"365 DNI" : la chanteuse Duffy monte au créneau contre le film érotique de Netflix

Duffy a révélé en février dernier avoir été droguée, violée et kidnappée par un homme dont elle n'a pas dévoilé l'identité.
Médias

VIOLENCES SEXUELLES - La chanteuse, qui a récemment révélé avoir été séquestrée et violée, accuse la fiction de Netflix de glamouriser le trafic sexuel et le viol. Elle a écrit une lettre ouverte au patron de la plateforme.

Elle ne pouvait pas rester silencieuse. La chanteuse galloise Duffy a adressé une longue lettre ouverte à Reed Hastings, le fondateur et directeur de Netflix, pour l'exhorter à utiliser son influence de manière responsable. En cause ? La diffusion du film érotique 365 DNI, qui connait un succès retentissant sur la célèbre plateforme. Présenté comme le nouveau 50 Nuances de Grey, le long-métrage venu tout droit de Pologne raconte la romance forcée entre un mafieux italien et une jeune femme qu'il a kidnappée et à qui il laisse un an pour tomber amoureuse de lui.

Enorme succès au cinéma en Pologne (il a réalisé le meilleur démarrage de l'année avant que les cinémas ne ferment leurs portes à cause du coronavirus), ce porno soft adapté du best-seller de Blanka Lipinska pose effectivement problème comme l'explique Duffy. "Aujourd’hui, je ne sais vraiment pas quoi penser, dire ou faire, si ce n’est vous expliquer dans cette lettre à quel point il était irresponsable de la part de Netflix de diffuser le film 365 DNI", commence la chanteuse de 36 ans.

Lire aussi

"365 DNI glamourise la réalité brutale du trafic sexuel, des enlèvements et des viols. Cela ne devrait pas être une idée de divertissement de qui que ce soit, ni être décrit comme tel, ou commercialisé de cette manière", déplore Duffy qui a révélé en février dernier qu'elle avait été droguée, violée et séquestrée pendant quelques jours par un agresseur dont elle n'a pas révélé l'identité.

"Ça me désole que Netflix offre une plate-forme pour un 'cinéma', qui érotise les enlèvements et fausse la violence sexuelle et la traite comme un film 'sexy'. Je ne peux pas imaginer comment Netflix peut ignorer à quel point cela est insouciant, insensible et dangereux. Cela a même incité certaines jeunes femmes, récemment, à demander jovialement à Michele Morrone, l'acteur principale du film, de les kidnapper", poursuit la chanteuse qui rappelle que 25 millions de personnes sont victimes de trafic.  "J'encourage les millions de personnes qui ont apprécié le film à réfléchir sur la réalité des enlèvements et du trafic, de la force et de l'exploitation sexuelle, et d'une expérience qui est l'opposé du fantasme glamour représenté'', conclut-elle. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent