Christian Quesada écroué pour détention d'images pédopornographiques : la chute d'un surdoué des jeux télé

Médias
PORTRAIT - Mis en examen mercredi pour détention d’images pédopornographiques et tentative de corruption de mineur, Christian Quesada a passé sa première nuit en prison. Le virage dramatique d’une success story qui aura fait passer ce père célibataire d’une situation précaire à la fortune grâce à sa participation au jeu de TF1 "Les Douze Coups de Midi".

La télé, Christian Quesada lui doit tout ou presque. A l'automne 1985, ce fils de pied-noir a 25 ans lorsqu’il connaît une gloire éphémère grâce à sa participation à "Des chiffres et des lettres", sur Antenne 2. Une manière d’exorciser la mort de son plus jeune frère, qui s'est suicidé quelques mois plus tôt. "Chaque soir, après l'émission, on récupère nos gains, des liasses de billets versés de la main à la main !", racontera-t-il dans sa biographie, Le Maître de Midi (Les Arènes), parue en novembre 2017. 


"En sortant, on est cueillis par le hurlement des fans qui écoutent l'émission en direct", se souvenait-il. "Les filles nous réclament toutes un autographes et un bisou comme si on était les Beatles. On choisit les plus mignonnes pour aller boire un verre au Fouquet's. Et plus si affinités. Au final, cette petite histoire nous aura rapporté 29.000 francs. Ce qui représente l'équivalent pour l'époque de sept Smic. Pas mal !".

J'étais ce qu'il est convenu d'appeler un élève surdoué. A 9 ans, je participais à des compétitions de Scrabble. J'ai sauté une classe en primaire, mais je n'étais vraiment pas fait pour l'écoleChristian Quesada

A l'époque, ce fils d’un employé de la RATP d’origine algérienne et d’une mère coiffeuse pense avoir pris sa revanche sur le destin. Enfant, il rêve de devenir président de la République, comme il le confiera à Paris Match. "J'étais ce qu'il est convenu d'appeler un élève surdoué. A 9 ans, je participais à des compétitions de Scrabble. J'ai sauté une classe en primaire, mais je n'étais vraiment pas fait pour l'école."


A l’âge de 15 ans, il arrête les études et se forme tout seul en apprenant dictionnaires et encyclopédies par cœur. Deux ans plus tard, il est repéré par le directeur d’un hôtel Mercure qui le recrute pour animer des cours d’échecs. De fil en aiguille, il enseigne dans les MJC et les maisons des quartiers à Antony, où il a grandi. Une réussite que le petit écran va bouleverser pour le meilleur et pour le pire.

Après un premier passage à vide où il sombre dans la drogue et l’alcool, Christian Quesada  deviendra quelques mois SDF. "J’ai complètement pété un plomb", racontera-t-il dans "Sept à Huit" sur TF1. "Je me suis retrouvé à la rue puisque je ne payais plus le loyer. Et quand on a rien, on n'a rien". Dans son sac de couchage, il se récite la liste des vainqueurs du Tour de France pour ne pas sombrer dans la folie. 


A la fin des années 2000, Christian Quesada a remonté la pente. Et fait la rencontre de la future mère de ses enfants. Il  a 45 ans, elle a en 18 de moins. Clément né en 2009, Robin en 2010. Mais le couple ne va pas tenir. "La différence d'âge peut-être, les horaires de boulot décalés, ou simplement l'amour fané trop vite. Je ne sais plus trop", tente-t-il d’analyser dans sa bio.

Un record dans l'histoire des jeux télé

Après son divorce après quatre ans de mariage, le futur "Maître de midi" enchaîne les petits boulots pour survivre : vendeur, magasinier de pièces détachées dans un garage de poids lourds, employé dans une plateforme téléphonique… En mars 2015, il perd sa mère, téléspectatrice assidue des "Douze coups de midi". 


C’est elle qui l’a encouragé à participer au jeu de TF1 présenté par Jean-Luc Reichmann : "C'est un jeu pour toi, ça. Tu sais tout. Tu vas tout gagner. Hein, mon petit nounou, mon dictionnaire ?'". Un mois après sa mort, il se rend aux sélections. La suite ? 193 participations consécutives, du 4 juillet 2016 au 14 janvier 2017. Du jamais vu dans l’histoire des jeux télé en France. Christian achève l’aventure avec 809.392 euros de gains.

"J’ai mis mes enfants à l’abri puis je me suis fait quelques petits plaisirs. Mais je suis plutôt économe !", confiera-t-il dans une interview accordée à MyTF1. "Je connais la valeur de l’argent. Je sais ce que c’est de ne pas en avoir. Et avoir de l’argent, c’est avoir le choix." Ce qui a changé, aussi, c’est le regard des gens. "Je fais des selfies, des autographes, des petits en coucou en vidéo pour la petite grand-mère du Gers qui me regardait."


Grâce à sa nouvelle notoriété, Christian Quesada voit l’avenir en grand. Il rêve de créer une association pour les enfants en situation d’ échec scolaire. Mais aussi de co-animer un nouveau jeu télé avec Jean-Luc Reichmann. Sur TF1, il retrouve celui qui le surnomme "Le Professeur" à la rentrée 2018 pour un prime spécial des Douze coups de midi. Pour l’occasion, il s’est fait refaire les dents, un cliché qu'il partage sur Twitter, un réseau social qu'il fréquente avec assiduité...

Dès la parution de sa biographie, qui se vendra à quelques 60.000 exemplaires, des producteurs se sont penchés sur son adaptation pour le grand écran. "Il y a des scènes amusantes, d’autres plus difficiles mais tout se visualise bien. On m’a parlé de François Cluzet ou Daniel Auteuil", révélait-il dans une interview au Figaro. La belle histoire vient peut-être de se transformer en sombre polar…

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter