"Koh Lanta" : le départ de Chloé, la colère de Nicolas, l’épreuve de la boue… Ce qu’il faut retenir de l’épisode 5

"Koh Lanta" : le départ de Chloé, la colère de Nicolas, l’épreuve de la boue… Ce qu’il faut retenir de l’épisode 5

RÉCAP – Après avoir perdu Victor la semaine dernière, les jaunes ont relevé la tête lors du 5e épisode de "Koh-Lanta : la guerre des chefs" en remportant l’épreuve de confort et celle d’immunité. L’équipe dirigée par Béatrice a même survécu au gros coup de blues de Nicolas. Les rouges, en revanche, ont été contraint de se séparer de la vaillante Chloé…

"Complètement débile", "Victor a fait du Victor"… Les jaunes nagent encore en pleine incompréhension après l’élimination surprise de l’orgueilleux parachutiste lors de l’épisode précédent. Persuadé que sa nouvelle équipe allait faire sortir Nicolas, en manque des siens, l’ancien membre des rouges n’a pas joué son collier d’immunité et s’est retrouvé une nouvelle fois sur la touche. Cette fois pour de bon.

Les jaunes, toujours emmenés par l’impériale Béatrice, vont se remotiver très vite pour l’épreuve de confort. Un jeu d’équilibre et d’endurance puisque les candidats doivent nager à tour de rôle jusqu’à un tremplin et récupérer huit bambous suspendus au-dessus d’eux. Nicolas, impressionnant, rapporte à lui seul six des précieux trophées et permet aux jaunes de l’emporter devant les rouges et les bleus.

Je ne mange pas quelque chose qui me reste en travers de la gorge !- Nicolas

C’est donc à Béatrice de choisir la récompense : 3 kilos de riz… ou un appel téléphonique de 5 minutes pour chaque membre de son équipe. Et là, c’est le drame. La footballeuse choisit la nourriture, provoquant la colère de Nicolas, qui souffre d’être éloigné de sa femme et de son fils. "Ils ont préféré mettre en avant l’estomac plutôt que la famille", lance-t-il, dépité. Sur le camp, le Belge menace de quitte l’aventure. 

Lorsque Béatrice tente de le convaincre du bien-fondé de sa décision, soutenue par le reste de l’équipe, une mini-dispute éclate.  "Je ne mange pas quelque chose qui me reste en travers de la gorge !", rétorque le malheureux… avant de se raviser devant l’assiette qu’on lui a préparée. Le lendemain matin, le ventre plein, il ne veut plus abandonner. Il est même le premier à se lever et met la main à la pâte sur le camp, craignant d’être éliminé en cas d’échec à l’épreuve d’immunité et de conseil fatal à l’un des membres de l’équipe.

Lire aussi

Ce 5e épisode va prendre la forme d’un véritable ascenseur émotionnel pour les rouges. Après avoir passé un appel téléphonique à leurs proches, certains sont au bord des larmes. Chloé parle à son mari, Alexandre à sa petite amie, Cyril à son compagnon… Ce trop-plein d’émotion aurait-il eu raison de leur endurance ? Lors de la célèbre épreuve de la boue, ils sont clairement à la traîne. Alex peine à diriger ses équipiers, qui remplissent péniblement leur seau tandis que jaunes et bleus commencent à fabriquer les projectiles destinés à faire tomber les statuettes. 

Intraitable, Béatrice offre la victoire aux jaunes, Maxime plaçant les bleus en deuxième position. C’est donc l’équipe rouge, déjà en minorité, qui va perdre l’un des siens. Chef malheureux, Alex se sent menacé. Xavier, le plus vieux, et Chloé, la moins sportive, craignent aussi pour la suite. De retour au camp, l’équipe discute ouvertement de ses forces et faiblesses. La gourmandise d’Alex est évoquée. Mais c’est bel et bien Chloé, en souffrance sur les épreuves physiques, qui fait l'unanimité contre elle.

Lire aussi

Consciente que la fin est proche, la poissonnière tente, en vain, de trouver un collier. Lors du conseil, ses quatre équipiers votent contre elle, son bulletin allant à Xavier. "Je ne vous en veux pas !", assure-t-elle au moment de quitter les Fidji. "Donnez-vous à fond et ayez toujours une pensée pour moi", leur demande l’aventurière, qui aura séduit les téléspectateurs par son abnégation face aux critiques.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : quarantaine obligatoire pour les voyageurs venant du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud

Un rassemblement devant le ministère de la Santé pour dénoncer les suicides de cinq internes en médecine

L'image de la cérémonie : la reine Elizabeth II se recueille devant le cercueil de son mari Philip

Une troisième dose de Pfizer "probablement" nécessaire : la mise au point de Gérald Kierzek

Funérailles du prince Philip : William et Harry se sont-ils réconciliés ?

Lire et commenter