VIDÉO - Hillary : "'Mamans et célèbres', ce n’est pas de la téléréalité"

VIDÉO - Hillary : "'Mamans et célèbres', ce n’est pas de la téléréalité"
Médias

INTERVIEW - Figure des "Ch’tis" de W9, Hillary arrive ce lundi 14 septembre dans l’émission de TFX qui suit le quotidien d’influenceuses devenues mères. Elle explique à LCI pourquoi elle a choisi de raconter "sa petite life" et celle de son fils Milo, deux mois, à la télévision.

Les cartons ne sont pas encore tout à fait déballés. Mais Milo, lui, semble déjà bien installé dans son nouveau chez-lui et donne même de la voix en arrière-plan alors que débute notre interview. "Tu peux prendre le petit s’il te plaît ?", demande Hillary à son compagnon Giovanni Bonamy, avant de s’excuser auprès de nous. L’arrivée du bout de chou le 1er juillet a chamboulé l’organisation du couple, qui a accepté de documenter sa nouvelle vie de famille dans l’émission Mamans et célèbres sur TFX. Non sans mal.

"Gio ne voulait pas qu’on fasse de la télé avec Milo. Ça a été un 'non' catégorique pendant sept-huit mois de ma grossesse. Puis on s’est dit que ça faisait dix ans que je faisais de la télé, que les gens me connaissaient depuis que j’ai 18 ans et qu’ils seraient un peu déçus de ne pas suivre la suite de ma vie", explique la jeune femme de 28 ans qui connaît bien les rouages du petit écran.

Repérée dans Les Ch’tis font du ski sur W9 en 2012, Hillary devient rapidement l’une des figures de la chaîne. Elle s’envole pour Mykonos, Las Vegas, Los Angeles et Marbella avec ses amis nordistes, sort les muscles dans Moundir et les apprentis aventuriers et tente l’aventure ultime pour tout candidat de téléréalité, Les Anges sur NRJ12. Mais elle assure "ne pas voir Mamans et célèbres comme une téléréalité". "Pour moi, une téléréalité c’est vraiment une bande de jeunes qui sont enfermés dans une maison à l’étranger. Tout ça crée des histoires, des coups de coeur. Tu es avec des gens que tu ne connais pas forcément. Tandis que là, c’est ma vie. On voit plutôt ça comme un reportage sur ma petite life. Giovanni y intervient de temps en temps, un peu, de loin" s’amuse-t-elle à propos de son fiancé, aperçu dans Je suis une célébrité, sortez-moi de là sur TF1 l’été dernier.

Devenir maman, ce n’était pas prévu- Hillary

C’est enceinte de 9 mois qu’elle fait sa première apparition dans Mamans et célèbres, ce lundi 14 septembre. "Vous ne verrez pas l’accouchement parce que c’est vraiment un moment d’intimité. Mais tout le reste, c’est cadeau", sourit-elle. 

Si elle n’a pas eu "trop d’interrogations par rapport au programme", elle en a eu beaucoup sur la maternité. Elle a trouvé conseil auprès de Martika, Stéphanie Clerbois et Jesta, autres mères célèbres de l’émission. Mais pas de Kelly, ex-Ch’ti comme elle à qui "elle ne parle plus depuis au moins 7 ans". "Je m’interrogeais beaucoup sur mon corps qui se transformait. J’avais beaucoup de questions sur la vie en tant que maman parce que je n’étais pas du tout faite pour ça à la base", glisse-t-elle.

Elle a appris sa grossesse alors qu’elle était à Dubaï sur le tournage de la JLC Family, une autre émission de TFX suivant le quotidien des personnalités de téléréalité Jazz et Laurent. "Devenir maman, ce n’était pas prévu", confesse Hillary. "Je pense que j’aurais voulu l’être à un moment mais j’ai toujours été dans l’esprit 'fille indépendante qui voyage à travers le monde et qui aime faire la fête'. Comme je n’avais pas d’attaches, je vivais ma vie comme je l’entendais. Aujourd’hui, on vit plus pour Milo que pour nous", dit-elle. Celle qui se rêvait "directrice des ressources humaines" "ne regrette rien" de son parcours atypique. Aujourd’hui suivie par plus de 2 millions de personnes sur Instagram, Hillary mène une vie professionnelle "super active". Elle a lancé sa propre marque de bijoux et est à la tête d’une société immobilière qui transforme des granges en appartement. "Influenceur, c’est un métier de fou. C’est du placement de produits mais ce n’est pas que gagner de l’argent. C’est aussi interagir avec sa communauté" , martèle-t-elle.

Lire aussi

Sa participation à Mamans et célèbres sera aussi un moyen de montrer que ce qui est affiché sur les réseaux sociaux n’est pas forcément le reflet de la réalité. "Ceux qui idéalisent beaucoup nos vies d’influenceurs et de gens de télévision pourront se rendre compte aujourd’hui qu’on mène aussi la vie de Monsieur et Madame tout le monde", avec ses hauts et ses bas.  Hillary devrait notamment revenir sur son accouchement difficile - "ça a duré trois jours, c’était un peu long" - et son hospitalisation d’une semaine qui a suivi. "Partager nos galères, c’est prouver aussi qu’on n’a pas toujours la belle vie et que beaucoup de mamans peuvent se référer à nous. Et ça, c’est top !", s’enthousiasme-t-elle. Si elle "ne peut pas s’avancer" sur les retombées financières que pourrait avoir l’émission sur son activité numérique, elle imagine que "peut-être des mamans viendront la suivre sur Instagram " dans la foulée de la diffusion. "Je suis un peu la maman de tout le monde. Je suis assez cool, je pense que pas mal de femmes vont pouvoir se reconnaître en moi", estime-t-elle. De quoi agrandir sa communauté déjà parmi les plus grandes chez les influenceurs français.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent