Recrutée "à prix d'or" par Europe 1 ? Laurence Boccolini recadre Arnaud Lagardère

Médias

MISE AU POINT – Laurence Boccolini, qui a travaillé quelques mois sur Europe 1 fin 2018, n'a pas apprécié que le patron de la station la décrive comme une star "recrutée à prix d'or". Et elle le lui a fait savoir.

Elle n'a pas sa langue dans sa poche. Alors qu'elle se remet doucement de ses soucis de santé, Laurence Boccolini a poussé sur Instagram un coup de gueule contre Arnaud Lagardère, le propriétaire d'Europe 1. Interrogé sur la future grille de rentrée de la station en perte de vitesse, le propriétaire de la station a déclaré qu'il ne souhaitait plus recruter des "stars à prix d’or", citant notamment Cyril Hanouna, Daphné Bürki, Thomas Thouroude ou Laurence Boccolini. "Profitons du fait qu’Europe 1 soit un excellent centre de formation, pour valoriser les talents maison", a aussi expliqué ce mardi Arnaud Lagardère devant les salariés, comme l'a rapporté Le Parisien. 

Une sortie qui a fait bondir Laurence Boccolini, qui a quitté Europe 1 en décembre dernier cinq mois à peine après son arrivée pour animer l’émission "Êtes-vous prêts à jouer le jeu ?". "Je viens de lire votre interview à propos des décisions que vous allez prendre à la rentrée. Et vous parlez de moi ! Enfin vous citez mon nom. Merci pour le "à prix d’or", ça m’interpelle cher Arnaud que je ne connais pas. Un détail : je ne pense pas que le cours de l’or ait été le même pour moi et Cyril Hanouna", a lancé l'animatrice en commentaire d'un post d'Arnaud Lagardère sur Instagram. 

Lire aussi

"Mais vous n’avez certainement pas eu le temps d'entrer dans le détail. Ravie quand même que vous ayez cité mon nom (je ne savais même pas que vous aviez remarqué ma présence lors de mon passage éclair)", s'est-elle amusée. 

"Ah euh et au cas où vous auriez eu l’impression que je ruinais la station par un salaire mirobolant, vous avez pu remarquer que de mon propre chef j’ai souhaité ne plus en profiter au bout de quelques semaines", a-t-elle conclu en souhaitant bonne chance à Europe 1.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter