"Libérée", Hapsatou Sy revient aux manettes des Lauriers de l'audiovisuel

Médias
DirectLCI
INTERVIEW – Ce lundi 11 février, Hapsatou Sy présente la 26e édition des Lauriers de l'audiovisuel. L'animatrice nous dit tout sur cette cérémonie qui récompense le meilleur de la production audiovisuelle française. Et nous donne de ses nouvelles, cinq mois après son clash retentissant avec Eric Zemmour.

C'est une animatrice, mais aussi une entrepreneuse. Lundi 11 février, Hapsatou Sy va jouer les maîtresses de cérémonie lors des Lauriers de l'audiovisuel. Cette 26e édition, qui se tient à Paris au théâtre Marigny à partir de 19 heures, est diffusée pour la première fois en direct sur LCI.fr et sur la chaîne YouTube de la manifestation. Cinq mois après s'être retrouvée au cœur d'une tempête médiatique avec Eric Zemmour, c'est une Hapsatou Sy souriante et apaisée que nous avons rencontrée pour nous présenter l'événement qu'elle avait déjà animé l'an dernier. 


En quoi consiste la cérémonie des Lauriers de l'Audiovisuel ? 

Les Lauriers de la télévision et de la radio sont un événement annuel qui récompense le meilleur de la production audiovisuelle française. La particularité, c'est que c'est un jury de professionnels qui vote pour récompenser des programmes dans différentes catégories : séries, documentaires, radio… Ces professionnels réalisent un travail colossal puisqu'ils visionnent absolument tout. C'est un événement de qualité qui récompense la qualité. 


Mettre en lumière la production audiovisuelle française, c’est important ?

Oui, c'est fondamental puisqu'on est aujourd'hui dans un milieu très concurrentiel, avec des productions qui viennent de partout. Face à cela, il faut que la production française parvienne à exister. C'est important de remettre des prix à toutes ces personnes qui travaillent derrière et font que l'on en est fiers. 

J'ai l'impression d’être libérée d'une sorte de télévision à laquelle je n'ai pas envie de participerHapsatou Sy

Vos déboires avec Thierry Ardisson et Eric Zemmour sur "Les Terriens du dimanche" ont fait beaucoup de bruit en septembre dernier. Comment allez-vous aujourd’hui ? 

Je vais très bien. J'ai l'impression d’être libérée d'une sorte de télévision à laquelle je n'ai pas envie de participer. Moi, j'ai envie de choses qui font du bien à la société, qui nous unissent et qui véhiculent des paroles positives. C'est pour cela que j'ai lancé ma chaîne de télévision digitale depuis le mois d'octobre. Je m'amuse et je rencontre des gens formidables. C'est très enrichissant et je ne regrette en rien le combat que j'ai pu mener. Je considère que du moment où on touche à notre couleur de peau ou à nos origines, à notre façon de vivre, on s'attaque à ce qu'il y a de plus intime. Et personne n'a le droit de toucher à cela. 


HapsatouSy TV, c'est une drôle de chaîne qui n'a pas peur de mélanger les genres : mode, culture, beauté, témoignages, télé-achat…  

J'adore la description que vous en faites ! C'est vrai que c'est une drôle de chaîne, authentique et atypique, où l'idée est de pouvoir acheter ce que l'on voit. On va plus loin que le simple fait de découvrir l'histoire d'un créateur ou d'un artisan : on a la possibilité de cliquer dans l'écran pour acheter ce qui est présenté, même si c'est au bout du monde. On a 400.000 followers sur les réseaux sociaux et un millier de commandes générées, ça prouve que le modèle fonctionne. C'est peut être un des modèles du futur, en tous cas moi j'y crois. Je suis animatrice mais entrepreneur avant tout ! 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter