"On n'est pas couché" : Alain-Fabien Delon s'en prend à Laurent Ruquier : "Relisez le roman"

Médias
DirectLCI
PAS CONTENT – Le fils d'Alain Delon était invité sur le plateau d'"On n'est pas couché" ce samedi 9 février sur France 2. Auteur d'un roman largement inspiré de sa relation avec son père, il s'est agacé des questions de Laurent Ruquier.

Alain-Fabien Delon va-t-il devenir la tête à claque de la semaine ? Après un passage remarqué sur le plateau de "Quotidien" où il a été fustigé par des internautes pour une prétendue arrogance, le fils d'Alain Delon était invité samedi soir dans l'émission "On n'est pas couché", sur France 2. Interrogé par Laurent Ruquier sur les similitudes entre son premier roman "De la race des seigneurs" (éditions Stocks), et sa vie personnelle, le jeune homme s'est énervé. 


"C'est un roman, mais un roman à clef. C'est une partie de votre vie… (…) On est dans une part très autobiographique", a jugé l'animateur aussitôt rembarré le fils du comédien. "C'est un roman", a expliqué Alain-Fabien Delon. "Alors, non, ce n'est pas mon histoire. Ça sort de votre bouche de dire que c'est mon histoire et celle de mon père. Alors, à ce stade, franchement, relisez le roman, ce n'est pas la vérité", a-t-il poursuivi. Face à lui Laurent Ruquier ne s'est pas démonté : "Il ne faut pas nous prendre pour des andouilles non plus !", l'a taclé l'animateur. 

Il y a un moment où moi aussi je n'ai pas envie de m'afficher, de laver mon linge sale en publicAlain-Fabien Delon

"Il y a un moment où moi aussi je n'ai pas envie de m'afficher, de laver mon linge sale en public", s'est défendu Alain-Fabien Delon. "C'est pas du tout ce que j'essayais de faire, c'était de raconter une histoire. Certes, il y a des choses que j'ai vécues, d'autres dont je me suis inspiré, mais à un moment, il ne faut pas ramener tout à ça. N'importe quel autre auteur qui viendrait pour son premier roman, je pense franchement que vous ne lui feriez pas cet affront de lui demander ce qui est vrai et ce qui est faux" a lâché le jeune auteur. 


"Quand vous entendez des rappeurs qui disent, dans une chanson, qu'ils ont tué cinq flics, est-ce que vous allez lui demander s'ils l'ont vraiment fait ? La question se répond assez rapidement", a poursuivi le petit ami de Capucine Anav. "Je m'inspire, je suis un artiste, point. Donc, si on peut en revenir au texte, ça me plairait vraiment. En revanche, si c'est pour répondre à des questions comme 'Est-ce que c'est ton père ?'"...

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter