"Ligue du LOL" : licenciements et mises à pied en cascade

Médias

Toute L'info sur

Ligue du Lol : révélations en cascade contre des cyberharceleurs

HARCÈLEMENT - Quatre jours après les révélations de Libération sur la "Ligue du LOL", les mises à pied et procédures de licenciement de journalistes se poursuivent dans les rédactions concernées.

L'affaire de la "Ligue du LOL" aurait pu rester circonscrite à Twitter. Mais au lendemain des révélations de Libération sur le cyber-harcèlement sexiste, raciste et homophobe impliquant plusieurs personnalités des médias et de la communication, le grand ménage a commencé dans les rédactions nationales.

Ainsi, lundi 11 février, Alexandre Hervaud, rédacteur en chef adjoint au web de Libération et Vincent Glad, pigiste, ont été mis à pied à titre conservatoire. Il ne s'agit pas d'une sanction, a précisé la direction du journal. La publication Brain Magazine a également annoncé avoir mis fin à sa collaboration à Vincent Glad. Stephen des Aulnois, quant à lui, s'est retiré de son poste de rédacteur en chef du Tag Parfait. 

La maison de production de podcasts, Nouvelles Ecoutes, a annoncé par voie de communiqué avoir "mis fin avec un effet immédiat, à [leur] collaboration avec Guilhem Malissem", qui travaillait sur l'émission "Bouffons". Le studio annonce sa volonté de voir "les victimes entendues et les coupables jugés".

Selon une information de Libération, le rédacteur en chef des Inrocks, David Doucet, a lui aussi été mis à pied à titre conservatoire. Une procédure de licenciement pour faute grave a été engagée. Le journaliste avait reconnu avoir pris part à "deux canulars téléphoniques". 

Le géant de la publicité Publicis a, quant à lui, mis à pied Renaud Loubert-Aledo, alias @Claudeloup. Enfin, le journaliste Guillaume Ledit a été mis à pied à titre "conservatoire" par le média en ligne Usbek & Rica.

Lire aussi

Ce mardi, de nouveaux départs ont été annoncés. Après le rédacteur en chef David Doucet, c'est au tour de son adjoint aux Inrocks, François-Luc Doyez, d'être mis à pied, selon des informations de nos confrères de Franceinfo confirmée à LCI. 

La maison de production de podcasts Qualiter a annoncé dans un tweet l'arrêt "définitif et sans appel" de son émission "Studio 404", dont l'un des chroniqueurs, Sylvain Paley, était membre de la "Ligue du LOL". Dans ce communiqué, il est précisé que Sylvain Paley allait quitter la société.

Nombreuses victimes

Tout au long du week-end, de nombreuses victimes ont pris la parole sur les réseaux sociaux, pour dénoncer des faits parfois vieux de dix ans. Photomontages dégradants, campagnes d'humiliation répétées, canulars téléphoniques... Les militantes féministes et journalistes femmes, principales cibles de la "Ligue du LOL", ont vu leur carrière souvent impactée par ces agissements, alors que les principaux mis en cause avaient rapidement gravi les échelons de la hiérarchie dans les médias. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter