L’ex-animateur de TF1 Nicolas le Jardinier est mort

L’ex-animateur de TF1 Nicolas le Jardinier est mort

DISPARITION – Figure médiatique dans les années 1980, Nicolas le Jardinier est décédé ce mercredi à Montreuil (Seine Saint-Denis) à l'âge de 89 ans. Il avait notamment animé "Le Jardin de Nicolas" sur TF1.

Le PAF est en deuil. Nicolas le Jardinier est décédé ce mercredi 21 novembre à Montreuil (Seine-Saint-Denis) à l’âge de 89 ans. De son vrai nom Raymond Mondet, l'ex-animateur de TF1 célèbre pour sa moustache était une véritable figure médiatique dans les années 1980. "Nicolas le jardinier nous a quitté cette semaine pour rejoindre le jardin du paradis", a indiqué sa page Facebook.

Né le 30 décembre 1928 à Romainville, ce fils d'un maréchal-ferrant était devenu jardinier après une première expérience dans les assurances. Rédacteur en chef du magazine "Rustica" à partir de 1958, il le reste pendant 25 ans avant de se tourner vers la télévision, et de devenir, à partir des années 80, le jardinier le plus médiatique de France.

Il participe d'abord à "La Maison de TF1" avec Évelyne Dhéliat à partir de 1982, dans lequel il tient une rubrique sur le jardinage, puis anime "Le Jardin de Nicolas", toujours sur TF1, avant de rejoindre La Cinq. Auteur de plusieurs livres sur le jardinage (notamment "Mon Jardin", sa dernière œuvre publiée aux éditions Rustica, en 1999), il était connu pour ses célèbres dictons et conseils : "Pour la Saint-Joseph, chaque oiseau bâtit son château", ou "À la Saint-Vincent, tout dégèle ou tout fend". S'il avait quitté le devant de la scène, il continuait toujours à s'occuper de son jardin dans sa ville natale. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

93 médicaments commercialisés en France seraient dangereux, selon une revue médicale

EN DIRECT - Confinement assoupli : c'est aujourd'hui que les Français retrouvent leurs magasins

Qui est Michel Zecler, le producteur tabassé par des policiers ?

Covid-19 : premier décès d'un volontaire aux tests pour un vaccin

Le journaliste Rémy Buisine a-t-il vraiment refusé de répondre à l'IGPN?

Lire et commenter