Nikos Aliagas quitte Europe 1 : "Une matinale, c’est une lessiveuse"

Médias

MERCATO – Nikos Aliagas a annoncé qu'il quittait la présentation de la matinale d'Europe 1. Après dix années passées à l'antenne de la station, il a décidé de mettre la radio entre parenthèse.

Il jette l'éponge. Un an à peine après avoir repris les rênes de la matinale d'Europe 1, Nikos Aliagas vient d'annoncer qu'il ne rempilera pas pour une saison supplémentaire.  "Après quasiment dix années passées à Europe 1, j’ai choisi de mettre la radio entre parenthèses. Je ne serai donc ni à la matinale, ni ailleurs dans la grille des programmes", a-t-il annoncé dans une longue interview au Figaro, au lendemain d'un entretien avec Arnaud Lagardère, le patron d'Europe 1. 

L'animateur qui a succédé à Patrick Cohen n'est pas parvenu à faire remonter les audiences de la matinale en chute libre. D'après les chiffres publiés mi-avril par Médiamétrie, elles culminaient à 9% il y a encore sept ans et sont tombées à 5,9%. Avec ce départ, Europe 1 va donc entamer sa troisième saison avec à sa tête un nouvel animateur, signe de la crise que la station traverse. 

Lire aussi

L'amour que j'ai pour le média radio reste néanmoins intact. Je fais une pause tout simplement. - Nikos Aliagas

"Parfois on gagne des batailles, parfois on les concède. L’érosion du nombre d’auditeurs en radio n’est pas propre à Europe 1. Le phénomène y est seulement plus flagrant", a répliqué Nikos, qui continuera de son côté à animer "The Voice" sur TF1, "50 minutes Inside" ainsi que d'autres émissions événementielles sur la première chaîne. "Je ne pars pas non plus pour aller ailleurs", a prévenu celui qui demeure dans la liste des animateurs préférés des Français. "L'amour que j'ai pour le média radio reste néanmoins intact. Je fais une pause tout simplement. C'est ma décision et l'actionnaire Arnaud Lagardère la respecte".

Nikos Aliagas aimerait également consacrer plus de temps à sa famille. "Une matinale, c’est une lessiveuse. Je viens tout juste d’avoir 50 ans. Et dans la vie d’un homme, c’est un moment où l’on prend davantage de recul. (…) J'éprouve aujourd'hui le besoin de souffler et de me consacrer davantage à ma famille et mes deux enfants en bas âge", admet l'animateur. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter