Qui est Paul Pairet, le remplaçant de Jean-François Piège dans "Top Chef" ?

Médias

NOUVELLE RECRUE - Pour la 11e saison de "Top Chef", exit Jean-François Piège. Le chef doublement étoilé sera remplacé par Paul Pairet, un poids-lourd de la profession encore méconnu du grand public.

Il était là depuis 2010. Mais pour la 11e saison de Top Chef, on ne verra plus Jean-François Piège. Le chef deux-étoiles au Guide Michelin pour son "Grand restaurant" et une pour "La Poule au pot" a décidé de tourner la page. En marge de sa conférence de presse de rentrée, M6 a dévoilé mardi l'identité de son futur remplaçant : Paul Pairet. Elu meilleur restaurateur en 2018 (par le guide des Grandes tables du monde), le chef n'est pas le premier venu. Il est notamment à la tête d'Ultraviolet, un restaurant très coté à Shanghai, qui lui a permis de récolter trois étoiles.

Dans ce restaurant, l'expérience est unique et atypique : un table est dressée pour dix convives qui ne savent pas où ils mangent. Tous arrivent dans le lieu maintenu secret, et seul le chauffeur connait l'adresse. Ils dégustent ensuite le repas où le chef laisse libre à court à sa créativité. Une offre unique et atypique, composée de 22 plats ou bouchées, et une cuisine tournée sur la gastronomie française. Une expérience qui a un coût : comptez environ 800 euros par personne pour s'évader le temps d'un repas. Seulement, le succès ne se dément pas, il faut généralement réserver entre six mois et un an à l'avance pour être sûr d'avoir une place.

Lire aussi

Grand voyageur

Après des débuts en 1998, le chef a rapidement gravi les échelons pour ensuite travailler avec Alain Ducasse, rappelle Le Parisien. Pour une de ses premières sorties télévisuelles, il avait été juge d'une épreuve lors de la dernière saison de "Top Chef" et avait demandé aux candidats de réaliser un trompe-l'œil dans une épreuve-miroir, à savoir réaliser deux plats identiques : l'un sucré et l'autre salé.

Natif de Perpignan, le chef de 55 ans a beaucoup voyagé entre l'ouverture du Ritz-Carlton à Istanbul et des détours par Sidney (Australie), Jakarta (Indonésie) et Shanghai, où il a travaillé au Shangri-La. En tout, Paul Pairet a trois restaurants en Chine, avec en plus d'Ultraviolet, Mr & Mrs Bund (Zhongshan) et le Café français Polux (Shanghai).

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter