On a vu les premières images de "The Voice" saison 8 avec Jenifer, Soprano, Mika et Julien Clerc

Médias
DirectLCI
COULISSES - TF1 a dévoilé jeudi soir de premiers extraits de la saison 8 de "The Voice" en présence du jury qui sera composé cette année de Mika, Jenifer, Soprano et Julien Clerc. L’occasion de découvrir certaines des nouvelles règles qui vont pimenter le programme. Et d’entendre quelques voix qui nous ont déjà mis le frisson.

"The Voice", c’est toujours une histoire de première fois. Pour les candidats qui n’ont bien souvent jamais chanté en public avant de se présenter sur le plateau de l’émission. Pour le jury aussi, puisque la production a pris l’habitude de renouveler ses membres depuis déjà plusieurs saisons. La huitième, dont nous avons pu découvrir de premiers extraits, jeudi soir dans les locaux de TF1, ne déroge pas à la règle. Non seulement les téléspectateurs vont pouvoir apprécier des voix entendues nulle part ailleurs auparavant. Mais ils vont devoir s’habituer au nouveau quatuor qui office dans les fauteuils rouges.


Après le départ de Florent Pagny, au générique des sept premières saisons, de Zazie et de Pascal Obispo, le seul rescapé de la dernière saison est Mika, présenté par l'inusable Nikos Aliagas comme "l’ancien" du programme qu’il a rejoint en 2014.  A ses côtés, deux visages que les habitués connaissent bien. Le premier, c'est celui de Jenifer. Depuis 2015, la chanteuse avait délaissé les grands candidats pour se concentrer sur les petits de "The Voice Kids", dont la saison 5 s’est achevée il y a quelques semaines. Elle en revient accompagnée de Soprano, champion des charts et premier rappeur à rejoindre le jury de l’émission.

Ce que j’ai découvert, c’est que c’était parfaitement addictif !Julien Clerc

Le quatrième fauteuil sera occupé cette année par une légende de la chanson française, Julien Clerc, qui devant la presse a salué "une expérience humaine enrichissante". "Je souhaitais être dans la transmission et l’empathie. Ce que j’ai découvert, c’est que c’était parfaitement addictif !", a-t-il avoué. Car "The Voice", c’est d’abord une formidable mécanique de télévision, suivie encore l’an dernier par 5,7 millions de téléspectateurs, offrant à TF1 la moitié des 30 plus grosses audiences en matière de divertissement en 2018.


Pour éviter l’usure, et renouveler l’intérêt du public, les équipes de ITV Studios France ont revu la structure du concours, mais également intégré une nouvelle règle plutôt surprenante. A l’aide d’un bouton incorporé à son fauteuil, un coach peut bloquer l’un de ses trois camarades et l’empêcher d’être choisi par le talent, même s’il s’est retourné. Dans les extraits dévoilés jeudi, c’est Mika qui s’en sert pour empêcher Jenifer de prendre dans son équipe une jeune chanteuse soul à la voix de velours.

Le plus amusant, c’est que la brune interprète de "Notre idylle" ne s’en aperçoit qu’en se levant de son fauteuil pour applaudir la candidate ! Sa réaction déclenche l’hilarité de Mika, qui entame une danse de la joie sur l’inscription "Bloquée", marquée au sol en lettres lumineuses. Quelque chose nous dit que Jenifer n’a pas tardé à se venger. Mais attention : chaque coach ne peut utiliser ce subterfuge qu’à une seule reprise avec l’un de ses collègues.


Nous n’avons en revanche pas encore pu découvrir les images de l’épreuve des "K.O.", qui interviendra juste après les auditions à l’aveugle, et verra chaque talent d’une équipe chanter l’un après l’autre. A l’issue de chaque prestation, son coach pourra buzzer et le qualifier directement pour les battles, l’éliminer définitivement ou bien l’envoyer en "zone rouge", une sorte de salle d’attente dans laquelle il pourra ensuite puiser pour compléter son équipe. De retour cette saison, la règle du "talent volé" permettra à un coach de repêcher deux des talents laissés sur le carreau par les trois autres. Vous avez suivi ?

Toutes ces règles un peu compliquées seraient évidemment inutiles sans une sélection de chanteurs qui méritent que l'on se batte pour eux. Jeudi soir, trois d’entre eux se sont produits devant les journalistes, les yeux bandés. Parmi eux, une jeune femme qui a interprété un chant traditionnel mongol dans une atmosphère quasi-mystique. Mais celui qui fait déjà l’unanimité est un jeune garçon, qui a fait se retourner les quatre coachs dans l’un des extraits des auditions à l’aveugle.

Au piano, il entame une reprise habile et toute en douceur de "Christine", le tube de Christine and the Queens, avant d’envoyer des notes d’une puissance et d’une pureté qui nous ont donné la chair de poule dans notre fauteuil. L’occasion pour Julien Clerc de tester ses techniques de séduction face à ses trois rivaux déjà rompus à l’exercice. "Je craignais que personne ne me choisisse", nous a confié le chanteur, en marge de la présentation. A-t-il trouvé les mots pour convaincre cette pépite de rejoindre son équipe ? Réponse dans quelques semaines sur TF1...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter