Nabilla, présentatrice de "Love Island" sur Amazon Prime Video: "Tout ce que je fais est regardé à la loupe"

Nabilla, présentatrice de "Love Island" sur Amazon Prime Video: "Tout ce que je fais est regardé à la loupe"
Médias

INTERVIEW – Ce lundi 2 mars, Nabilla sera aux commandes de la version française "Love Island", l'émission de téléréalité interactive d'Amazon Prime Video. La jeune maman de 28 ans s'est confiée à LCI sur ce nouveau challenge et sur sa nouvelle vie.

Elle fait son grand retour sur le petit écran. Mais cette fois, en tant qu’animatrice. A partir du 2 mars, Nabilla sera aux manettes de "Love Island", la nouvelle émission de rencontres d'Amazone Prime Video. L'ex-candidate des "Anges de la téléréalité" va poser ses valises en Afrique du Sud où sera tournée la version française de ce programme d'un nouveau genre produit par ITV Studios France. Gros carton au Royaume-Uni (et décliné dans de nombreux pays), "Love Island" propose à des célibataires de trouver l'amour. Mais contrairement aux autres émissions de "dating", ici ce sont les téléspectateurs qui décident de leur sort via une application dédiée. 

Et pour les guider tout au long de cette aventure, les célibataires pourront compter sur le soutien de Nabilla, qui jouera les maîtresses de cérémonie. C’est une jeune femme épanouie et apaisée que nous avons eue au bout du fil. Finies les petites phrases choc et les coups de sang. Devenue maman d'un petit Milann âgé de 4 mois, Nabilla qui vit désormais à Dubaï avec Thomas est une jeune femme posée. 

Pourquoi avez-vous accepté de présenter "Love Island" ? 

J'ai accepté de présenter ce programme parce que je pense qu'on peut vraiment trouver l'amour grâce à une émission de télévision. C'est d'ailleurs comme ça que j'ai rencontré mon mari. Contrairement aux autres émissions de téléréalité, dans "Love Island", les gens viennent vraiment pour trouver l'amour et vivre une belle histoire. Et puis c'est un programme dingue parce que ce sont les téléspectateurs qui sont aux commandes. Ils peuvent décider qui rentre et qui sort de la maison, et plein d'autres choses. On se croirait vraiment dans le futur. C'est fou !

Quel va être votre rôle ?

Je serai la maîtresse de cérémonie. Je vais accompagner les candidats tout au long de l'aventure, leur montrer leur magnifique villa et leur expliquer les règles du jeu. Je serai là pour les guider.

Lire aussi

Si les critiques sont constructives ça ne me pose pas de problème, j'en tiens compte pour essayer d'évoluer et devenir meilleure- Nabilla

Devenir animatrice, c’était une suite logique pour vous ?

C’est quelque chose qui m’a toujours attirée mais je voulais  trouver un concept fort. Il fallait que ce soit quelque chose qui me ressemble et qui me donne envie. Et c’est le cas avec "Love Island". 

"Love Island" sera diffusé en direct. Qu'est-ce qui vous fait le plus peur ? 

En fait, j'ai surtout peur pour pour les candidats. C'est moi qui devra leur annoncer les bonnes et les mauvaises nouvelles. Et comme ça va être de l'instantané, je me dis qu'en un instant tout peut basculer. J'espère qu'ils ne vont pas trop en souffrir. J'aimerais vraiment voir des couples se former, ce serait un kiff. Dans ce genre d'émission les sentiments sont tout de suite très forts, tout est décuplé. Je sais ce qu'ils peuvent ressentir parce que je suis passée par là moi aussi. 

Vous êtes une jeune maman. Comment allez-vous concilier ce nouveau challenge avec votre vie de famille ?

J'avoue que ça  me fait un peu peur mais je suis déjà à la tête de plusieurs entreprises. Ça fait quatre mois que je suis maman, et je trouve que je ne m'en sors pas trop mal. Et puis je peux compter sur l'aide de mon mari qui me soutient énormément. C'est un papa formidable. 

La maternité vous a-t-elle aidé à relativiser les critiques dont vous pouvez faire l'objet ? 

Ça fait bientôt 8 ans que toute cette aventure médiatique a commencé et c'est vrai que maintenant j'arrive à mieux gérer les choses et à prendre les critiques moins à cœur. Si elles sont constructives ça ne me pose pas de problème, j'en tiens compte pour essayer d'évoluer et devenir meilleure.  

J'ai choisi de vivre à Dubaï pour pouvoir être Madame Tout-le-monde, sans qu'on m'observe dans la rue- Nabilla

Vous avez été très en colère après que "TPMP" a évoqué votre salaire il y a quelques jours...

Oui et je l'ai dit sur Snapchat. Franchement je ne comprends pas pourquoi tout ce que je fais est regardé à la loupe. Il y a toujours quelque chose qui fait scandale. C'est comme ça depuis le début et je ne sais pas pourquoi. 

Avez-vous envie parfois de retomber dans l’anonymat ? 

Oui et non. J'ai choisi de vivre à Dubaï pour pouvoir être Madame Tout-le-monde, sans qu'on m'observe dans la rue. Je voulais juste être normale. Après je suis très contente d'être connue par ma communauté, j'ai appris à vivre avec donc je ne vais pas me plaindre.

J'ai 28 ans, je suis une femme, plus une ado.- Nabilla

Pourriez-vous participer à un programme comme "Maman et célèbres", avec d'autres candidates de téléréalité ?

Non vraiment pas. Pour moi ce serait une régression. J'ai déjà vécu mon expérience, et j'ai même rencontré mon mari. La seule chose que j'ai vraiment aimé faire, c'est le programme avec ma famille ("Allo Nabilla", NDLR) car j'ai pu partager ça avec les gens qui me suivent. Aujourd'hui je suis bien avec ma petite famille et je ne me vois pas me mélanger avec des gens que je ne connais pas. J'ai 28 ans, je suis une femme, plus une ado.

Si votre fils Milann vous dit à 18 ans qu'il veut faire de la téléréalité, que lui répondrez-vous ?  

Je ne lui conseillerais pas d'en faire. Moi ça m'est tombé dessus par hasard. Je n'avais pas fait d'études et je ne savais pas dans quelle direction je voulais aller. Finalement j'ai trouvé ma voie, et je suis devenue une femme accomplie et une business woman. Je me suis battue pour ça. Mais je pense qu'on peut réussir en prenant des chemins plus sûrs et moins exposés. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent