Rattrapé par des tweets homophobes, Kevin Hart dit adieu à l'animation des Oscars

Rattrapé par des tweets homophobes, Kevin Hart dit adieu à l'animation des Oscars

BYE BYE - L'humoriste américain a annoncé, jeudi 7 décembre, qu'il "avait fait le choix de renoncer" au rôle de maître de cérémonie qu'il devait assurer en février prochain. La faute à une vive polémique déclenchée par d'anciens messages homophobes exhumés de son compte Twitter.

Il ne fera rire personne. Choisi par l'Académie des Oscars pour animer la prestigieuse cérémonie de remises de prix le 24 février à Hollywood, Kevin Hart a déjà rangé son chapeau de Monsieur Loyal au placard. Deux petits jours seulement après avoir officialisé son nouveau job. En cause ? La publication de tweets homophobes il y a une dizaine d'années sur ses réseaux sociaux. Exhumés par des internautes, ils se sont rapidement retrouvés en Une des médias américains. Des messages toujours en ligne pour certains, comme celui-ci datant de 2009 : "Je viens de voir un négro mettre une aile de poulet dans sa bouche et le retirer sans viande autour. Mon dieu que c'était gay".

C'est depuis son lit en Australie, où il est en tournée, que Kevin Hart a d'abord réagi à la polémique. "Le monde devient plus que fou et je ne vais pas laisser cette folie me frustrer et m'énerver", lance-t-il face caméra. Il raconte avoir reçu un coup de téléphone de son équipe l'informant que "le monde était en colère". "Oh mon dieu... Les gars, j'ai bientôt 40 ans. Si vous ne pensez pas que les gens peuvent changer, grandir, évoluer en vieillissant, je ne sais pas quoi vous dire", poursuit-il.

Voir cette publication sur Instagram

Stop looking for reasons to be negative...Stop searching for reasons to be angry....I swear I wish you guys could see/feel/understand the mental place that I am in. I am truly happy people....there is nothing that you can do to change that...NOTHING. I work hard on a daily basis to spread positivity to all....with that being said. If u want to search my history or past and anger yourselves with what u find that is fine with me. I’m almost 40 years old and I’m in love with the man that I am becoming. You LIVE and YOU LEARN & YOU GROW & YOU MATURE. I live to Love....Please take your negative energy and put it into something constructive. Please....What’s understood should never have to be said. I LOVE EVERYBODY.....ONCE AGAIN EVERYBODY. If you choose to not believe me then that’s on you....Have a beautiful day

Une publication partagée par Kevin Hart (@kevinhart4real) le

Lire aussi

Une première vidéo suivie d'une seconde quelques heures plus tard, dans laquelle il affirme avoir reçu un ultimatum de la part de l'Académie des Oscars. "Ils viennent de m'appeler et de me dire : 'Kevin, excuse-toi pour tes vieux tweets ou nous allons devoir trouver un nouvel animateur'. Les tweets datent de 2009 et 2010. J'ai choisi de passer mon tour", annonce-t-il. "Si je prends cette décision, c'est parce que je me suis déjà exprimé sur la question plusieurs fois (...). J'ai dit qui j'étais avant et qui je suis maintenant, je l'ai fait", ajoute-t-il. L'humoriste dit ne pas vouloir "revenir en arrière" alors qu'il a avancé.

Voir cette publication sur Instagram

I know who I am & so do the people closest to me. #LiveLoveLaugh

Une publication partagée par Kevin Hart (@kevinhart4real) le

Je refuse d'alimenter les trolls- Kevin Hart sur Instagram

"La même énergie qui a été mise pour retrouver ces tweets pourrait aussi être utilisé pour trouver les réponses aux questions qui ont été posées année après année", martèle un Kevin Hart qui "refuse d'alimenter les trolls". Il clôt son message en remerciant tout de même l'Académie pour cette opportunité. Sur Twitter, il écrit "ne pas vouloir être une distraction lors d'une nuit qui doit être célébrée par tant d'artistes incroyables". "Je m'excuse sincèrement auprès de la communauté LGBTQ pour mes mots insensibles prononcés dans le passé. Je suis désolé d'avoir blessé des gens", réitère-t-il, espérant que les Oscars et lui "pourront se retrouver".

Lire aussi

Voilà une polémique dont se seraient bien passés les Oscars, qui vont désormais devoir se mettre en quête du remplaçant de Kevin Hart. Le choix de l'humoriste laissait espérer un peu de piment dans une cérémonie qui en manque cruellement depuis plusieurs années, et dont les audiences sont en berne. La 91e édition devrait être plus courte et passer sous la barre des trois heures. Certaines statuettes seront ainsi remises pendant les pages de publicité... au grand dam de leurs vainqueurs.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Alec Baldwin tire et tue un membre de l'équipe sur un tournage : des photos de l'acteur juste après l'accident mortel publiées

Meurtre de Gabby Petito : les restes humains retrouvés en Floride correspondent au petit ami Brian Laundrie

EXCLUSIF - Affaire Maëlys : des invités du mariage où Nordahl Lelandais a enlevé la fillette témoignent

EN DIRECT - Covid-19 : le syndicat Solidaires dépose une requête contre la fin de la gratuité des tests

"Indemnité inflation" : à qui va-t-elle s'adresser, quel montant et quand sera-t-elle versée ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.