Pourquoi les films de Noël sont-ils si populaires ?

Médias

HO HO HO - Les vacances de la Toussaint à peine terminées, voilà déjà les fêtes de fin d'années. Dès ce lundi 4 novembre, guirlandes, neige et histoires d'amour au scénario cousu de fil blanc font leur apparition sur nos écrans. LCI s'est plongé dans la recette du succès d'un phénomène qui prend, chaque année, de plus en plus d'ampleur.

Ils reviennent. Aussi sirupeux que Grippe-Sou est effrayant, aussi attendus par le public que la période des fêtes de fin d'années par Mariah Carey. Les films de Noël ont déjà commencé à envahir nos écrans. Et ce n'est qu'un début. L'interprète de "All I Want For Christmas Is You" a, dès le lendemain de la fête d'Halloween, enfilé son plus beau pyjama rouge sur les réseaux sociaux. La diva n'a d'ailleurs pas résisté à tourner dans son propre film de Noël, qui sera à nouveau rediffusé cet hiver à la télévision.

Même Paul Feig, réalisateur de l'irrévérencieux "Mes Meilleures Amies", a cédé à l'appel de la romance sous la neige avec "Last Christmas" (en salles le 27 novembre). "Tout ça a surtout été déterminé par le fait qu'Emma Thompson avait écrit le scénario. Il est tombé sur mes genoux sans crier gare", nous raconte-t-il à propos de sa comédie romantique qui se déroule fin décembre à Londres et met en scène une jeune femme un peu perdue qui va trouver l'amour. Et surtout retrouver foi en elle-même. 

La meilleure partie de Noël, c'est l'excitation de tout le monde avant d'y arriver. Et les films de Noël nourrissent cette attente- Emilia Clarke

"L'imagerie et le sentiment que procure Noël, en tant que fête, sont si chaleureux et plein de tendresse... si tout se passe bien ! Ils créent cet environnement propice. Je pense que les gens tombent davantage amoureux pendant les fêtes de fin d'année, et que toutes les ruptures se produisent en janvier", s'amuse-t-il, louant le côté "très enivrant" de cette période. "La meilleure partie de Noël, c'est l'excitation de tout le monde avant d'y arriver. Et les films de Noël nourrissent cette attente", complète sa star Emilia Clarke, qui a laissé au placard sa perruque blonde de Daenerys dans "Game of Thrones" pour un chapeau de lutin vert. 

Voir aussi

8 programmes inédits autour de Noël sur Netflix

Netflix a bien compris cette effervescence et a fait des films de Noël l'un de ses rendez-vous annuels les plus attendus. La plateforme de streaming a d'ores et déjà ouvert le catalogue et, d'ici au 5 décembre, en prévoit huit dont le troisième volet de la saga guimauvo-princière "A Christmas Prince : Royal Baby" (le 5 décembre) et le coup de foudre sous le soleil de Zambie de Kristin Davis ("Sex and the City") et Rob Lowe ("Parks and Recreation") dans "Un safari pour Noël" (déjà disponible). 

Ne cherchez pas d'originalité dans les titres, le programme doit être d'emblée estampillé "guirlandes lumineuses et boules de neiges". Car le film de Noël, c'est "la petite gourmandise de l'hiver" qui vient conclure l'année en beauté, nous explique Alexia Lucet, responsable éditoriale des acquisitions de téléfilms de TF1.

Et il faut croire que le public est très gourmand en 2019 si l'on se fie au nombre de vues qu'affiche la vidéo annonçant le retour des films de Noël sur la première chaîne. Plus de 5,8 millions en quinze jours sur la page Facebook, quand les autres pastilles oscillent entre 30.000 et 500.000 suivant les sujets. Concurrence oblige, TF1 et M6 ont accordé malgré eux leurs grilles pour se lancer ensemble sur cette case hyper concurrentielle du début d'après-midi. Là où M6 promet du "cocooning et des dizaines et dizaines de téléfilms inédits", TF1 veut proposer "le haut du panier" du film de Noël.

Au menu ? "Un inédit par jour, du lundi au vendredi, pendant tout le mois de novembre" issu à chaque fois du catalogue de Hallmark Channel, "la référence en matière de romance et de romance de Noël". Depuis cinq ans, les liens entre TF1 et la chaîne américaine ne cessent de se renforcer "pour construire le meilleur programme qui soit". "On achète les téléfilms sur scénario, avant qu'ils ne soient tournés. On lit les scripts, on émet quelques recommandations et on est aussi consulté sur les castings", détaille Alexia Lucet qui accorde une grande importance à décrocher des "têtes d'affiches vraiment identifiées", souvent issues des séries. 

Chad Michael Murray et les héros des "Frères Scott" viendront trouver l'amour sur TF1

Cet hiver, par exemple, la quasi intégralité du casting des "Frères Scott" viendra ainsi se rouler dans la neige sur la première chaîne. À commencer par Chad Michael Murray ("La Surprise de Noël", le 7 novembre), Hilarie Burton et Robert Buckley ("La Proposition de Noël", le 14 novembre). Les téléspectateurs retrouveront aussi Sam Page ("Gossip Girl", "Desperate Housewives"), Jesse Metcalfe ("Desperate Housewives"), Brant Daugherty ("Pretty Little Liars", "50 Nuances plus claires"), Lacey Chabert ("La Vie à Cinq"), Candace Cameron Bure ("La Fête à la Maison") et Fiona Gubelmann ("Good Doctor").

"Les films de Noël sont porteurs d'espoir et réconfortants. Et généralement, notre Noël est un peu décevant comparé à celui plutôt parfait qu'on voit à la télé", note Emilia Clarke qui nous a listé les trois ingrédients indispensables à un bon film de Noël. "Il nous faut un désaccord, des tensions entre des amants, des amis ou des membres d'une même famille. Il nous faut aussi quelque chose de très guimauve, très romanesque. Et aussi un peu d'humour", note-t-elle. 

Voir aussi

Alexia Lucet parle d'elle d'une sorte d'"accord tacite" avec le téléspectateur. "Il sait en quoi consiste l'histoire et comment ça va se terminer. Il n'y a pas de grande surprise comme un thriller. Toutes les cases sont cochées : un célibataire qui va trouver l'amour, un retour aux valeurs authentiques de la famille et de l'amour, et des paysages visuellement beaux avec de la neige, des décorations, etc..." Une recette qui marche et amène TF1 à diffuser "deux fois plus de films de Noël" qu'il y a deux ans avant le changement de case du soap "Les Feux de l'amour". La chaîne a même fait étendre les droits de ses films de Noël pour qu'ils soient accessibles en replay "jusqu'en janvier". De quoi vous laisser le temps de tous les rattraper.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter