"Aznavour Autobiographie" : on a vu le docu inédit co-réalisé par le chanteur que TF1 diffuse samedi

Médias
ÉVÉNEMENT - TF1 diffusera samedi à 13h30 un documentaire inédit, "Aznavour Autobiographie", co-réalisé par le chanteur avec son ami Marc di Domenico. Des archives personnelles où l’on croise Franck Sinatra, Ray Charles, Liza Minnelli. Mais aussi sa femme Ulla et ses enfants. En voici un avant-goût…

C’est un documentaire incontournable pour les admirateurs de Charles Aznavour. Avant sa disparition, ce lundi à l’âge de 94 ans, le chanteur avait mis la touche finale à un documentaire inédit, co-réalisé à partir de ses archives personnelles avec un ami proche, le producteur Marc di Domenico qui a partagé son quotidien ces quatre dernières années. Intitulé "Aznavour Autobiographie", il sera diffusé ce samedi sur TF1 à 13h30. 


Nous avons pu voir de premières images de ce film de 90 minutes qui mélange des séquences issues du quotidien de la star et de ses derniers voyages à travers le monde, avec des souvenirs, archivés sur 21 heures de pellicules au fil des décennies. Sans parler des innombrables photos que prenait l’interprète de "La Bohème" au quotidien.


On y croise, pèle-mêle, des légendes de la musique comme Frank Sinatra, Ray Charles, George Brassens ou encore Edith Piaf. "On était tous accro", raconte Charles Aznavour à propos de la chanteuse. "J’ai rigolé avec elle, on s’est vraiment marré. On l’a emmené une fois voir les chutes du Niagara, on est arrivé sur la passerelle et elle a dit ‘oui quoi, c’est de la flotte, on s’en va les mecs…’. Et on est partis !".

Ma première femme, j’étais trop jeune, la deuxième j’étais trop con. La troisième, ça va très bien !Charles Aznavour dans "Aznavour Autobiographie"

Le documentaire revient également sur la carrière cinématographique de Charles Aznavour. On peut entendre François Truffant qui le dirigea dans "Tirez sur le pianiste" (1960) ou encore Lino Ventura, son partenaire dans "Un Taxi Pour Tobrouk" (1961). "Il m’agace parce que je suis incapable de faire un jeu de mots", explique ce dernier à Jacques Chancel sur le plateau du "Grand Echiquier" en 1974. "Et toute la journée, à chaque phrase que je dis, il m’en balance un. Ça me rend fou !".


"Aznavour autobiographie" accorde également une large part à la vie de famille du chanteur. Et notamment son bonheur auprès de sa troisième femme Ulla, épousée en 1955. "Ce n’était pas la dernière, c’était la bonne", explique le chanteur. "La première j’étais trop jeune, la deuxième j’étais trop con. La troisième, ça va très bien !".

Au fil de ce documentaire souvent émouvant, on peut également voir ses enfants : Seda, issue de son premier mariage avec Micheline, ainsi que Katia, Mischa et Nicolas, issus de son mariage avec Ulla. On le voit également se rendre sur la tombe de Patrick, son fils né hors mariage, décédé d’une overdose en 1977 à l’âge 25 ans. Il est enterré dans le caveau familial à Montfort-l'Amaury, dans les Yvelines.


Dans "Aznavour Autobiographie", on peut également apercevoir Charles Aznavour aux côtés de sa sœur Aïda, avec des images de leur premier voyage en Arménie, en 1963, sur les traces de leurs parents exilés au moment du génocide de 1915. "J’avais 39 ans déjà", se souvient le chanteur en voix off. "Je suis arrivé dans un pays qui n’était pas le mien. Il neigeait. Et il y avait 250 personnes qui étaient à l’aéroport qui se disaient de ma famille."


>> "Aznavour Autobiographie", de Charles Aznavour et Marc di Domenico. Samedi 6 octobre à 13h30 sur TF1

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Charles Aznavour : l'adieu au dernier géant de la chanson française

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter