série d’origine. Après avoir annoncé à l’automne dernier que Naomi Watts en tiendrait le rôle principal, la chaîne HBO a dévoilé les visages des comédiens et comédiennes qui entoureront la star australienne. Parmi eux, la Britannique Naomi Ackie, qu’on verra bientôt dans le prochain "Star Wars", et ses compatriotes Ivanno Jeremiah et Sheilm Atim. 


Leur point commun, outre leur nationalité ? Leur couleur de peau, manière de répondre aux critiques récurrentes au sujet du manque de diversité au générique de la série à succès. George R.R. Martin, l’auteur des romans dont elle est inspirée, avait répondu à la question d’une fan à ce sujet, dans un billet posté en 2014 sur son blog.

Un juste retour des choses ?

"Westeros en l’an 300 est aussi divers que l’Amérique au XXIe siècle", écrivait-il, précisant qu’il y aurait "des personnages de couleur qui auront un rôle important" dans "Winds of Winter", l’ultime tome de la saga dont la parution pourrait intervenir dans les mois qui viennent, après la diffusion de la dernière saison de "Game of Thrones" au printemps. 


"Bien sûr je parle des livres, et vous parlez de la série", ajoutait-il, renvoyant la responsabilité aux showrunners du programme, David Benioff et D.B. Weiss et à la direction de HBO qui le diffuse. L’écrivain américain, connu pour son franc-parler, avait par le passé accusé le duo d’avoir supprimé des personnages de couleur présents dans les romans. Et même de les remplacer par des Blancs...

En vidéo

Un nouvel extrait de Game of Thrones saison 8

Ce virage en faveur de la diversité s’inscrit dans une tendance de fond à Hollywood. En 2016, le mouvement #OscarsSoWhite avait pointé l’absence de comédiens noirs parmi les nommés aux Oscars, Will Smith et sa compagne Jada boycottant la cérémonie en guise de protestation. D’après une étude de l’Université de Californie, publiée l’été dernier, plus de 70% des rôles parlants dans les 100 plus gros succès au box-office en 2017 étaient tenus par des comédiens blancs.

Le constat est moins criant à la télévision où les séries font la part belle à la diversité. Netflix s’apprête à diffuser la saison 2 de "Star Trek Discovery", dont la vedette est l’actrice métisse Sonequa Martin-Green, tandis que les producteurs du reboot de "Buffy contre les vampires" ont choisi de confier le rôle principal de la série à une comédienne afro-américaine, encore en cours de casting.

Dimanche dernier, la star d’origine sud-coréenne Sandra Oh est devenue la première femme asiatique depuis 40 ans à décrocher le trophée de la meilleure actrice dans une série pour son rôle dans "Killing Eve".  "L'année prochaine sera peut-être différente, mais ce moment est réel. Parce que je vois tous ces visages du changement", a-t-elle déclaré, émue, en venant recevoir sa récompense.

S’il y a un domaine dans lequel la populaire "Game of Thrones" n’a jusqu’ici pas reproduit les vieux clichés hollywoodiens, c’est celui des femmes. De Daenerys Targaryen en passant par Cersei Lannister et Sansa Stark, la série, comme les livres, s’est toujours appuyée sur des personnages féminins puissants, tout sauf des faire-valoir pour leurs homologues masculins.


Le spin-off ira encore plus loin puisqu’après avoir confié l’écriture du pilote à la scénariste Jane Goldman, les producteurs ont décidé qu’il serait dirigé par une femme, la Britannique S.J. Clarkson.

Récemment choisie pour réaliser le prochain épisode de la saga "Star Trek" au cinéma, on lui doit de nombreux épisodes de séries comme "Dexter", "Jessica Jones" ou encore "Orange is the new black". Jusqu’ici, 4 des 67 épisodes des 7 premières saisons de "Game of Thrones" ont été dirigés par une femme… sur un total de 19 réalisateurs.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter