Le ton monte entre Michel Cymes et l'équipe de TPMP

Médias
DirectLCI
BISBILLES - Après Karine Ferri, c’est un autre animateur phare du PAF qui est en colère contre TPMP. Dans une lettre adressée à la direction de C8, Michel Cymes se serait plaint des critiques des chroniqueurs de Cyril Hanouna à son encontre, et celle de son émission, "Aventure de médecine" sur France 2.

L'équipe de "Touche pas à mon poste" ne se pas fait que des amis. Après la polémique avec TF1 consécutive à la divulgation des photos privées de Karine Ferri, l'émission de Cyril Hanouna est dans le viseur de Michel Cymes. Ce jeudi, La Lettre de l'Audiovisuel affirmait que  le médecin-animateur avait envoyé, par l'intermédiaire de son avocat, un courrier pour se plaindre du traitement de son émission "Aventure de médecine, le 17 octobre dernier.


En plateau, Cyril Hanouna et ses chroniqueurs avaient critiqué un numéro de l'émission consacré aux troubles sexuels des Français. "Même avec un thème racoleur comme ça, ça ne marche pas. (...) Quand est-ce qu'ils vont comprendre ?", avait déploré Matthieu Delormeau. Mais c'est Gilles Verdez qui s'était montré le plus sévère.

Je ne sais pas qui l'aime, mais je pense que l'on aime le détester. Moi, je le déteste sans l'aimerGilles Verdez à propos de Michel Cymes, le 17 octobre dernier dans TPMP

"C'est la fin de l'illusion de Michel Cymes", avait-il lancé. "A chaque fois vous me rétorquez que c'est l'animateur préféré des Français. Mais personne ne le regarde ! Je ne sais pas qui l'aime, mais je pense que l'on aime le détester. Moi, je le déteste sans l'aimer. C'est un mauvais animateur, il n'a pas de talent. (...) C'est un scandale du service public."

Confirmant l'envoi de cette lettre, Cyril Hanouna a réagi jeudi soir aux reproches de Michel Cymes, affirmant que ce dernier avait demandé la tête de Gilles Verdez. "Je vous le dis, si Gilles Verdez s'en va, je partirai bien entendu avec lui. Il est hors de question que je lâche Gilles Verdez. C'est son travail. Les dirigeants du groupe Canal n'ont, bien sûr, pas écouté Michel Cymes". Et d’ajouter : "Gilles, vous aurez toujours la liberté de dire ce que vous pensez, vous avez des programmes que vous aimez d'autres que vous aimez moins".

Dans un communiqué publié jeudi soir par le site de Jean-Marc Morandini, Michel Cymes a démenti "formellement" avoir demandé le renvoi de Gilles Verdez. Dans ce texte, rédigé par son avocate, il évoque des "rumeurs infondées et malveillantes."  "Il n’a pris sur ce sujet aucune position autre que celle exprimée en toute transparence il y a quelques jours dans une interview donnée à La Lettre de l’Audiovisuel", peut-on lire encore.

Une brouille longue durée

Reste que la brouille entre les deux hommes n’est pas récente. En 2016, dans "Médias le mag" sur France 5, Michel Cymes s’en était pris avec des mots très durs à l’ancien journaliste du "Parisien"...

"On n'a jamais autant entendu parler de ce type que depuis qu'il m'insulte. D'ailleurs, il n'insulte pas que moi... A la limite, cette histoire personnelle, je la règle tout seul", déclarait-il. "Mais ce qui m'inquiète le plus, c'est que C8  fait partie du groupe Canal. Et qu'avoir ce genre de chroni-sniper qui assassine les gens en permanence sur une chaîne de ce très beau groupe qu'est Canal, je trouve pas ça digne."

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter