Radio France : Mathieu Gallet débarqué par le CSA au nom de "l'intérêt général"

Radio France : Mathieu Gallet débarqué par le CSA au nom de "l'intérêt général"

Médias
DirectLCI
RÉVOCATION - Le Conseil supérieur de l’audiovisuel, réuni ce mercredi en assemblée plénière, a décidé de retirer son mandat au président de Radio France Mathieu Gallet, condamné pour "favoritisme" dans une affaire remontant à l'époque où il dirigeait l'Ina. Une décision qui prendra effet le 1er mars 2018. L'intérim devrait être assuré par Jean-Luc Vergne, 69 ans.

Coup de tonnerre à Radio France : les sept Sages du CSA ont tranché. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel a décidé ce mercredi de retirer son mandat au Président de Radio France, Mathieu Gallet, poussé vers la sortie par la ministre de la Culture en raison de sa condamnation pour "favoritisme" à l'INA. La décision prendra effet le 1er mars prochain. Dans l'après-midi, le CSA a indiqué qu'"au terme d'un débat collégial, il a pris en compte l'intérêt général et le bon fonctionnement du service public à l'exclusion de toute autre considération". 


Selon lui, "pour assurer dans de bonnes conditions la gestion d'une société détenue à 100% par l'Etat, il importe que les relations d’échange et de dialogue entre les représentants de l’Etat et le président-directeur général de la société soient denses, confiantes et permanentes, dans un contexte de réforme majeure de l’audiovisuel public annoncée par le pouvoir exécutif". Il s'est dit sensible aux "questions de déontologie, de prévention des conflits d'intérêts et de moralisation de la vie publique, qui sont des préoccupations fortes des citoyens et des pouvoirs publics". 

Réunis en assemblée plénière ce mercredi, le Conseil supérieur de l’audiovisuel devait tenter de répondre à cette question : Mathieu Gallet peut-il continuer à diriger Radio France, premier groupe français de radio, après sa condamnation le 15 janvier dernier, à un an de prison avec sursis et 20.000 euros d'amende pour avoir favorisé deux sociétés de conseil lorsqu'il présidait l'Institut national de l'audiovisuel (2010-2014) ? Les sept Sages ont tranché et la réponse est donc "non". Mathieu Gallet a fait appel de sa condamnation et refusé de démissionner. 


Le gouvernement, par la voix de la ministre de la Culture Françoise Nyssen, avait jugé son maintien à la présidence de Radio France "inacceptable", au nom d'un devoir d'exemplarité des dirigeants d'entreprises publiques. Et la décision du devenir de Mathieu Gallet à la tête de l'entreprise revenait donc au CSA qui, a le pouvoir de nommer ou révoquer, les patrons de l'audiovisuel public. En effet, c'est le CSA lui-même qui avait nommé Mathieu Gallet à la tête de Radio France en 2014, à la surprise générale, faisant du dirigeant de l'INA (qui vient d'avoir 41 ans) le plus jeune patron de la radio publique. 

L'après Mathieu Gallet

Mathieu Gallet débarqué, quelle sera la suite pour Radio France ?  Le Conseil supérieur de l'audiovisuel nommera un successeur, un processus qui prendra plusieurs mois. En attendant, c'est le doyen des administrateurs de Radio France nommés par le CSA qui assurera l'intérim à la tête du groupe public.


 "L'élu" est Jean-Luc Vergne, 69 ans, ancien DRH de plusieurs grands groupes (Sanofi, Elf Aquitaine, PSA, BPCE), qui n'avait pas d'expérience de l'audiovisuel avant d'intégrer le conseil d'administration de la société, fin 2016.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter