Le fils cadet de Nicolas Sarkozy devient éditorialiste pour un média américain conservateur

Médias
DirectLCI
SURPRISE - A seulement 20 ans, Louis Sarkozy, le fils cadet de Nicolas, se révèle éditorialiste pour le "Washington Examiner", un média américain conservateur. Une contribution qui ne manque de susciter de vives réactions.

"By Louis Sarkozy". On l'avait laissé à la sortie d'un lycée militaire voilà que Louis Sarkozy prend les medias d'assaut. A 20 ans, le fils cadet de Nicolas Sarkozy chronique désormais pour le Washington Examiner, un hebdomadaire américain conservateur. Actuellement étudiant à New York, il occupe cette fonction depuis plus d'un mois. 


Examinateur de la vie politique chez l'Oncle Sam, il se fait l'auteur d'articles intitulés "Quand il s'agit de politique, les célébrités deviennet folles - et c'est de notre faute" ou encore "les médias sont indéniablement biaisés par leur bulle libérale" qui, en substance, laissent perplexe.

Selon Sarko Junior, les médias américains sont de "véritables machines de propagandes"

Dans son dernier article, publié lundi dernier, Louis Sarkozy s’attaque à la "bulle de filtre gauchiste" des médias américains, estampillés "véritables machines de propagandes" : "Est-il possible que le parti pris des médias contre Trump ait été si influent qu'il a corrompu les esprits de milliers d'experts et laissé leurs propres opinions politiques affecter leur travail ? La réponse est indéniablement oui".  


En seulement trois articles, il a révélé son appétence pour une droite (très) décomplexée, allant jusqu'à prendre la défense de Milo Yiannopoulos. Ce dernier étant un grand partisan de l'alt-right (soit l'équivalent de l'extrême-droite américaine), banni tempo­rai­re­ment en 2016 après avoir encou­ragé une vague de harcè­le­ment raciste contre l'actrice Leslie Jones, au moment de la sortie du SOS Fantômes 100% féminin. 

Sur Twitter, Cécilia Attias relaye avec fierté les chroniques de son fils.

En revanche, comme l'affirme RTL, Nicolas Sarkozy n'a pour l'instant pas commenté la nouvelle fonction de son fils.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter