"Questions pour un champion" : Julien Lepers ne percevra pas les 3,4 millions d'euros qu'il demandait

Julien Lepers a présenté "Questions pour un champion" durant 28 ans sur France 3.
Médias

MEDIAS - Licencié de la présentation du jeu de France 3, l'animateur, qui réclamait 3,4 millions d'euros aux prud'hommes, a été débouté. Il touchera cependant 800 000 euros d'indemnités de licenciement.

Il n'a pas obtenu gain de cause. Julien Lepers ne recevra pas les 3,4 millions d'euros qu'il réclamait à Fremantle Media, la société de production de "Questions pour un champion", l'émission qu'il a animé sur France 3 durant 28 ans. Le conseil des prud'hommes de Paris a rejeté la plupart de ses demandes d'indemnisation. Remercié par la chaîne en février 2016 au profit de Samuel Etienne, l'animateur qui contestait son éviction a néanmoins obtenu 890 000 euros d'indemnités de licenciement, comme le rapporte Le Parisien. Soit un chiffre calculé sur la base d'un salaire mensuel de 39 907 euros. 

Contacté par nos confrères, Julien Lepers n'a pas souhaité s'exprimer sur ce qui appartient à sa vie privée, mais son avocat Pierre-Olivier Lambert a confirmé que l'ancien animateur phare de France 3 a fait appel de ce premier jugement, après trois ans de procédures et un renvoi en audience de départage. "En ne voulant pas attribuer des montants trop importants, le conseil de prud'hommes n'a pas été très courageux. Mais on gagnera le deuxième round. Nous avons tous les éléments pour prouver qu'on ne peut pas licencier une personne parce qu'on estime qu'elle est devenue ringarde", a déclaré Maître Lambert au Parisien

Lire aussi

D'après Julien Lepers, son licenciement était fondé sur une discrimination en raison de l'âge. Il s'appuyait notamment sur les propos de Delphine Ernotte-Cunci, la présidente de France Télévisions qui avait déclaré en septembre 2015 sur Europe 1 "On a une télévision d'hommes blancs de plus de 50 ans, et ça, il faut que ça change". "C'est un licenciement abusif en plein mois de février où l'on a attendu le lendemain de l'enregistrement de 42 émissions pour me dire que c'était fini. Je n'ai même pas pu dire au revoir aux 2,2 millions de téléspectateurs qui me regardaient", avait expliqué Julien Lepers en mars 2018 devant le conseil des prud'hommes. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent