"Koh-Lanta" : Denis Brogniart a "toujours bon espoir que la finale se tienne en direct"

"Koh-Lanta" : Denis Brogniart a "toujours bon espoir que la finale se tienne en direct"
Médias

INTERVIEW - Avant le premier épisode de la réunification des tribus ce vendredi 27 mars, l’aventurier le plus célèbre du petit écran explique à LCI comment la pandémie de coronavirus risque d’impacter la diffusion de cette 24e saison qui n’a pas encore révélé toutes ses surprises.

A l'autre bout du fil, la même passion pour évoquer le programme qu'il anime depuis déjà 18 ans. Le confinement n'a pas entamé l'énergie de Denis Brogniart, expert ès-aventures en territoire hostile, qui se trouve comme l'ensemble des Français à l'isolement avec sa femme et leurs trois filles à cause de la pandémie de coronavirus. 

L'animateur de "Koh-Lanta" en est convaincu, l'émission est maintenant plus que jamais "un moyen de voyager par procuration, de s'évader de son appartement ou de sa maison". L'épisode de "L'île des héros" diffusé ce vendredi 27 mars voit les équipes exploser en vue de la réunification. Une étape phare du jeu d'aventures de TF1 que les téléspectateurs dégusteront en deux temps. Explications.

LCI : "Koh-Lanta" continue d'enregistrer d'excellentes audiences. Comment expliquez-vous que les téléspectateurs y soient si fidèles après tant d'années ?

Denis Brogniart :  C'est un rendez-vous récurrent et cela faisait plusieurs mois que les téléspectateurs n’avaient pas eu leur dose de "Koh-Lanta". Je pense que c’est une saison tout à fait particulière parce que, pour la première fois de l’histoire de ce programme qui a quasiment 20 ans, des anonymes et des anciens héros sont dans les mêmes équipes. Dans une période comme en ce moment où il ne fait pas forcément très beau, où on est encore loin de l’été, cela permet aussi de vivre par procuration avec une mer cristalline, une plage de sable blanc et des conditions tropicales. Avec le confinement et cette pandémie, c’est encore plus un moyen de voyager par procuration, de s’évader de son appartement ou de sa maison.

 Vous l’avez dit, cette 24e saison est un peu particulière avec le retour de cinq candidats emblématiques auxquels les téléspectateurs sont visiblement très attachés. Ahmad a notamment été pris pour cible par les internautes après l’élimination de Teheiura. Comment réagissez-vous aux messages parfois virulents qu’on peut voir sur les réseaux sociaux ?

La violence sur les réseaux sociaux est inhérente à n’importe quel programme, notamment ceux où on s’identifie beaucoup aux candidats. Le public va en aimer certains et pas d’autres, comprendre certaines stratégies et pas d’autres. Il n’y a pas que du bon sur les réseaux sociaux, il faut être capable de faire le tri. Des gens peuvent exprimer un avis très tranché mais avec des mots choisis, une espèce de justification. Eux je les comprends et je les respecte tout à fait.

Ce que je ne respecte pas, que je ne comprends pas et que je condamne avec la plus grande fermeté, ce sont les messages d’insultes, à caractère xénophobe, racistes à l’encontre de certains candidats, le tout sous couvert d’anonymat. C’est vraiment la lâcheté des temps modernes. Derrière un pseudo, vous pouvez dire n’importe quoi. Je pense que 99,9% de ces gens-là ne diraient pas le 10e de ce qu’ils ont écrit face à la personne concernée. Ça ne me gêne pas à titre personnel quand je me fais insulter parce que dès que ça m’arrive, je bloque et c’est terminé. J’ai le cuir un peu tanné maintenant, j’ai l’habitude. J’ai eu Ahmad au téléphone, je converse avec lui pour essayer de le guider et de lui permettre de se détacher de tout ça. Attention, je ne condamne pas les réseaux sociaux car je m’en sers et c’est très utile. Mais il faut savoir les utiliser à bon escient et avec parcimonie. Si vous êtes dessus toute la journée et si vous croyez qu’ils vont guider votre vie, vous faites fausse route.

Je peux vous dire que les ambassadeurs à quatre, c’est du sport !- Denis Brogniart sur la réunification

Vendredi dernier, le public a assisté impuissant à la grave blessure de Sara et au retour de Teheiura. "Jamais je n’avais connu un moment comme celui-ci", avez-vous tweeté dans la foulée. Comme quoi même après 18 ans, rien n’est jamais acquis.

Souvent, un abandon médical s’accompagne d’un fléchissement de l’aventurier, d’un manque de motivation. Avec Sara, ça a été brutal. Si on l’avait écoutée, elle aurait continué malgré sa blessure (une éventration abdominale, ndlr). Même si j’essaie d’être impartial, je ne vous cache pas que quand j'ai dit à Sara que c’était terminé, sachant que je lui avais déjà dit dans une aventure précédente, c’était un moment très compliqué. Elle a une vitalité, une motivation, un sens fédérateur qui font qu’elle avait de grandes chances d’aller beaucoup plus loin. C’est une belle héroïne de "Koh-Lanta". Et de l’autre côté, j’étais tellement content de retrouver Teheiura, qui a marqué l'émission de son empreinte. C’est unique, jamais je n’avais vécu un moment d’émotion aussi fort avec le départ de quelqu’un pour qui j’ai ce si grand respect et le retour, par la même occasion, de quelqu’un pour qui j’ai autant de respect et d’admiration. 

La réunification a lieu ce vendredi avec un changement de règle. Cette année, deux ambassadeurs par équipe au lieu d’un vont se rencontrer. Est-ce pour laisser se développer davantage la stratégie, qu’on sait indispensable à "Koh-Lanta" ?

Je ne sais pas... Mais vous vous doutez bien que c’est déjà compliqué de faire un consensus à deux, alors à quatre… Néanmoins, la règle du jeu sera la même. Soit ils arrivent tous les quatre à se mettre d’accord sur un prénom et ils éliminent quelqu’un de manière collégiale. Soit ils ne parviennent pas à s’entendre et dans ce cas-là, l’un des quatre sera éliminé. Je pense que ça renforce un peu plus le suspense. Je peux vous dire que les ambassadeurs à quatre, c’est du sport !

La suite de la saison, cela ira de surprise en surprise chaque semaine ?

Ce n’est pas dans mon style de mettre les événements en opposition. Mais j’ai dit d’entrée que cette saison de "Koh-Lanta" me paraissait faire partie du top 3 ou 4 de l’histoire globale de l’émission sur TF1. Je le maintiens. Et pour qu’il y ait cette intensité dramatique du début à la fin, il faut des éléments majeurs dans chacun des épisodes. Sans trahir ce qui va se passer plus tard mais en mettant l’eau à la bouche des téléspectateurs, c’est le cas. Vous allez aller de découverte en découverte jusqu’au bout, avec évidemment les poteaux et le jury final qui sera chargé de départager les deux finalistes.

En vidéo

VIDÉO - J'ai testé pour vous l'épreuve de dégustation de Koh-Lanta

Compte tenu du contexte actuel, les épisodes à venir vont-ils être redécoupés pour prolonger la durée de l’émission, comme cela est le cas pour "The Voice" ?

Ce sera le cas cette semaine. Ce vendredi, il devait y avoir le match de football France-Ukraine sur TF1, qui a été annulé en raison de la pandémie. La chaîne a décidé de mettre "Koh-Lanta" en lieu et place pour proposer un programme inédit plutôt qu'une rediffusion. Cet épisode s’y prête - les ambassadeurs, une élimination puis ensuite une aventure totalement différente avec la tribu réunifiée et une deuxième élimination au conseil final. Cette émission qui est extrêmement longue, car elle dure plus de 2h, a été coupée en deux. Pour la suite, on est en train d’y réflechir. A situation exceptionnelle, décision exceptionnelle. Chaque jour suffit sa peine et les décisions du jour ne sont pas forcément celles du lendemain. 

 La finale se déroulera-t-elle en direct et en public comme tous les ans ?

On a toujours bon espoir. Forcément, plus on recule dans le temps et plus cet espoir augmentera. Mais encore une fois, bien malin qui pourrait dire aujourd’hui quand se terminera le confinement et quand la vie normale reprendra son cours. Si ça se produit au moment de la finale, évidemment qu’elle se déroulera comme d’habitude en présence des aventuriers et leurs familles, avec le dépouillement du dernier vote en direct.

Soyez vous-mêmes, ayez une motivation à 2000%.- Le conseil de Denis Brogniart à ceux qui voudraient s'inscrire à "Koh-Lanta"

Les candidatures sont ouvertes pour la prochaine saison de "Koh-Lanta". Un conseil pour ceux qui souhaitent s'inscrire ?

La franchise. Il n’y a rien de mieux que de montrer à travers des écrits et des photos ce que l’on est vraiment. Si vous n’êtes absolument pas aventurier et que vous faites croire que vous l’êtes, sachez que les gens du casting sont rompus à ce type d’exercice. Ils vont assez vite détecter votre subterfuge et dans ce cas-là, votre candidature n’aura plus beaucoup de poids. A moins de sortir de la Comédie française, vous serez très vite débusqués. Soyez vous-mêmes, ayez une motivation à 2000%. On ne se dit pas qu’on va s’inscrire après un pari avec des copains un soir. C’est une démarche personnelle très forte. Et après il faut un peu de chance parce que quand on a plus de 20.000 candidatures pour 20 places, ça veut dire que seulement 1 sur 1000 est retenu.

 Il y en a un qui clame sa motivation depuis des mois, c’est le basketteur français Evan Fournier. Il y a 10 ans tout juste, on avait eu "Le Choc des héros" avec d'anciens sportifs de haut niveau comme Taïg Kris ou encore Frank Leboeuf. C’est une expérience qui pourrait se renouveler ?

Pourquoi pas mais il n’y a pas qu’Evan Fournier. Thibaut Pinot, qui nous a fait rêver sur le Tour de France, des footballeurs aussi sont des dingues de "Koh-Lanta". Pourquoi pas un Martin Fourcade, maintenant qu’il vient de mettre un terme à sa carrière ? Ce qui me plaît, c’est que l’émission touche toutes les catégories sociales. Evan Fournier vit aux Etats-Unis, dans un monde déconnecté du nôtre - en tout cas c’est ce qu’on croit - avec une équipe de NBA, une vie de star américaine. Et malgré ça, il regarde "Koh-Lanta". Ce que j’aime chez lui, c’est qu’en plus il prend position. Mais tant qu’il sera joueur de basket professionnel, il ne pourra jamais venir. Maintenant en fin de carrière, avant une reconversion… Pourquoi pas !

Lire aussi

"Koh-Lanta : l'île des héros", chaque vendredi dès 21h05 sur TF1

Tous les replays sur le site officiel de l'émission

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent