Jupe soulevée dans "Salut les terriens" : Nolwenn Leroy défend son "ami" Laurent Baffie

Jupe soulevée dans "Salut les terriens" : Nolwenn Leroy défend son "ami" Laurent Baffie
Médias

POLÉMIQUE - Après la diffusion sur C8 samedi 23 septembre d'une séquence de "Salut les Terriens" dans laquelle l'humoriste soulève sa jupe et l'ouverture d'une enquête par le CSA, la chanteuse Nolwenn Leroy a réagi ce jeudi dans "Le Parisien" pour prendre la défense de Laurent Baffie.

Si Nolwenn Leroy n’avait pas réagi jusque-là, c’est parce qu’elle "ne voulait pas que cette affaire prenne de l’importance et qu’elle nuise à Laurent". Trop tard semble-t-il. Depuis la diffusion, samedi 23 septembre, de la séquence où Laurent Baffie soulève le bas de la robe de la chanteuse dans "Salut les Terriens" sur C8 , les réactions se sont enchaînées, le CSA dénombrant lundi une cinquantaine de signalements.

Forcée d’admettre que l’affaire a bel et bien pris de l’importance, Nolwenn Leroy a accepté de revenir sur la polémique ce jeudi pour Le Parisien. "Avec mon caractère bien trempé, si je m’étais sentie agressée, je me serais défendue et je lui aurais donné un coup de coude dans la figure. Je l’aurais fait avec n’importe qui d’autre mais Laurent est effectivement un ami, on se connaît depuis quinze ans et il a toujours été bienveillant et respecteux avec moi", a-t-elle déclaré, avant d’ajouter : "Quand on vient chez Ardisson, on sait à quoi on s’attend." D’ailleurs, estime-t-elle, si "à la télé, il y a bien quelqu’un qui n’est pas mysogine et qui est intelligent, c’est bien Laurent". L’humoriste lui aurait "envoyé depuis un bouquet de fleurs et un petit mot plein d’humour". 

Lire aussi

En vidéo

ARCHIVES - Nolwenn Leroy : "J'ai une fâcheuse tendance à prendre mon temps entre chaque album"

"Laurent, la mauvaise personne à attaquer"

"Je ne comprends pas pourquoi cela prend de telles proportions alors que j’ai désamorcé le problème tout de suite, commente encore la chanteuse. Dans l’absolu, je comprends de telles réactions, car c’est un combat qu’il faut mener, mais là c’est le mauvais exemple et Laurent la mauvaise personne à attaquer."

Samedi soir, les téléspectateurs ont en effet pu constater, qu’alors que Laurent Baffie lâchait "pour l’audimat, il faut du cul, il faut du cul", elle lui avait pris la main en soupirant : "Je tiens à préciser que je le laisse faire parce que c’est Laurent et que c’est un ami". Le trublion était sorti de son silence, lundi soir, par le biais d'un tweet : "Qui vient à ma lapidation demain ?", écrivait-il. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent