"Je n'avais jamais vu le double jeu de Clo" : Maxime tire les leçons de son élimination de "Koh-Lanta"

Médias
INTERVIEW – Maxime, devenu l'homme à abattre, a été éliminé vendredi soir de "Koh-Lanta : la guerre des chefs" au terme du 12e épisode de l'émission. Le guide d'expédition, qui a enchaîné les victoires dans les épreuves individuelles, revient sur son aventure qui n'a pas toujours été facile.

LCI : Qu’avez-vous ressenti au moment de l'annonce de votre élimination ? 

Maxime : J'ai été soulagé que toute la pression que j'avais accumulée s'en aille. C'était très difficile d'entendre tous les jours les autres me dire "Si tu ne gagnes pas, tu sors". Mentalement, il fallait être costaud. Du coup, le conseil a été comme un sas de décompression car je savais que c'était plié pour moi. Il y a eu une petite ouverture avec Steeve qui m'avait dit qu'il allait voter pour Cyril, mais je n'y croyais pas trop. Le plus dur, c'était l'espoir. 


Quand on est trop fort à "Koh-Lanta ", ça peut jouer des tours. Pensez-vous que vous auriez dû plus cacher votre jeu ?

Mais moi je ne sais pas faire semblant. Je fais toujours les choses à 200%. Je m'en serais voulu si j'avais levé le pied et que l'issue avait été la même. Je ne voulais pas avoir de regrets sur les épreuves, l'endurance et la survie. 

Cette saison était très stratégique. Si c’était à refaire, changeriez-vous quelque chose ?

Moi, je voulais montrer que le mérite sportif et la vie sur le camp pouvaient être gagnants. Mais très rapidement, dès le premier jour, des stratégies ont été mises en place. Fred voulait m'éliminer pour faire un beau coup alors qu'on ne se connaissait pas. Je ne me considère pas comme un stratège, mais j'ai appris vite parce que tout le monde doit l'être sur "Koh-Lanta". Si c'était à refaire, j'endosserais peut être moins la responsabilité du groupe comme je l'ai fait. 


Vous étiez assez remonté dans cet épisode. Vous avez été souvent attaqué dans la vie ?

Les attaques, j'en ai eu tout le temps. Et dans tous les domaines. Au boulot par exemple, si on n'est pas pistonné, on se fait doubler. Quand on tente de sortir la tête de l'eau, il y a toujours un événement qui nous fait replonger. Pour moi la galère, ce n'est pas d'être sur une île déserte comme dans "Koh-Lanta". C'est d'être confronté à un système économique qui favorise souvent les mêmes personnes. Quant au reste, dont je fais partie, on doit toujours se battre. 

Comment s’est passé le retour à la réalité en France ?

Trois jours après mon retour, je travaillais comme prof d'EPS. Mais l'adaptation n'a pas été trop difficile puisqu'avec mon métier de guide d'expédition, je suis habitué à alterner les moments en zone isolée avec les moments de travail plus conventionnel. Le retour a été plus difficile pour d'autres.


Quelle est la première chose que vous avez faite en rentrant ?

J'ai mangé un burritos, j'avais focalisé là-dessus quad j'étais dans le jeu ! Ensuite, je me suis promis de mettre tout en œuvre pour trouver le boulot qui me convient et provoquer la chance. 


Quel est le travail qui vous convient réellement ? 

Je me lance dans la conception et l'encadrement de voyages d'aventure. Je suis en train de concevoir un raid sportif 100% féminin pour une entreprise. Je vais aussi encadrer des week-ends de formation à la survie. 


Pour vous, qui est le meilleur aventurier ?

Je dirais Brice, qui a été un vrai coup de cœur. J'aurais aimé le voir aller plus loin. Et dans ceux qui restent, Maud, car elle a les mêmes valeurs que moi au niveau du scoutisme et de la vie rustique. On a vécu des choses similaires et on s'est toujours battus elle et moi. Elle a une bonne force mentale.

Je n'avais jamais vu le double jeu de Clo, et là je découvre qu'elle ne peut pas trop me voir. Maxime

Et le pire ?

Pour moi, il n'y a pas de pire aventurier. Tout le monde méritait sa place. Dans ma définition de l'aventurier, c'est-à-dire quelqu'un capable de mobiliser ses ressources dans un environnement hostile et assurer dans les épreuves sportives, il y en a qui correspondent plus. Mais d'autres candidats sont aussi de bons joueurs, même s'ils ne sont pas exceptionnels en survie et en vie de camp.


Qui vous a déçu ?

Je n'ai pas de rancœur, ni de déception. Je suis juste un peu triste que Cindy et Clo aient perdu de cet état d'esprit bleu. Je n'avais jamais vu le double jeu de Clo, et là je découvre qu'elle ne peut pas trop me voir. Mais est-ce une stratégie pour se rapprocher de Cindy ? Je ne sais pas. Sur la vie de camp, elle ne m'a jamais déçue. Quant à Cindy, on a juste deux conceptions opposées de l'aventure. Dans ma définition, ce n'est pas une bonne aventurière mais c'est une excellente joueuse dans "Koh-Lanta".


Qui voulez-vous voir sortir aux portes de la finale ?

Elle est horrible cette question ! Honnêtement, je n'ai jamais souhaité de mal à personne. Donc je préfère voir qui va rester. 


Qui mérite de gagner "Koh-Lanta" ?

Spontanément, je dirais Maud pour sa régularité et les valeurs qu'on partage. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter