Les salariés d'iTélé votent la fin de la grève, Morandini reviendra malgré tout à l'antenne

Médias

Toute L'info sur

La crise à iTELE

DÉNOUEMENT - Les salariés de la chaine ont voté ce matin, la fin de la grève, annoncent les grévistes à l'AFP. La fin d'un conflit de 31 jours : le plus long de l'audiovisuel privé en France. Mais ils n'ont pas obtenu le retrait de l'antenne de Jean-Marc Morandini.

31 jours. Le conflit entre la rédaction d'iTélé et sa direction aura donc duré un mois. Un mois durant lequel, la mobilisation n'a pas faibli. Ce mercredi 16 novembre, les salariés ont voté la fin de la grève, annoncent-ils.

Sur Twitter, la société des journalistes appelle "à la reprise du travail, dès que le protocole d'accord sera signé", à l'unanimité moins deux abstentions, indique Guillaume Auda, journaliste de la chaine, également sur Twitter.

Le bras de fer entamé avec la direction est donc terminé mais la sortie de crise est douloureuse pour les journalistes. Vingt-cinq d'entre eux ont annoncé leur départ, ce mercredi matin. En tout, ce sont près d'un tiers de la rédaction de 120 journalistes qui a décidé de quitter la chaîne à l'issue de cette grève. Devant itélé, ce mercredi midi, l'ambiance était lourde mais très digne. 

Les salariés ont lu un communiqué dans lequel ils indiquent qu'ils n'ont "pas obtenu le retrait de Jean-Marc Morandini" ni "la séparation des postes de directeur génératl et directeur de la rédaction" mais "des garanties sur l'indépendance de la rédaction". "Ces dispositions, nous les avons obtenu pour ceux qui demeurent à i-Télé", précisent-ils. Ils expliquent également "sortir de ce conflit éreintés et meurtris mais la tête haute, avec au cœur le sentiment d’avoir tenté de défendre notre honneur". Un communiqué très applaudi, au son des "Vive iTélé". 

Lire aussi

    Sur le même sujet

    Et aussi

    Lire et commenter