Qui se cache derrière Creustel, le compte parodique sur le coronavirus qui cartonne ?

Qui se cache derrière Creustel, le compte parodique sur le coronavirus qui cartonne ?
Médias

HUMOUR - C'est le compte parodique qui nous fait mourir de rire depuis le début du confinement. Faites connaissance avec Marion Creusvaux et Julien Pestel, alias Creustel, le duo qui détourne des scènes de films culte à l'heure du Covid-19.

C'est un bol d'oxygène quotidien. Depuis le début du confinement, le compte parodique Creustel propose tous les jours sur Instagram une parodie de film revisitée à la sauce du coronavirus et de l'isolement. Derrière cette petite pépite, qui permet de dédramatiser la situation anxiogène dans laquelle nous sommes plongés, se cachent Marion Creusvaux et Julien Pestel, un couple de comédiens et d'auteurs à l'imagination débordante.

Réalisées au départ pour faire marrer leurs proches, ces pastilles de 1 minute ont connu un succès fulgurant grâce au bouche à oreille. Aujourd'hui, leur compte est suivi par plus de 300.000 abonnés qui attendent avec impatience leur dose quotidienne de fous rires. "Ca faisait un moment qu'on avait envie de faire des détournements. A l'annonce du confinement on s'est dit que le temps allait être long et on s'est lancés pour nous occuper et divertir nos copains", a expliqué Marion Creusvaux dans "Quotidien".

Très rapidement leurs vidéos sont devenues virales et ont fait un carton. "On a été pris à notre propre piège et on a dû continuer !", s'amuse Julien Pestel. "Une vidéo nous prend environ 4 heures, le temps qu'on trouve l'extrait, qu'on le réduise à une minute, qu'on écrive les textes et qu'on refasse les ambiances. Et au milieu de tout ça il y a une petite fille de 15 mois !", précise la jeune maman. Couple à la ville comme à l'écran, Marion Creusvaux et Julien Pestel se sont rencontrés sur le tournage du “Palmashow” en 2012. Confinés en Franche-Comté, le duo qui a fait des apparitions dans "Kaamelott" ou "Scènes de ménage" a débuté avec un détournement du "Parrain" de Francis Ford Coppola dans lequel Al Pacino et Diane Keaton se disputaient à cause de cette “petite grippe” qui les empêchait de sortir. 

Lire aussi

Toute l'info sur

Coronavirus : comment bien occuper son temps en période de confinement

Ont suivi (entre autres) "Dirty Dancing", qui aborde la vie sexuelle en temps de confinement, “Les Noces rebelles”, qui rendent un hommage décalé au personnel soignant, "Jumanji" qui se moque des parents qui n'en peuvent plus de garder leurs enfants ou encore "Jurassic Park" où le duo se moque des Parisiens qui ont déserté la capitale.  Sans oublier notre pastille préférée, celle de “L’Exorciste” avec un prêtre qui balance du gel hydroalcoolique sur une jeune fille possédée qui chante du Aya Nakamura. A mourir de rire. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent