"On va en bouffer pendant un mois" : la une de "Charlie Hebdo" sur la Coupe du monde féminine de foot divise

Médias
REVUE DE TWEETS – L’hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo" célèbre, à sa manière, l’ouverture de la Coupe du monde féminine de football. Sur les réseaux sociaux, la caricature du dessinateur Biche, référence à "L’origine du monde" du peintre Gustave Courbet dont on fête le bicentenaire, ne fait pas l’unanimité…

Deux événements aux antipodes réunis dans un même dessin ? Lundi dernier, Emmanuel Macron célébrait le bicentenaire du peintre Gustave Courbet, lors d’un discours à Ornans, son village natal dans le Doubs. C’est son tableau le plus célèbre, "L’origine du monde", que Charlie Hebdo a décidé de détourner pour évoquer… la Coupe du monde féminine de football qui vient de débuter en France.


Sous le crayon du dessinateur Biche, qui signe là sa première une de l’hebdomadaire satirique, un ballon rond sort d’un vagin avec ce titre équivoque : "On va en bouffer pendant un mois !". Dans son édito, le rédacteur en chef Riss n’y va par quatre chemins : "Le foot féminin devra-t-il aussi participer à l’abrutissement des foules pour être pris au sérieux et considéré comme l’égal du foot masculin ?", s’interroge-t-il.

Plutôt Team Beaugrand ou Team Ménès ?

Sur les réseaux sociaux, il y a ceux qui, comme l'animateur de TF1 et LCI Christophe Beaugrand, saluent l’irrévérence légendaire de Charlie Hebdo

Et d'autres, comme le journaliste Pierre Ménès, qui n’ont visiblement pas compris la référence à Courbet. Et reprochent à l’hebdo de tomber dans la vulgarité...

Charlie Hebdo a visiblement réussi son coup avec cette caricature dont les fans de foot auront sans doute le loisir de débattre ce mercredi soir, à l'occasion du deuxième match de l'équipe de France dirigée par Corinne Diacre. Après leur victoire contre la Corée du Sud en ouverture (4-0), les Bleues affrontent ce soir la Norvège à Nice. Un match à suivre sur TF1 à partir de 21 heures.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Coupe du monde féminine de football 2019

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter