"Je suis une célébrité, sortez-moi de là" : qui est Giovanni Bonamy ?

Médias
PORTRAIT - Révélé au grand public par l'émission d'aventures de TF1, le jeune homme de 29 ans a su séduire les téléspectateurs en se confiant sur sa dyslexie. Focus sur un habitué des podiums devenu personnalité marquante d'Instagram.

Le sourire est ravageur, la mèche de cheveux dans le vent et les abdos en béton armé. Suffisant pour attirer l’œil des téléspectateurs qui n'avaient sans doute jamais entendu parler de lui jusque-là. Giovanni Bonamy, l'un des onze candidats - neuf désormais après le départ de Julien Lepers la semaine dernière et celui de Frédéric Longbois ce mardi  - de l'émission de TF1  "Je suis une célébrité, sortez-moi de là", n'est pourtant pas un parfait inconnu. Vous l'avez peut-être vu dans une ou plusieurs publicités.


Aujourd'hui mannequin international, le jeune homme de 29 ans originaire de région parisienne a lancé sa carrière sur un coup de tête. Et un sacré coup de chance. Alors que la marque américaine Abercrombie & Fitch, temple du corps sculpté et des vêtements taille mini, ouvre son magasin sur les Champs-Elysées en 2011, il tente sa chance et décroche un contrat d'égérie.

"Pendant deux ans, j'ai voyagé dans toute l'Europe et c'était plutôt sympa", raconte-t-il à MCE en 2017. Depuis, Giovanni Bonamy parcourt les podiums des Fashion Weeks et enchaîne les campagnes. On l'a vu jouer la comédie aux côtés d'Eva Longoria pour L'Oréal ou poser en sous-vêtements pour Giorgio Armani. Vous avez raté une étape ? Reportez-vous à son compte Instagram, suivi par plus d'un demi-million de personnes. Il y poste beaucoup de photos de lui au travail, en famille avec sa nièce ou à la salle de sport. Une carte de visite qui est rapidement devenue son gagne-pain.

LCI l'avait rencontré en juin 2018 pour évoquer son rôle d'influenceur - même s'il n'aime pas le mot. "C'est une question de style, de personnalité et de contenu. Il faut juste avoir son 'truc' en fait", nous expliquait-il à l'époque. "Aller courir, c'est le meilleur moment de la journée ! J'enfile mes chaussures de running et je suis le plus heureux", nous disait cet ancien champion d'athlétisme passionné de... photographie. Ça tombe bien ! Parmi ses idoles, Giovanni Bonamy cite volontiers l'ancien footballeur David Beckham et le chanteur Robbie Williams. 

Je sais ce que c'est de se sentir différent, seul. Ma dyslexie est un gros complexe pour moiGiovanni Bonamy

En couple l'an dernier avec Hillary, repérée dans "Les Ch'tis" sur W9, le jeune homme ne s'est jamais affiché avec elle sur ses propres réseaux sociaux. Mais c'est ensemble qu'ils ont regardé le premier épisode de "Je suis une célébrité, sortez-moi de là" mardi 9 juillet d'après leurs stories Instagram respectives. Celui qui n'a eu de cesse de répéter qu'il détestait les insectes s'est retrouvé enfermé avec une nuée de cafards. Mais comme ses dix autres compagnons de galère, c'est pour la bonne cause qu'il participe à l'émission.

"J’aime beaucoup mon métier mais il me manquait quelque chose, l’humanitaire", a raconté dans son portrait de l'émission celui qui multiplie les voyages avec des associations aux quatre coins du monde. A l'antenne, il a choisi de défendre Global Gift "qui s'occupe des enfants déscolarisés et qui ont des problèmes à l'école". "Je sais ce que c'est de se sentir différent, seul. Ma dyslexie est un gros complexe pour moi. Je me trouvais nul, pas intelligent, je ne trouvais pas mon rôle. Je disais toujours à ma mère : 'pourquoi l'école existe ? Si j'étais président, j'annulerais toutes les écoles'", s'est-il souvenu. Le vainqueur de l'émission peut rapporter jusqu'à 300.000 euros à l'association qu'il représente. C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter