Victor éliminé de Koh-Lanta : "Je préférais regretter de sortir que d’avoir joué le collier pour rien"

Médias

INTERVIEW – Son retour dans l’aventure aurait été de courte durée. Après avoir une première élimination au bout de deux épisodes, Victor a quitté vendredi "Koh-Lanta : la guerre des chefs" à l’issue de l’un des conseils les plus surréalistes de l’histoire de l’émission. LCI a recueilli ses confidences.

Cette fois, c’est terminé pour Victor, l’un des candidats les plus en vue de la nouvelle saison de "Koh-Lanta" aux Fidji. Eliminé de l’équipe rouge à la fin du 2e épisode, le moniteur de parachutisme était revenu la semaine dernière dans l’aventure après l’abandon d’Aliséa. Vendredi, il a été éliminé de l’équipe jaune de manière inattendue puisqu’il n’a pas joué son collier d’immunité, persuadé que ses camarades allaient sortir Nicolas… 

Voir aussi

Cette élimination, c’est un coup de poker perdant comme le dit Steeve à la fin de l’épisode ?

Avec le recul, oui. Sur le moment, je me suis entêté dans l’idée que c’était pourri de jouer le collier maintenant, et de le cramer pour la suite, alors que Nicolas avait envie de sortir. Je savais que je prenais un risque. Mais je préférais regretter de sortir que de l’avoir joué pour rien.

La vraie révélation de Koh-Lanta, c’est donc que je suis un bon aventurier… et un piètre stratège- Victor

Donc vous ne regrettez pas de ne pas avoir joué le collier ?

Non. Après si j’avais su le résultat du vote,  je l’aurais joué, bien évidemment. Ce qui est clair c’est qu’avec les informations que j’avais à ce moment-là, c’était la meilleure chose à faire. Donc il n’y a pas de regret à avoir : j’ai joué mon coup comme je le sentais. Et puis avec 4 voix contre 3, je n’étais pas loin…

N’avez-vous pas un peu abusé de la stratégie alors que vous aviez les qualités physiques nécessaires pour gagner des épreuves et vous attirer la sympathie de vos équipiers ?

Mais ce sont les règles de Koh-Lanta. Si ça avait été un championnat d’aventuriers, avec des points pour tous les items de réussite, je serais allé un peu plus loin. Après c’est effectivement la stratégie qui m’a coûté ma place chez les rouges, et encore la stratégie qui m’a coûté ma place chez les jaunes. La vraie révélation de "Koh-Lanta", c’est donc que je suis un bon aventurier… et un piètre stratège.

Voir aussi

Lors du conseil des rouges, vous évoquiez votre tempérament qui vous joue également des tours dans votre vie professionnelle…

C’est vrai que j’aime bien me mettre en avant. Dans ma vie professionnelle, comme sur le camp à Koh-Lanta. En arrivant sur l’île, je me suis donné à fond et j’ai l’impression que tout ce que j’ai fait, c’était pour le bien de l’équipe. Au final, tout ce qu’on retient, c’est que je suis le mec qui veut absolument pêcher le premier poisson au détriment d’Alex. Alors que dans mon esprit il n’y avait pas de compétition entre nous. Je pense aussi qu’il y a eu de la jalousie, de la malveillance de la part de certains qui ont interprété à leur manière tout ce que je faisais.

Et ça c’est pareil dans le boulot ?

Si j’ai craqué, c’est parce qu’il y avait un vrai parallèle entre ce que je vivais dans le travail avant de partir à Koh-Lanta et pendant l’aventure. Heureusement, ça s’est arrangé pour moi depuis sur le plan professionnel. On a reconnu mes qualités et je suis bien plus épanoui dans mon travail.

J’ai toujours considéré Koh-Lanta comme un jeu télé et pas comme l’aventure de ma vie. Ça permet de prendre un peu plus de recul que certains- Victor

Que faites-vous exactement aujourd’hui ? 

Je suis directeur technique adjoint du club de parachutisme de Strasbourg. Avant Koh-Lanta, j’avais un CDD qui s’achevait juste avant le tournage et la question était de savoir si on le transformait en CDI, avec une promotion ou non. Finalement, ils ont fait le bon choix !

Avez-vous mis du temps à digérer votre double élimination ?

Non, parce que j’ai toujours considéré Koh-Lanta comme un jeu télé et pas comme l’aventure de ma vie. Ça permet de prendre un peu plus de recul que certains. Ça ne m’a pas plombé à mon retour et aujourd’hui, c’est amusant de revoir tout ça à la télé.

Voir aussi

Vous savez que votre départ va être très commenté, voire moqué sur les réseaux sociaux. Vous êtes prêt ?

Oui, bien sûr. Mais l’avis de gens qui savent mieux ce que j’aurais dû faire alors qu’ils ont suivi l’aventure sur le canapé, franchement je m’en moque. Je pense être doté d’une intelligence au moins "normale". Donc tous les "yakafokon", ça me laisse de marbre.

A votre avis que s’est-il passé après votre départ ? 

Je n’en sais rien et si vous me demandiez de faire un pronostic, j’en serais bien incapable. Parce que j’ai appris à mes dépens que ça ne tient à rien. Ma préférence va à Béatrice et à Xavier. Mais ce que je pense, c’est que ce ne sont ni les meilleurs, ni les plus intelligents, ni les plus forts qui gagneront. Mais ceux qui ont le plus de chance et qui sont au bon endroit au bon moment.

J’ai de l’admiration pour Béatrice, sans parler de son histoire personnelle qui est touchante- Victor

Vous parlez de Béatrice. Votre attitude vis-à-vis d’elle lors du premier épisode m’a mis mal à l’aise, comme d’autres téléspectateurs je crois. Et puis vendredi, vous avez des mots très beaux pour elle, avant de lui donner votre collier d’immunité. Que pensez-vous d’elle, au fond ? 

Je n’ai pas d’affinité particulière avec elle, mais je considère qu’elle force le respect. Sportivement, elle est au-dessus du lot et elle le prouve. J’ai de l’admiration pour elle, sans parler de son histoire personnelle qui est touchante. Le vrai problème, c’est qu’on m’a mal compris le premier jour. Je le dis pourtant à l’écran : je devais être méchant avec elle pour qu’elle ne me prenne pas dans son équipe. J’ai fait ça parce que je voulais être avec Emilie.

Voir aussi

Au risque de passer pour un méchant aux yeux des téléspectateurs…

Mais à ce moment-là, je n’ai pas pensé du tout que ça allait être mal interprété. Jusqu’à la diffusion, d’ailleurs. J’étais sur le cul face aux accusations dont j’ai fait l’objet. Et connaissant la suite de l’aventure, je savais que ça allait donner tort à tout le monde.

Est-ce qu’il y a des aventuriers que vous aimeriez inviter à sauter en parachute à l’avenir ? 

Xavier et Emilie, oui. On tous s’est revus lors de la première diffusion à TF1 et j’espère qu’ils auront tous un jour envie de venir sauter en parachute avec moi. Même si je garde plus d’affection pour ces deux-là.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter