Prix Nobel de littérature : pourquoi y aura-t-il deux lauréats cette année ?

Médias

STOCKHOLM - L’Académie suédoise attribuera deux prix Nobel de littérature ce jeudi, l'un pour l'édition 2018 et l'autre pour 2019. On vous explique.

L'Académie suédoise des Lettres voit double. Ce jeudi 10 octobre,  elle va accorder deux prix Nobel de littérature. Pour rattraper l’édition 2018 éclaboussée par un scandale sexuel inédit, elle a décidé d’honorer le lauréat de l’année précédente et celui (voire celle d’après les bookmakers qui citent la Chinoise Can Xue, la Russe Lioudmila Oulitskaïa ou encore l'Américaine Joyce Carol Oates) de l’année en cours.

L’opprobre avait été jeté l'an passé sur l’institution nordique, en plein mouvement #MeToo. Obligée de mettre de côté la remise du prix Nobel 2018, elle a mis en place une session de rattrapage cette année.

Redorer son image après le déshonneur

Le scandale a éclaté fin 2017 autour d'un Français, Jean-Claude Arnault, marié à une académicienne et influent dans le monde culturel du royaume scandinave. Accusé d’agressions sexuelles, il a depuis été condamné depuis à deux ans et demi de prison pour viol. 

Une crise interne sans précédent, née des dissensions sur la manière de gérer ce cas, avait brisé l’harmonie entre les 18 membres de l’Académie lettrée, entraînant des démissions en cascade, dont celle de la secrétaire perpétuelle Sara Danius. Même le roi avait dû intervenir pour calmer la tempête, sans pouvoir sauver l'annonce du Nobel 2018. Pour la première fois en 70 ans, celle-ci avait donc dû être reportée. Et l’institution créée en 1786 doit désormais redorer son image écornée.

Les changements ont été très fructueux et nous avons bon espoir pour l'avenir- Mats Malm, nouveau secrétaire perpétuel de l'Académie suédoise de littérature

Des changements ont donc été entrepris. Le plus notable : alors que d'ordinaire, le comité du prix Nobel est réduit à cinq membres qui recommandent un lauréat au reste de l'Académie, il s'est ouvert à "cinq experts extérieurs", notamment des critiques, des éditeurs et des auteurs âgés de 27 à 73 ans.  Cette nouveauté a été imposée par la Fondation Nobel, un des financeurs du prix.

La rénovation en marche semble satisfaire le nouveau secrétaire permanent de l'Académie suédoise du prix Nobel. 

"Les changements ont été très fructueux et nous avons bon espoir pour l'avenir", a-t-il déclaré à l'AFP, même s'il a reconnu qu'il restait encore "beaucoup de travail" à réaliser.

Lire et commenter