Raffarin, Guaino, Filippetti se lancent dans les médias... Les conseils de Roselyne Bachelot pour ne pas se planter

DirectLCI
AVISÉS - De Jean-Pierre Raffarin à Aurélie Filippetti, de plus en plus de personnalités du monde politique se reconvertissent dans les médias. Un virage professionnel emprunté, il y a cinq ans, par Roselyne Bachelot, qui fait son arrivée sur LCI à l'occasion de cette rentrée. Quel regard porte-t-elle sur sa reconversion et quels conseils peut-elle donner à ses anciens collègues et nouveaux confrères ?

Il y a cinq ans, Roselyne Bachelot a mis fin à sa carrière politique pour devenir chroniqueuse dans l'émission Le Grand 8 présentée par Laurence Ferrari sur D8. Après diverses collaborations sur Europe 1 et RTL, elle rejoint ensuite en 2016 la radio RMC où elle anime l'émission 100% Bachelot. Et à partir de lundi, elle animera en compagnie de Julien Arnaud sur LCI notre nouvelle émission La République LCI.


Comme elle, plusieurs personnalités politiques se sont depuis reconverties dans les médias. On peut citer l'ancien député européen Daniel Cohn-Bendit qui tenait l'an passé une chronique quotidienne sur Europe 1. Et cette année, ils sont nombreux à les imiter.


L'ancien Premier ministre, Jean-Pierre Raffarin, va devenir un des chroniqueurs de la nouvelle émission dominicale de Laurent Delahousse sur France 2. L'ex-député LR, Henri Guaino, assurera dès la rentrée un édito quotidien sur Sud Radio. L'ancienne ministre socialiste, Aurélie Filippetti et l'ex-conseiller en communication de François Hollande à l'Élysée, Gaspard Gantzer, rejoignent la bande de polémistes de l'émission On refait le monde sur RTL, animée par Marc-Olivier Fogiel. L'insoumise Raquel Garrido va faire quant à elle son apparition dans l'émission de Thierry Ardisson Salut les Terriens sur C8.


Du coup, nous avons interrogé Roselyne Bachelot, notre nouvelle collègue, pour savoir comment s'est passé sa reconversion.

Le passage de la politique aux médias est un voyage sans retour. On franchit le Rubicon et on ne se retourne pas.
Raquel Garrido se fait rémunérer tout en gardant ses fonctions au sein de la France insoumise, le parti de Jean-Luc Mélenchon. Moi qui pensais que j’avais à peu près tout vu…

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter