VIDÉO - "Si j’ai pu divertir les gens, j’en suis heureux !" : on a parlé avec Claude, juste avant la finale de Koh-Lanta

VIDÉO - "Si j’ai pu divertir les gens, j’en suis heureux !" : on a parlé avec Claude, juste avant la finale de Koh-Lanta
Médias

KOH-LANTA - Juste avant sa défaite surprise en finale de Koh Lanta, LCI s'était entretenu avec Claude, le candidat chouchou des téléspectateurs cette année. Son vécu sur l'île, ses adversaires, sa condition physique et ses aspirations : le chauffeur de maître nous dit tout !

Indéniablement, il est le chouchou des téléspectateurs cette année. Et pour cause : Claude, 41 ans, a su se démarquer tout au long de ce nouveau Koh-Lanta, aussi bien dans les épreuves sportives que sur le plan humain, n’hésitant pas à venir en aide ou à conseiller ses camarades de l’aventure. Pour preuve encore lors de l’épisode de la table d’orientation : c’est lui qui a aidé les autres aventuriers à trouver leurs repères, du jamais vu dans l’histoire de Koh-Lanta !

De bout en bout, il a survolé l’aventure, qui pour lui s’est révélée plus "facile" que ses deux précédentes participations, comme il le confirme à LCI (voir notre interview vidéo ci-dessus) : "Ma première aventure, en 2010 au Vietnam, était la plus dure, parce que je découvrais l’aventure, les difficultés, le manque de nourriture". Cette année, il était rôdé : "C’est plus facile quand même quand ton corps a déjà connu la difficulté ". 

Lire aussi

Sam, "la révélation, très très fort"

Mais comment expliquer une telle énergie, aussi bien sur les épreuves qu’au quotidien sur le camp ? "Je n’ai pas fait de préparation particulière, je fais du sport toute l’année et j’ai une bonne base d’endurance physique par rapport aux trails ", nous explique l’aventurier de 41 ans, recordman all-time du nombre d’épreuves remportées sur l’île, devant Teheiura, autre candidat mythique du programme. Avant de repartir pour ce troisième Koh-Lanta, Claude a tout de même gravi le Kilimandjaro et participé à l'émission "Ninja Warrior", deux expériences qui l’ont mis dans de bonnes conditions physiques.  

Et côté concurrence alors, ça a donné quoi cette année ? Claude nous vante les mérites de Teheiura, une "personne complète, agile, bien préparée cette année". De la boxeuse Naoil, autre très bonne candidate selon lui. Mais surtout de Sam, "la révélation, très très fort", qui lui aussi a su s'attirer la sympathie des fans du programme. "Quand tu arrives à mettre 7 flèches d'affilée, à être aussi performant au cochon pendu, sur le camp… A son âge, c’est quelque chose de très beau". 

En vidéo

VIDEO LCI PLAY - Koh-Lanta : interview de Inès, infirmière et aventurière

"Les 100.000 euros, j'y penserai quand ils seront là !"

Des épreuves sportives remportées haut la main, une intégrité sans faille sur la camp… Il n’en fallait pas plus pour que ce candidat enflamme les réseaux sociaux tous les vendredi soirs, à chaque diffusion de l’émission. "J’ai eu de bons retours, c’est toujours agréable (…) Si j’ai pu divertir les gens, si j’ai pu les faire rigoler, leur faire passer un bon moment pendant cette période de confinement, j’en suis encore plus heureux !" nous explique celui qui confie "beaucoup rigoler" quand il regarde les réseaux sociaux. 

"Il y  a une imagination débordante entre les tweets, les messages et les photomontages !". Il en pense quoi du coup, de l’idée de certains internautes de rebaptiser le programme "Claude-Lanta" ? L’idée le fait bien rire : "Peut-être le jour où Denis prendra sa retraite et que je le remplacerai, peut-être que dans ce cas-là, on changera le nom de l’émission ! Non, non, mais il faut laisser Koh-Lanta comme il est, c’est ce qui fait la beauté de l’émission, Denis et Koh-Lanta !"

Et quid de la finale de vendredi soir ? A la question de savoir ce qu’il ferait de la récompense des 100.000 euros, Claude nous répond, fidèle à lui-même "J'y pensera quand ils seront là !". Les pieds sur terre, il nous confirme être toujours chauffeur de maître, et se sentir "très bien dans son métier", et ne pas avoir reçu d'autres propositions jusqu'ici alléchantes. Un rêve pour la suite peut-être, tout de même ? En insistant un peu, ce papa de deux enfants finira tout de même par nous lâcher qu’il aimerait peut-être faire des choses "comme des émissions telles qu’Ushuaïa".  

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent