"Les 12 Coups de midi", "Je t'aime, etc...", "Automoto" : ces émissions qui reprennent le chemin des tournages

Jean-Luc Reichmann va retrouver le plateau des "12 Coups de midi", mais sans public...
Médias

DIVERTISSEMENT – Alors que la France s'apprête à entrer dans la phase de déconfinement, les tournages de certaines émissions vont pouvoir reprendre. Avec une difficulté : respecter les mesures de sécurité sanitaire, quitte à modifier un peu leur formule.

Doucement mais sûrement, la télévision entame son déconfinement. Alors que la majorité des tournages ont été suspendus en raison de la pandémie de Covid-19, les chaînes de télévision s'apprêtent à remettre la machine en route. A l'image d'Automoto, la plus ancienne émission de TF1, lancée en 1975, qui reprendra ses tournages sur sa base d’essai à Mortefontaine, le mardi 12 mai pour un numéro inédit qui sera diffusé dimanche 17 mai. Si le sort de la fiction et des grandes émissions de divertissement en direct comme "The Voice" est encore incertain, les talk-shows et les jeux sont mieux lotis. Mais ils devront respecter des règles d'hygiène très strictes : équipes restreintes, prise de température, plateaux et régies aménagés, port de masque et lavage minutieux des mains. Et bien entendu, plus de public. 

Lire aussi

C'est le cas des "12 Coups de midi", dont le tournage reprend lundi 11 mai pour une diffusion dès le lendemain. "Nous allons devoir nous réinventer", admet Jean-Luc Reichmann. "Je vais devoir me coiffer, me maquiller et m'habiller tout seul. J'aurai un look plus naturel !", s'amuse l'animateur qui aura une loge aménagée sur le plateau afin d'éviter les déplacements. "Les équipes techniques sont déjà au travail pour voir comment nous allons faire pour tourner sans public alors que celui-ci fait entièrement partie de l'émission". 

Concernant les candidats, ils seront sélectionnés dans un périmètre à moins de 100 kilomètres du plateau. Avec une exception pour Eric, le maître de midi, qui vit en Bretagne. "Il aura une dérogation pour pouvoir arriver dimanche. Il sera logé dans un hôtel à proximité du tournage", précise Jean-Luc Reichmann.

Du côté de France 2, Nagui reprendra lui aussi le chemin des plateaux lundi pour tourner des nouveaux numéros de "N'oubliez pas les paroles". Là aussi, les règles de distanciation devront être respectées et le public ne sera pas admis. "J'ai trouvé une idée, je ne sais pas si elle va plaire à ceux qui vont regarder, pour que le plateau soit plein avec du public et dans l'ambiance, mais sans public !", a révélé Nagui lors d'un live sur Instagram, sans en dire plus. En ce qui concerne "Tout le monde veut prendre sa place", le tournage reprendra également, mais le 14 mai. 

Quant aux émissions de l’après-midi de France 2, elles seront toutes de retour à l'antenne. Faustine Bollaert a déjà débuté les tournages de "Ça commence aujourd’hui" le mercredi 7 mai, comme elle l'a annoncé sur son compte Instagram. Sophie Davant et Daphné Burki devront quant à elles patienter jusqu'au 11 mai pour retrouver respectivement le plateau d'"Affaire conclue" et "Je t’aime, etc...". Et l'actualité sera évidemment au cœur des discussions. "Pendant dix à quinze jours, nous comptons donner la parole à ceux qui ont vécu de façon particulière cette grande histoire, permettre à des gens, aperçus juste aux infos, de revenir sur ce qui leur est arrivé", a expliqué Faustine Bollaert à nos confrères de "Télé 7 Jours". 

Sur le plateau de "Je t'aime, etc...", on parlera de l'amour au temps du confinement. "Nous allons rester dans les fondamentaux de l'émission pour essayer d'accompagner les gens et de les divertir en cette période un peu morose", explique Nathalie Cottet, la productrice de l'émission. "Sur le plateau il n'y aura que Daphné Bürki et deux chroniqueurs fixes : Caroline Diament et André Manoukian. Ils seront rejoints par un chroniqueur qui tournera. Les autres interviendront via Skype", précise la productrice.  

Humainement on va s'en sortir grandi et professionnellement ce sont de nouvelles expériences. Comme on ne peut plus se serrer les mains, il faut se serrer le coudes !- Jean-Luc Reichmann

"Chacun aura sa loge et ils se maquilleront tout seul", poursuit-elle. "Ils ne devront croiser personne en allant sur le plateau qui sera désinfecté. Nous avons la chance d'avoir une grande table pour pouvoir mettre plus d'un mètre de distance entre les chroniqueurs. Et évidemment, il n'y aura pas de public. On sera maximum 30 personnes à tourner alors qu'en général on est 100".  La première émission enregistrée lundi matin à 9 heures sera diffusée le jour-même à 15 heures. "La première semaine nous aurons trois inédits, puis deux best-of le jeudi et le vendredi avant de repartir sur des inédits". 

"On doit continuer de parler aux gens pour créer du lien social. C'est plus que jamais nécessaire", conclut Nathalie Cottet. "Tout cela va nous servir pour grandir et être plus dans la proximité", renchérit de son côté Jean-Luc Reichmann. "Humainement on va s'en sortir grandi et professionnellement ce sont de nouvelles expériences que l'on va mener à bien. Comme on ne peut plus se serrer les mains, il faut se serrer le coudes !". 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent