"The Crown" : Emma Corrin s’impose avec majesté dans la peau de Lady Di

LCI PLAY - Emma Corrin, bluffante Diana dans "The Crown"
Médias

PORTRAIT - Inconnue du grand public, la jeune Anglaise de 24 ans incarne à la perfection la défunte princesse du peuple dans les nouveaux épisodes de la série à succès qui seront disponibles ce dimanche sur Netflix.

Elle est le joyau qui manquait à la couronne déjà bien fournie de Netflix. Le personnage que les spectateurs assidus de The Crown attendaient de découvrir. Lady Di apparaît dès les premières minutes de la quatrième saison de la série qui romance l’histoire de la famille royale britannique. 

Une première rencontre impromptue avec le prince Charles, venu rendre visite à sa sœur aînée Sarah Spencer. Diana Spencer n’a que 16 ans, est déguisée en arbre pour une pièce de théâtre et capte immédiatement l’attention. À l’image de son interprète, Emma Corrin. 

J’étais impressionné par elle. Cette jeune actrice n’avait pas beaucoup d’expérience et voilà qu’elle habitait Diana, apparemment avec beaucoup de facilité- Josh O'Connor (prince Charles) sur Emma Corrin

"J’étais impressionné par elle. Cette jeune actrice n’avait pas beaucoup d’expérience et voilà qu’elle habitait Diana, apparemment avec beaucoup de facilité", raconte à Town and Country Josh O’Connor, qui incarne l’héritier du trône. Ne cherchez pas à savoir dans quoi vous l’avez vue. Si le visage poupon d’Emma Corrin semble si familier, c’est parce qu’il ressemble trait pour trait à celui de la défunte princesse du peuple sous sa courte perruque blonde. Un regard bleu azur aussi perçant que son sourire est timide. La jeune femme de 24 ans, originaire du Kent, a sans doute trouvé là le rôle de sa vie. Celui qui lui permettra de propulser sa carrière naissante. 

En vidéo

"The Crown" : la bande-annonce de la saison 4

Sur son CV, cohabitent un petit rôle dans la série Grantchester et un autre plus conséquent dans la série Pennyworth, sur la jeunesse du majordome de Batman. Elle figure aussi au casting du film Miss Révolution avec Keira Knightley. Et c'est à peu près tout... Emma Corrin fait ses premières armes dramatiques au théâtre. D’abord à l’école primaire puis tout au long de ses études à l’université de Cambridge. Elle y joue dans près de 20 pièces en l’espace de trois ans avant de s’installer à Londres une fois son diplôme en poche. Entre deux auditions dans la capitale, elle travaille pour une start-up. Mais les débuts sont difficiles. "Il y a des rôles que je voulais vraiment et que je n’ai pas eus. C’était déchirant", raconte-t-elle au magazine The Glass

Elle a travaillé sa voix avec sa mère orthophoniste

Son arrivée dans la famille royale de The Crown tient presque de l’accident. Avant le début du tournage de la saison 3 en 2018, la production se met en quête de sa Camilla Parker-Bowles. "Ils ont appelé mon agent pour lui demander si je pouvais venir aider. Ils ont dit qu’ils me paieraient, que ce n’était pas une audition mais qu’ils avaient juste besoin de quelqu’un pour lire les répliques de Diana dans ces scènes", se souvient-elle dans ELLE. Mais Emma Corrin donne tout et travaille son seul atout pour impressionner : sa voix. Sa mère orthophoniste l’aide à analyser la diction de la princesse, dont le ton baisse à chaque fin de phrase. "C’est comme de la tristesse", analyse la jeune femme. 

Sa prestation séduit Peter Morgan, le créateur de The Crown, qui la rappelle au moment de caster sa Diana pour la saison 4. Pendant près d’un an, Emma Corrin enchaîne les auditions jusqu’à cette offre finale qu’elle compare à "une demande en mariage". Encore bébé à la mort de Lady Di en 1997, elle engloutit films et documentaires à son sujet, s’entoure d’une coach pour mimer ses mouvements - dont cette tête toujours légèrement penchée - et s’entretient avec son ancien secrétaire privé. À l’écran, le résultat est troublant de justesse. Emma Corrin et Diana ne font plus qu’une. De l’adolescente de 16 ans à la mère de famille affirmée de 28 ans. 

Si la princesse de Galles n’est pas l’héroïne principale de cette saison 4 de The Crown, elle en est assurément l’un des piliers. La série peint son parcours chaotique au sein de la famille royale. Ou comment une jeune femme pleine de vie et fan de musique pop s’est retrouvée prisonnière d’une cage dorée nommée Buckingham Palace. "Il ne faut jamais montrer ses émotions", lui martèle sa grand-mère, chargée de lui apprendre les règles royales. Alors c'est en cachette que Diana soigne son mal-être, allant jusqu'à se faire vomir. "Son statut d'icône la rend intouchable alors qu'elle était comme tout le monde", souligne Emma Corrin dans Town and Country. C'est elle qui a insisté auprès des scénaristes pour que la boulimie de la princesse soit portée sans filtre à l’écran. La comédienne sera au coeur de toutes les discussions dès l'arrivée sur Netflix des dix nouveaux épisodes ce dimanche 15 novembre. Mais pas de quoi la stresser pour l'avenir, elle qui s'appuiera sur les bons conseils d'Olivia Colman (Elizabeth II) et Helena Bonham Carter (princesse Margaret) : "Garde la tête baissée, travaille dur et entoure-toi de bonnes personnes".

Lire aussi

>> The Crown - Saison 4 : dix épisodes à voir dès le dimanche 15 novembre  sur Netflix

Saison 1, 2 et 3 disponibles en DVD et Blu-ray chez Sony Pictures

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 5000 contaminations en 24 heures, une première depuis septembre

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

"Koh-Lanta" : avant la finale, qui remporte le match des réseaux sociaux ?

EN DIRECT - Transition activée : le camp Biden se félicite de l'annonce de Trump

EN DIRECT - Nicolas Sarkozy jugé pour corruption : le procès suspendu jusqu'à jeudi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent