Ils accusent Michael Jackson de pédophilie : qui sont Wade Robson et James Safechuck ?

Médias
DirectLCI
PORTRAIT - Dans "Leaving Neverland", diffusé jeudi soir sur M6, Wade Robson et James Safechuck racontent leur rencontre avec Michael Jackson et les abus sexuels que leur aurait fait subir le chanteur durant leur enfance. Deux hommes dont le destin a été marqué à jamais par le roi de la pop.

Michael Jackson a changé leur vie. Pour le meilleur et pour le pire. Dans "Leaving neverland", Wade Robson et James Safechuck racontent les abus sexuels que le roi de la pop leur aurait fait subir durant leur enfance. 10 ans après la mort du chanteur, leur témoignage devant les caméras du réalisateur britannique Dan Reed est un électrochoc insupportable pour les admirateurs purs et durs de la star.


Wade Robson, 36 ans, a grandi à Brisbane, en Australie, dans une famille modeste. Ses deux frères aînés, Shane et Chantal, témoignent dans "Leaving Neverland", comme sa mère, Joy. Dennis, leur père, s’est suicidé en 2002. Fasciné par le clip de "Thriller", Wade attire l’attention de Michael Jackson lorsqu’il remporte un concours de danse organisé en amont de la tournée de l’album "Bad". Le roi de la pop l’invite alors à se produire sur scène à ses côtés.

Deux ans plus tard, la famille Robson séjourne en Californie et fait escale dans le ranch de Neverland. C’est là que le chanteur aurait abusé de lui pour la première fois. En 1991, Joy Robson décide de s’installer en Amérique avec ses enfants afin de faciliter la carrière de Wade, laissant derrière elle son mari. Le petit garçon passe alors le plus clair de son temps auprès du chanteur, apparaissant dans plusieurs clips et publicités. 


Il est encore adolescent lorsqu’il chorégraphie les spectacles de N’Sync, le groupe de Justin Timberlake, puis de Britney Spears. Des collaborations qui vont définitivement lancer sa carrière, avec à la clé sa propre émission sur MTV, "The Wade Robson Project". Il a également joué son propre rôle dans le film "Street Dancers".

Dans "Leaving Neverland", Wade affirme avoir été abusé une dernière fois par Michael Jackson à l’âge de 14 ans. En 2005, il témoigne en sa faveur lors du procès intenté par la famille du jeune Gabriel Arvizo. En 2013, quatre ans après la mort du chanteur, il révèle à la télévision avoir menti pour protéger son bienfaiteur. Aujourd’hui âgé de 36 ans, il vit à Hawaï avec son épouse Amanda et leur petite fille.


C’est en découvrant le témoignage de Wade Robson que James Safechuck, aujourd’hui âgé de 40 ans, va trouver le courage de révéler la vérité sur sa relation avec Michael Jackson. C’est à l’âge de 8 ans, au début des années 1990, qu’il fait la rencontre du chanteur, sur le tournage d’une publicité pour Pepsi. Pendant plusieurs années, ce dernier trouve régulièrement refuge chez les Safechuck, la mère du petit garçon le considérant comme l’un de ses fils.

Si comme Wade Robson, il imite à merveille les pas de danse de son idole, c’est à une carrière de cinéaste qu’il se destine. A Neverland, il passe de longues soirées à regarder des films avec le chanteur, qui obtient des copies des nouveautés avant leur sortie. Dans le documentaire, il raconte avoir eu des rapports sexuels avec lui dans de nombreuses pièces secrètes, notamment à l’arrière d’une cabine de projection.


Devant les caméras de Dan Reed, James Safechuck dévoile, bouleversé, une boîte à bijoux dans laquelle il conserve les bagues que lui offrait Michael Jackson, en échange de ses faveurs. Selon son récit, ils les achetaient ensemble, le chanteur faisant croire qu'elles étaient destinées à une femme. L’une d’entre elles a été utilisé lors d’une noce imaginaire à Neverland.

En 1993, James sera interrogé par la police qui enquête suite aux accusations des parents du jeune Jordan Chandler, qui aurait lui aussi été abusé au ranch. A l’époque, il dément toute agression. L’affaire n’ira pas plus loin puisque les deux parties vont conclure un accord financier. En 2005, en revanche, il refuse de témoigner lors du procès intenté par la famille de Gavin Arvizo.

Marié et père de deux enfants, il est aujourd’hui programmeur informatique. Comme Wade Robson, il a porté plainte contre la succession de Michael Jackson pour les agressions sexuelles qu’il aurait subies. En 2017, la justice américaine les a déboutés tous les deux. Si de nombreux fans leur reprochent de témoigner dans "Leaving Neverland" pour des raisons financières, Dan Reed affirme qu'ils n'ont pas reçu un centime.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter