Aubin éliminé de Koh-Lanta : "Je ne pense pas avoir été le plus faible"

Aubin éliminé de Koh-Lanta : "Je ne pense pas avoir été le plus faible"
Médias

INTERVIEW – Stratège discret depuis le début de la saison, Aubin a été éliminé vendredi à l’issue de l’épisode 6 de "Koh-Lanta : les 4 Terres". Souvent raillé pour son manque d’aptitudes physiques, l’agent immobilier défend son bilan dans le jeu d’aventure de TF1.

"Koh-Lanta", c’est fini pour Aubin. Après la défaite de l'équipe jaune lors de l’épreuve d’immunité, le solide agent immobilier du Gers a été éliminé par ses camarades. Déjà affaibli par une voix supplémentaire contre lui, suite à son échec précoce sur l’épreuve des piloris, l’aventurier aurait-il payé sa réputation de "petit stratège" ? 

LCI : Avez-vous franchement été surpris de cette élimination ? 

Aubin : Surpris, oui. Même si depuis le début je disais que dans "Koh-Lanta", on ne doit jamais se sentir en sécurité. Malheureusement je me suis peut-être senti un petit peu trop serein. Ma femme me le reproche souvent : j’ai trop pensé et pas assez agi.

Vous partiez avec un vote supplémentaire contre vous, après être tombé le premier lors de l’épreuve des piloris durant l’épisode 5. Malgré tout vous étiez confiant ? 

Oui, parce que j’étais allé prospecter auprès des autres candidats, comme je le fais dans mon métier. J’étais allez voir Angélique et Alexandra en me disant qu’il fallait absolument que je consolide ma place, sachant que j’avais déjà un pacte avec Alix. J’étais également persuadé que Lola allait suivre Angélique. Et j’étais très proche de Loïc sur le camp. En plus c’était le premier conseil pour les anciens verts et dans ces cas-là, les aventuriers ont tendance à voter à l’affect plutôt que par stratégie. Je me suis trompé. 

Je voulais utiliser ce côté sympathique, ma bonhomie pour créer des liens afin d’aller un peu plus loin- Aubin

Ceux qui ont voté contre vous mettent en avant votre côté "petit stratège". Même si vous étiez moins "grande gueule" qu’Adrien, n’avez-vous pas payé cette façon d’aborder le jeu ? 

Moi je suis un amoureux de "Koh-Lanta" parce que c’est une émission faite de surprises. Et quoi qu’on fasse, c’est stratégique. Qu’on mette en place un système à l’affect ou au mérite, tout est stratégie à partir du moment où c’est un jeu où on s’élimine. J’ai misé là-dessus parce que c’était une arme qui pouvait m’arranger. Je voulais utiliser ce côté sympathique, ma bonhomie pour créer des liens afin d’aller un peu plus loin. Disons que je l’ai fait de manière moins voyante qu’Adrien, plus discrètement…

Mathieu, lui, n'a toujours pas digéré que vous l’ayez éliminé par stratégie. Avez-vous eu l’occasion d’en parler avec lui ? 

On a eu l’occasion de discuter et de régler de tout ça… Même s’il n’a toujours pas compris la raison de mon vote contre lui. Ce que je veux dire, c’est que je n’ai trahi personne. J’avais proposé une alliance à Mathieu, avec Alix. Elle a accepté, il a refusé. Sa stratégie c’était d’éliminer les plus faibles. Et j’aurais été bête de ne pas éliminer quelqu’un comme lui alors que j’étais considéré comme le maillon faible.

Lire aussi

Du point de vue physique ? 

Du point de vue physique… Et encore, selon ses dires ! En regardant les images, j’ai une meilleure image de moi que pendant le jeu. Hormis sur l’épreuve des piloris, j’ai remarqué que je n’étais pas le plus fort, mais pas le plus faible non plus. J’étais même au-dessus de la moyenne ! Lors de la toute première épreuve, on a beaucoup parlé de Brice et Dorian, mais je finis quand même 5e sur 24 ! Or tout le monde m’a qualifié de mauvais, de faible. Pareil lorsqu’il faut aller chercher les bouées en profondeur… Je ne sais pas pourquoi mais cette étiquette s’est collée sur ma tête alors que je ne pense pas avoir été le plus faible. 

Mais alors il vous a manqué quoi pour aller le plus loin ? 

Un poil de physique de plus, et le fait d’avoir trop pensé. Si j’étais allé parler à Loïc, à Laurent, aujourd’hui on ne serait pas au téléphone.

La candidate qui s’est révélée c’est Alix, votre cheffe et alliée. Elle a tout pour gagner ? 

Tout va très vite dans "Koh-Lanta". Parfois on a des qualités qui vous font gagner à un moment donné. Et trois jours après c’est différent, à cause d’un coup de tête, d’un énervement. Je pense que physiquement, elle a tout pour gagner. Après elle n’a pas le rôle le plus facile. Quand on est cheffe, on s’expose. Et c’est là que ça devient dangereux.

Tous les candidats ont des motivations différentes pour faire cette émission. Quelle était la vôtre ? 

Je n’avais rien à me prouver, je sais l’image que j’ai. Ce que je voulais, c’est partager des valeurs, celles que je veux transmettre à mon fils. Dans la vie, on ne m’a jamais rien donné. J’ai passé mon Bac à 17 ans après être parti de chez moi. L’agence immobilière, j’ai dû la monter tout seul. Je me suis toujours battu pour obtenir le plus possible. C’est ce que je voulais montrer sur "Koh-Lanta" : je n’avais pas le meilleur dossier, je ne suis pas un sportif de haut de niveau, mais je pouvais quand même aller loin. Et mine de rien, j’ai fait un joli parcours alors que certains me voyaient partir beaucoup plus tôt.

Lire aussi

Votre fils est né peu avant votre départ. Ça n’a pas été trop difficile de le laisser ? 

Il avait 8 mois et j’avoue que ma compagne n’était pas trop contente ! (Rires). Après quand j’ai postulé j’avais une chance sur 1000 de partir. Je me disais "mais pourquoi Aubin du Gers serait choisi pour aller à "Koh-Lanta" ?". J’ai envoyé le courrier sans trop de conviction… et c’est passé. Alors oui j’ai loupé un mois de l’existence de mon fils dans une période si importante. Mais à côté de ça cette aventure était tellement importante pour moi et ma famille. Je sais que plus tard mon fils en sera très fier. Mon rêve, c’est qu’il ait la même passion du jeu que moi. Et qu’il participe un jour à "Koh-Lanta all-stars" avec des enfants d’aventuriers !

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Fermeture de la mosquée de Pantin : "On est en train de tout mélanger", estiment les fidèles

EN DIRECT - Assassinat de Samuel Paty : sept personnes déférées, dont deux mineurs

CPF : attention, vous risquez de perdre vos heures de formation !

EN DIRECT - Covid-19 : 300.000 morts supplémentaires aux États-Unis pendant la pandémie

Enseignant tué : ce que disait son cours sur la liberté d'expression

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent