Le "Téléshopping" fête ses 33 ans sur TF1 : "On est là pour présenter mais pour vendre aussi"

Marie-Ange Nardi et Alexandre Devoise sont aux commandes du "Téléshopping".
Médias

REPORTAGE – Pour fêter les 33 ans du "Téléshopping", TF1 propose ce samedi 29 février une émission spéciale de 2 h 20 diffusée en direct. LCI est allé faire un petit tour sur le plateau du programme à la rencontre de Marie-Ange Nardi et d'Alexandre Devoise.

Qui n'a pas regardé le "Téléshoping" une fois dans sa vie ? Importé des Etats-Unis par Pierre Bellemare en 1987, le programme de TF1 fait partie des rares émissions qui peuvent se targuer d'une longévité exceptionnelle. Pour fêter les 33 ans du "Téléshoping", la chaîne diffusera ce samedi 29 février une émission spéciale et en direct à partir de 8 h 15. Pour l'occasion, nous sommes allées faire un tour sur le plateau aux côtés de Marie-Ange Nardi et d'Alexandre Devoise. "33 ans pour une émission de télévision, c'est une réussite !", se réjouit Marie-Ange Nardi qui présente le programme depuis 12 ans. "On s'entend très bien avec Alexandre et on rit beaucoup, ce qui rend les choses très fluides". A ses côtés, Alexandre Devoise acquiesce. "Moi ça m'éclate de présenter cette émission car on doit toujours se réinventer", nous explique l'animateur qui a rejoint les équipes en juin 2014.

Pour trouver les produits qui vont attirer l'attention des téléspectateurs, toute l'année, des équipes dédiées sillonnent le pays (voire le monde) à la recherche de la perle rare. Entre les salons d'inventeurs et les produits proposés par des petites entreprises françaises, ils font une sélection qu'ils soumettent ensuite aux équipes du "Téléshopping". "On prend les décisions de manière collective et il y a de sérieuses engueulades parfois !", s'amuse Marie-Ange Nardi. "On se demande toujours si ça nous plairait d'avoir ce produit à la maison et si son prix nous conviendrait". 

Chaque année, nous avons entre 12 et 15 millions de téléspectateurs et nous expédions entre 1 et 1,5 millions de colis- Jerôme Dillard

Une fois le produit choisi, il faut le mettre en scène. "On est là pour présenter mais pour vendre aussi", admet Alexandre Devoise. "On teste beaucoup de choses, comme des GoPro par exemple. Ça nous permet d'avoir des séquences sympathiques qu'on diffuse dans l'émission. On ne fait rien de révolutionnaire mais si on peut apporter des petites touches de modernité çà et là, c'est plutôt excitant." 

"D'ailleurs, tout le monde nous demande toujours des conseils sur les produits ! Que ce soit dans la rue, dans les magasins et même nos proches", confesse Marie-Ange Nardi. 

Si les émissions de télé achat souffrent souvent d'une image ringarde, force est de constater que "Téléshopping" se porte plutôt bien. "Chaque année, nous avons entre 12 et 15 millions de téléspectateurs et nous expédions entre 1 et 1,5 millions de colis. Nos produits plaisent", se réjouit Jerôme Dillard, PDG du groupe Téléshopping qui a récupéré l'activité opérationnelle du télé-achat cédée par TF1 (qui en reste toujours le diffuseur). 

Sur les 2 000 produits retenus par les équipes, 100 nouveaux objets sont présentés chaque année à la télévision. Parmi les best-sellers, on peut citer le barrage aux insectes (proposé depuis 20 ans, 8 millions de litres ont été vendus), la Cure Eclair Liberté (4 million d'exemplaire vendus), les rangements sous vide (5 millions) ou encore les oreillers (2,5 millions). 

Lire aussi

"Nous sommes un e-commerçant comme un autre", poursuit Jerôme Dillard qui estime qu'il y aura toujours un public pour le "Téléshopping" malgré la concurrence des géants de la vente à distance. "Nos produits sont à peu près, voire totalement exclusifs. C'est le seul moyen de maintenir notre activité face à des géants comme Amazon qui pourraient nous écraser", analyse-t-il. "Il ne faut pas oublier que nous sommes une émission de divertissement et que les gens viennent chez nous plus par plaisir que par besoin. Nous sommes là pour répondre à des problèmes du quotidien".

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent