"Grey's Anatomy" fête son 350e épisode, on a sélectionné les 5 plus déchirants

Médias

SORTEZ LES MOUCHOIRS - En 15 saisons, la série médicale diffusée en France par TF1 nous aura fait plus souvent pleurer que sourire. À l'occasion d'un anniversaire tout particulier, LCI a donc fait marche arrière pour se remémorer les moments tragiques que les téléspectateurs ne sont pas près d'oublier.

Certains parleront de masochisme. On préférera le terme "dévouement". Car il en fallait assurément pour replonger dans les souvenirs les plus sombres de "Grey's Anatomy". La série médicale diffusée en France sur TF1 a célébré, mardi 15 octobre, le tournage de son 350e épisode en compagnie de sa créatrice Shonda Rhimes et de ses stars, Ellen Pompeo (Meredith Grey) en tête. 

Après avoir surpassé "Urgences" et ses 331 épisodes, les médecins du Grey Sloane Memorial sont désormais lancés sur les traces de "NCIS" (382 épisodes) et "New York Unité Spéciale" (461 épisodes). Tout cela valait donc bien un retour en arrière dans les archives de l'hôpital pour en exhumer les moments les plus déchirants. Une sélection toute personnelle qui implique forcément beaucoup de disparitions de personnages et qu'on vous invite à compléter en commentaires.

Voir aussi

Adieu, George

"Ne me quitte pas" - Saison 5 épisode 24

Trois chiffres et un surnom qui ont fait pleurer les fans de "Grey's Anatomy" pendant des semaines. Dans l'épisode final de la saison 5, George O'Malley quitte l'hôpital pour s'engager dans l'armée. Les internes voient ensuite arriver un homme qui vient de se jeter sous un bus pour sauver une femme qui n'avait pas vu le véhicule arriver. Meredith Grey ne découvrira l'identité de cet inconnu que dans les dernières minutes, quand il viendra dessiner ce fameux "007" sur la paume de sa main. "007" et son permis de tuer, le surnom qu'Alex Karev avait donné à George après la perte de son premier patient. C'est la première fois que la série craint pour la vie de l'un de ses personnages principaux. George ne sera officiellement déclaré mort que dans le premier épisode de la saison suivante. Laissant un grand vide au sein du casting.

Crash fatal

"Le vent tourne" - Saison 8 épisode 24

Une épouse qui réapparaît (saison 1), un marié qui prend la poudre d'escampette avant le mariage (saison 3), une fusillade à l'hôpital (saison 6)... Les épisodes finaux de "Grey's Anatomy" n'ont jamais épargné les téléspectateurs. Celui de la saison 8 est venu leur arracher encore davantage la larme à l’œil en plaçant six chirurgiens dans un avion qui s'écrase en pleine forêt. Arizona Robbins perdra sa jambe, Mark Sloane l'amour de sa vie. Il tentera bien de soulever la carcasse de l'appareil sous laquelle est bloquée Lexie Grey. Sans succès. Lui, l'homme à femmes qu'on n'imaginait pas se poser finira par lui dire "je t'aime" avant qu'elle ne pousse son dernier souffle. "On est fait pour être ensemble", lui lâche-t-il. Preuve toute symbolique, il succombera à ses blessures dans le premier épisode de la saison suivante. L'hôpital sera par la suite renommé "Grey Sloane Memorial" en leur mémoire.

April et Jackson, famille maudite

"Besoin d'un miracle" - Saison 11 épisode 11

Mariés après maintes péripéties amoureuses, April Kepner et Jackson Avery apprennent qu'ils vont être parents. Mais une échographie de routine révèle que l'enfant à naître souffre d'ostogénèse imparfaite de type II, forme la plus sévère de la maladie des os. Le couple prend la décision de provoquer l'accouchement après 24 semaines de grossesse. Un choix d'autant plus difficile pour la jeune femme croyante. Après avoir été baptisé, leur fils Samuel meurt dans les bras de sa mère. Le titre original de l'épisode, "All I Could Do Was Cry" ("tout ce que je pouvais faire, c'était pleurer"), n'aurait pas plus être plus adéquat pour décrire le sentiment du téléspectateur. La séquence est d'autant plus troublante que l'actrice Sarah Drew était elle-même enceinte au moment du tournage. Les deux personnages auront un deuxième enfant, une petite Harriett, mais se sépareront ensuite.

Le courage de Meredith

"Belle journée pour sauver des vies" - Saison 11 épisode 21

"C'est une belle journée pour sauver des vies", avait coutume de dire le ténébreux Derek Shepherd. Le Docteur Mamour est mort comme il a vécu, en portant secours aux victimes d'un accident de la route. Le pire arrive plus tard quand, transporté à l'hôpital, il est victime de la lenteur du personnel et est déclaré en état de mort cérébral - quelle ironie pour un neurochirurgien. C'est à Meredith que revient la difficile décision de le débrancher. La production a eu la bonne idée d'enchaîner une longue séquence de flashbacks des deux amants terribles de la série, larmoyante à souhait. Désolé mais quatre ans après, on a encore cette mort en travers de la gorge. Cet épisode a d'ailleurs offert à la série la pire audience de son histoire.

Pour toutes les femmes

"Les survivantes" - Saison 15 épisode 19

S'il n'y avait qu'un épisode de "Grey's Anatomy" à voir, ce serait celui-là. L'hospitalisation d'une jeune femme qui vient d'être victime d'un viol entraîne une vague de solidarité entre femmes sans précédent dans la série. Kelly McCreary (Maggie Pierce), que nous avions rencontrée en juin au Festival de télévision de Monte-Carlo, avait alors loué le "pouvoir incroyablement cathartique" de cette histoire. "Elle avait le pouvoir d'encourager à parler et à partager ses histoires. Et plus important encore, elle avait le pouvoir de faire savoir aux femmes qu'elles n'étaient pas seules. La seule scène à laquelle participe Maggie est celle où nous sommes toutes rassemblées dans le couloir pour protéger la patiente qui se dirige vers la salle d'opération. Ce moment est si significatif de ce que nous vivons en ce moment. Les femmes s'unissent, sont là les unes pour les autres et soutiennent les voix de chacune. Notre pouvoir est énorme et nous assistons à un vrai changement", nous avait-elle expliqué. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter