Joaquina éliminée de "Koh-Lanta" : "Je voulais que mes enfants voient que je suis une warrior… et c’est fait !"

Joaquina éliminée de "Koh-Lanta" : "Je voulais que mes enfants voient que je suis une warrior… et c’est fait !"

INTERVIEW – C’était l’une des candidates les plus discrètes de "Koh-Lanta : les 4 Terres" sur TF1. Joaquina, la patronne de boulangerie du Rhône, a été éliminée vendredi soir à l’issue de l’épisode 9, également marqué par le départ surprise de Bertrand-Kamal. LCI.fr a recueilli ses impressions.

Elle ne pensait pas quitter les Fidji à ce stade de l’aventure. Joaquina, 38 ans, s’était imposée comme l’une des candidates les plus solides, mais discrètes de Koh-Lanta : les 4 Terres. La victoire d’Angélique lors de l’épreuve d’immunité a redistribué les cartes et conduit à l’élimination de la courageuse boulangère du Rhône au cours d'un épisode également marqué par le départ inattendu de Bertrand-Kamal, le candidat décédé des suites d'un cancer en septembre dernier.

Après votre élimination, Denis Brogniart vous décrit comme déçue, mais digne. Vous le voyez comme ça ?  

Joaquina : Déçue oui, parce que l’aventure s’arrête pour moi. Parce que j’étais convaincue de ne pas être la moins méritante. Mais le sort en a décidé autrement ! 

Il dit aussi que vous êtes digne parce que contrairement à d’autres candidats les semaines précédentes, vous ne semblez pas en colère vis-à-vis d’un autre ou de plusieurs candidats… 

C’est vrai, je ne suis pas colère contre qui que ce soit. Il ne faut pas oublier que "Koh-Lanta", c’est un jeu et qu’à la fin, il n’en reste qu’un. J’aurais aimé aller plus loin… mais je n’avais qu’à gagner l’épreuve d’immunité. La seule personne contre laquelle j’aurais pu être en colère, c’est moi ! (Rires). 

Il aurait peut-être fallu que je sois plus stratège- Joaquina

Votre élimination est le fruit de longues discussions entre les candidats, sans doute les plus compliquées depuis le début de la saison… 

En fait personne n’avait anticipé qu’Angélique allait remporter l’épreuve d’immunité. Si elle n’avait pas gagné, je ne pense pas que je serais sortie.  

Vous voulez dire qu’il y avait une majorité pour la faire sortir ?  

Oui, parce que son nom était déjà ressorti plusieurs fois chez les jaunes. Et puis je ne pense pas qu’elle faisait plus de choses que moi sur le camp. Même beaucoup moins. Ceux qui voulaient voter contre elle se sont retrouvé le bec dans l’eau… Et ils se sont retournés vers une ex-Verte, moi.  

Auriez-vous pu défendre davantage votre place ? Par exemple auprès de Fabrice qui semble beaucoup hésiter jusqu’au bout… 

Il aurait peut-être fallu que je sois plus stratège, et que j’essaie de parler un peu à droite, à gauche. Sauf que je ne suis pas comme ça. Et puis sincèrement j’étais encore dans le jeu, je voulais montrer que j’étais méritante, que j’étais active sur le camp. Mais ça n’a pas suffi.

Lire aussi

L’élimination s’est jouée entre vous et Lola qui a eu le cran de ne pas jouer l’un de ces deux colliers d’immunité. Elle a été forte, non ?  

Ah mais chapeau à elle ! Pour le coup elle a été "couillue" ! (Rires). Elle est joueuse, elle est méritante… et en plus elle est belle. Elle a tout pour elle ! 

Pourquoi avez-vous donné votre vote noir à Brice ?  

Parce que j’ai eu peur qu’il soit en danger à un moment donné. Et j’avais envie de l’accompagner loin. Pourquoi ne pas le donner à Loïc, par exemple ? Parce qu’à ce moment du jeu, les jaunes ont pris le pouvoir. Ils sont en majorité et j’avais envie de protéger quelqu’un que j’aimais bien chez les rouges.  

Vous étiez l’une des candidates les plus discrètes de la saison. Du moins c’est l’impression qu’on a eu regardant l’émission. Auriez-vous aimé être davantage mise en avant ?  

Sincèrement, non. Parce que je n’ai pas fait pour "Koh-Lanta" pour qu’on me voie à la télé. Je dirais même que je me suis faite volontairement discrète. Et je considère qu’on a montré l’essentiel. Que je suis quelqu’un qui a du cœur. Que je ne suis pas quelqu’un de tordu qui a besoin de passer à la télé. Un "Koh-Lanta" sans caméra, ça aurait même été idéal pour moi ! (Rires). Je suis partie pour faire un truc de malades, vivre un truc de dingues. On m’a vu, c’est bien.

Mon fils aîné m'a dit : "Maman, on s’est rendu compte de ce que serait la vie si tu n’étais plus là". Je crois que ça me marquera à jamais.- Joaquina

Mais c’était quand même un rêve de faire cette émission, rassurez-moi ?  

Oui mais bizarrement ce n’était pas de passer à la télé ! C’était de faire Koh-Lanta ! Ce que je voulais, c’est tout plaquer, me retrouver privée de tout confort. C’est ce que je suis allée chercher : l’aventure humaine. Et me prouver des choses à moi-même. 

Ce sont vos fils qui vous ont inscrit à l’émission… 

Avec mon mari, je précise ! Ce que je voulais, c’est leur montrer que je ne suis pas qu’une maman. Parfois j’ai l’impression de n’avoir fait que ça. Être une femme active, courageuse professionnellement, tout en jouant mon rôle de mère. Mais je ne suis pas que ça. Je voulais qu’ils voient que je suis une warrior… et c’est fait ! 

En votre absence, ils ont dû être complètement paumés, non ?  

Franchement oui parce que le reste du temps, maman est toujours là pour gérer les problèmes. Et là mon fils aîné de 17 ans a eu une parole qui m’a extrêmement touchée. Il m’a dit : "Maman, on s’est rendu compte de ce que serait la vie si tu n’étais plus là". Je crois que ça me marquera à jamais.

À chaque fois que je prononce le nom de Beka, j’en ai la chair de poule- Joaquina

Cet épisode est marqué par le départ inattendu de Bertrand-Kamal, arrivé dernier à l’épreuve d’immunité. Sur le moment on vous sent tous abasourdis, et très émus. Peut-on dire que vos larmes à tous étaient à la hauteur de ce qu’il représentait durant l’aventure ?  

Totalement. À chaque fois que je prononce le nom de Beka, j’en ai la chair de poule. Beka c’est quelqu’un de solaire… Je n’arrive même pas à dire "c’était" parce que pour moi c’est un homme extraordinaire. Un rayon de soleil, la joie de vivre incarnée. Pas une seconde nous n’aurions pu imaginer qu’il parte à ce moment du jeu. C’était inconcevable. Beka avait sa place jusqu’à la fin.  

Joaquina, quels sont vos projets pour la suite ? On a bien compris que vous n’aviez pas spécialement envie de refaire de la télé… 

Ah mais si on me propose Danse avec les stars, je ferais voir mes talents de danseuse de salsa ! Avis aux producteurs ! (Rires). 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Procès du 13-Novembre - "Je voudrais dire quelque chose" : Salah Abdeslam s'adresse à la cour

Tir mortel d’Alec Baldwin : Donald Trump Jr. vend des t-shirts se moquant de l’acteur

Que risquera-t-on en roulant sans pneus hiver après lundi prochain ? Le 20H vous répond

"On marche sur la tête" : la colère monte face aux routes bloquées de la frontière franco-espagnole

Texas : trois enfants abandonnés dans une "maison de l'horreur" avec le cadavre de leur frère

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.