"The Voice 2020" : on a demandé aux nouveaux coachs s'ils seraient prêts à tout pour remporter l'aventure

"The Voice 2020" : on a demandé aux nouveaux coachs s'ils seraient prêts à tout pour remporter l'aventure
Médias

Toute L'info sur

The Voice 2020

SUR LE GRILL - Leur quatuor est inédit : Amel Bent, Lara Fabian, Marc Lavoine et Pascal Obispo s'installent dans les célèbres fauteuils rouges de l'émission musicale dès ce samedi 18 janvier sur TF1. Quatre coachs et quatre questions, auxquelles ils ont répondu de manière plutôt cash.

Nouvelles règles, nouveaux coachs. "The Voice" fait peau neuve pour une neuvième saison qui mettra sur scène des talents du monde entier. La nouvelle équipe composée d'Amel Bent, Lara Fabian, Marc Lavoine et Pascal Obispo inaugure ses fauteuils et leurs fameux buzzers ce samedi 18 janvier sur TF1 avec la première salve d'auditions à l'aveugle. 

L'ambiance s'annonce électrique entre les quatre "collègues" qui vont tenter de convaincre les artistes sélectionnés de rejoindre leur team. L'un d'eux est d'ailleurs le seul à avoir été bloqué par les trois autres. De quoi donner une idée de ce qui attend les téléspectateurs cette année. LCI a pu s'entretenir avec eux. Quatre questions pour quatre coachs ultra déterminés.

En vidéo

The Voice : entrez dans une nouvelle galaxie

Voir aussi

Pourquoi avoir dit oui à "The Voice 2020"

Leurs noms figurent parmi les plus célèbres de la chanson française. Trois d'entre eux ont déjà vécu l'aventure "The Voice". Pour Marc Lavoine, c'est une première. Mais surtout "une évidence". "Je n’ai pas chanté pendant 5 ans. Je suis revenu avec un album puis avec un disque qui contenait 35 ans de ma vie. C’était vraiment envisageable de le faire maintenant, dans le respect de la tournée, des albums et de l'événement que représente l'émission. Donc j’ai dit oui cette fois-ci", nous explique l'interprète de "J'ai tout oublié". 

C'est également lors de sa tournée que Pascal Obispo a eu le déclic. "Je pensais de toute façon qu'il fallait que je revienne. J'avais cette envie de m'asseoir sur le fauteuil", reconnaît celui qui était déjà coach il y a deux ans. Amel Bent, qui quitte le concours kids pour celui des adultes, nous glisse avec la sourire qu'elle a changé d'équipe "parce qu'il faut savoir grandir". 

"Et pourquoi pas ?", s'amuse Lara Fabian qui voit là "certainement un nouveau rendez-vous avec le public français et un exercice de transmission qui est un peu [son] quotidien depuis quelques années". "Pouvoir mettre au service d'autres ce que j'ai appris pendant 30 ans, c'est vraiment précieux", assure celle qui a déjà dispensé ses conseils dans la version québécoise de l'émission.

Quel coach serez-vous ?

Quatre chanteurs, c'est forcément quatre personnalités différentes et quatre manières de travailler. Pascal Obispo affirme qu'il sera "toujours le même coach" qu'il y a deux ans. "Droit, cash, maladroit". Lara Fabian aussi choisit trois adjectifs pour décrire son rôle dans le fauteuil : "bienveillant, honnête et vigilant". Amel Bent a un peu plus de mal à se qualifier. "Pour le coup, c'est un peu plus facile de définir les autres que de se définir soi-même", nous explique l'interprète de "Ma Philosophie" qui, au final, applique les paroles de son célèbre tube. Celle qui voulait "être acceptée comme je suis" sera "toujours elle-même" dans cette neuvième saison. "En gros si vous ne m’aimez pas, vous ne m’aimerez toujours pas. Et si vous m'aimez, vous allez m’adorer", nous lance-t-elle dans un grand éclat de rire. 

Marc Lavoine trouve, lui, que "le mot coach est bien ambitieux". "La façon dont on va travailler avec les talents de mon équipe, ça va s’inventer avec eux. On ne peut pas inventer une façon de coacher. C'est une équipe de travail, il y a une direction artistique, une production. Ce sont des gens très intelligents qui nous coachent nous-mêmes", nous dit-il. C'est aussi bien de rendre à César ce qui lui appartient.

Voir aussi

Quel coach sera votre plus grand adversaire ?

Ils nous l'ont tous martelé. Entre eux, la compétition n'existe pas. "Les adversaires seront ceux qui vont faire de la compétition justement", nous répond Pascal Obispo. Lara Fabian reconnaît bien que ses trois camarades "représentent tour à tour, à un moment donné, une bataille potentielle". "Mais il n'y a pas d'adversaire", insiste-t-elle. 

"Vraiment, je vous assure, ce n'est comme ça que les choses doivent se poser", acquiesce Marc Lavoine. "On dit à tous les talents qui sont dans l’aventure : 'Franchement, sens-toi libre ! Que tu prennes untel ou untel, tu seras dans une bonne maison'. En revanche, les artistes pour lesquels nous allons travailler, à qui on va tendre le miroir de leur vie, de leur décision, de leur chanson, eux jouent quelque chose d’important", souligne-t-il. "On n’est pas leurs amis mais on leur doit une certaine forme de vérité. Il faut de l’audace, beaucoup de courage et il faut surtout travailler. C'est ce que je leur dirais", ajoute-t-il.  Amel Bent a néanmoins "un talent qu'elle regrette énormément" et qu'elle a perdu au profit de Pascal Obispo. "Si je l’avais, c’est peut-être le talent que j’aurais mené à la victoire", estime-t-elle.

Lire aussi

Serez-vous prêt à tout pour remporter l'aventure ?

La réponse est presque unanime : non. Pascal Obispo est bien prêt à tout, mais avec un objectif : "que l'émission soit réussie et que les personnes qui sont le plus performantes arrivent au bout, qu’on vive des moments remplis d’émotions avec des larmes, des rires." Prête à tout Amel Bent ? "Ouais, faut pas déconner quand même", s'amuse-t-elle en riant. "Je ne suis pas prête à tout mais je suis prête à bosser plus longtemps que les autres s'il le faut. Je vais essayer de préparer au maximum mes talents pour qu’eux se sentent bien et n’aient aucun regret surtout. Ce sont eux le plus important, ce n’est pas moi", assure-t-elle. La victoire ne sera de toute façon pas la leur, comme nous le rappelle Lara Fabian. "Ce n’est pas moi qui remporterait la finale de 'The Voice', c’est un talent. Et qui que ce soit, quel que soit le coach qui l’accompagnera jusque-là, ce sera une victoire pour nous quatre", souligne-t-elle. 

Alors plutôt que le succès, Marc Lavoine préfère se concentrer sur la qualité du spectacle.  "Je suis prêt à toutes les audaces, toutes les sincérités, toutes les vérités. Je suis prêt artistiquement à proposer quelque chose". Et d'ajouter : "'The Voice' en soi, c’est déjà une aventure incroyable. Les gens ont déjà fait un long parcours en arrivant sur le plateau (...). La grande satisfaction, c’est qu'il y a dans toutes les équipes une représentation objective de notre pays, de notre culture, de nos cultures mélangées. Et ça c’est vraiment, dans cette édition je crois, très fort". 

Lire aussi

>> Retrouvez toutes les videos de "The Voice 2020" sur le site officiel de l'émission

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent