VIDEO - "The Voice 8" : première drag-queen de l'histoire de l'émission, Léona Winter a envoûté Jenifer

VIDEO - "The Voice 8" : première drag-queen de l'histoire de l'émission, Léona Winter a envoûté Jenifer
Médias

Toute L'info sur

The Voice 2019

SURPRENANT - Rémy Solé, 23 ans, s'est présenté aux auditions à l'aveugle sous les traits de Léona Winter, son personnage de scène, pour tenter de faire se retourner les coachs. Deux d'entre eux ont buzzé en faveur du transformiste et de sa reprise d'un titre de l'Eurovision.

Elle se définit comme "une artiste un peu différente des autres". Mais Leona Winter partage le même rêve que tous les talents qui se lancent dans l'aventure "The Voice". Séduire les quatre coachs avec son simple timbre. "Je veux prouver que ma voix vaut la peine d'être écoutée", explique celle qui ne veut plus seulement être regardée. Derrière la longue robe bleue aux motifs léopard et la perruque blonde, se cache Rémy Solé, un jeune homme de 23 ans originaire de Perpignan qui ne prend le micro qu'une fois sa transformation complétée. 

Sur scène, il devient "quelqu'un de beaucoup plus sûr de soi, une femme qui s'assume". "Je ne suis pas un personnage surfait comme on pourrait trouver dans d'autres cabarets", assure celui qui "aimerait montrer que dans le milieu transformiste, il n'y a pas que du comique et de la paillette, il y a aussi de vrais artistes avec un vrai talent". Vainqueur de l'émission "The Switch 2" au Chili l'été dernier, un concours de chant réunissant des drag-queens, il avait déjà une première expérience à la télévision avant d'arriver sur le plateau du télécrochet de TF1. De quoi faire baisser un peu la pression.

Pour défendre ses chances, Leona Winter a choisi le titre "La Voix", avec laquelle Malena Ernman a représenté la Suède à l'Eurovision en 2009. Tout un symbole. "Je suis baryton contre-ténor. Quand je monte dans les aigus, on entend une femme et j'adore jouer avec ça", affirme-t-il avant de se lancer. Sa prestation n'a pourtant pas amusé tous les coachs, seuls Jenifer et Julien Clerc choisissant de se retourner à la toute fin. "On ne pouvait pas vous laisser passer, ce n'était pas possible. Il y avait trop de fantaisie pour que je vous laisse passer", commence la chanteuse corse qui a buzzé à l'aide de sa chaussure.

Je suis sûr qu'on peut faire avec vous des choses qui vont surprendre- Julien Clerc

Si Mika n'a pas été séduit par la performance de Leona Winter, il salue sa "grande envie d'apprendre" et lui conseille de se concentrer sur un répertoire "plus sérieux". "La chanson est un peu trash et vous met dans une espèce de boîte  (...). Ça tombe dans la catégorie gimmick mais vous avez ce qu'il faut pour ne pas être gimmick. Il faut sortir du piège de cette chanson". Heureusement pour elle, elle "adore les chansons déprimantes".

Julien Clerc se dit lui "intrigué". "Je voulais voir qui chantait", poursuit-il, se disant d'accord avec l'analyse de Mika. "Je pense que ce soir vous avez tenté un exploit vocal car l'émission s'appelle 'The Voice' mais je suis sûr qu'on peut faire avec vous des choses qui vont surprendre, des choses intéressantes", assure-t-il. C'est finalement vers "la douceur de Jenifer" que le talent choisit d'aller pour poursuivre l'aventure. Une aventure déjà inédite pour elle et pour l'émission qui accueille avec Leona Winter son premier artiste transformiste en huit saisons.

En vidéo

VIDÉO - La Bio Express : Jenifer

Voir aussi

Retrouvez toutes les vidéos de la saison 8 de "The Voice" sur le site officiel de l'émission.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent