Grand débat national : revivez "La Grande explication"

Médias

Toute L'info sur

La colère des Gilets jaunes

LA GRANDE EXPLICATION - Le ministre de la Transition écologique François de Rugy était l'invité ce mercredi soir de la Grande explication, une soirée de débat exceptionnelle sur LCI Canal 26. L'occasion pour lui de se confronter à huit Français de tous horizons.

Live

FOULARDS ROUGES

GILETS JAUNES

DEMOCRATIE

DEMOCRATIE

Le démographe Hervé Le Bras : "Le Parlement est démocratiquement élu, mais sa composition n'est pas démocratique. Un ouvrier a 600 fois moins de chances d'être élu qu'un cadre"

"Il faudrait arriver à ce qu'une partie de l'opinion, à l'Assemblée nationale, ait une origine ouvrière"

RIC

Sur les huit Français présents sur le plateau, une seule se dit ouvertement favorable à l'instauration d'un référendum d'initiative citoyenne revendiqué par certains Gilets jaunes.

Stanislas Guérini : "On peut peut-être élargir le référendum d'initiative partagée. Mais si on peut remettre en cause [par un référendum] le vote d'une loi, ce n'est pas la démocratie. C'est de la démagogie"

DEMOCRATIE

L'ex-ambassadrice de la COP21 Laurence Tubiana défend le principe d'une assemblée citoyenne tirée au sort, citant l'exemple du Danemark, pour que les citoyens "s'impliquent" dans le processus de décision

LAREM

Stanislas Guérini : "L'important est qu'il y ait plus de gens de la société civile qui s'engagent en politique. Il y a des propositions sur la table : la proportionnelle, la limitation du cumul dans le temps"

"Je suis favorable à ce qu'on interdise d'avoir un travail à côté de celui de parlementaire"

DEFIANCE

L'ancienne secrétaire d'Etat socialiste Juliette Méadel : "Cette défiance [vis-à-vis du politique], ça fait plus de trente ans qu'elle est là. Aujourd'hui, à chaque fois qu'il y a un abus, tout le monde le sait"

"C'est plus qu'un désamour. Il y a un dialogue de sourd. C'est grâce à cette période de crise qu'on va pouvoir enfin se voir, se parler"

Sophie Cluzel, secrétaire d'Etat aux Personnes handicapées : "Je reste une ministre militante. L'investissement des ministres dans ce gouvernement est étonnant, tout le monde est à la tâche"

LAREM

Le député LaREM Stanislas Guérini interpellé par l'entrepreneuse de Seine-Saint-Denis, Carole Dantin-Bré, sur les indemnités des parlementaires et leur rôle : "Je travaille 80 heures par semaine. A l'Assemblée, je suis entouré de gens qui veulent travailler"

ELUS

Le salaire des élus locaux abordés dans le cadre du débat. Notre éclairage :

Le statut des maires s'invite dans le Grand débat national : quel est le malaise ?

Le statut des maires s'invite dans le Grand débat national : quel est le malaise ?

SERVICES PUBLICS

ISF

Olivia Grégoire, députée LaREM : "Les investissements en France ont augmenté. Les signaux nous montrent que notre décision de supprimer l'ISF était la bonne"

RETRAITE

Odyle Gasson, ex-agricultrice retraitée : "Je devrais toucher 450 euros de retraite. Notre devrions être rémunérés de notre travail pour pouvoir payer nos charges sociales comme tout le monde"

SERVICES PUBLICS

Carole Dantin-Bré, entrepreneuse à Bagnolet, déplore le manque de services publics en Seine-Saint-Denis : "J'entends parler des impôts. En tout cas dans les banlieues, on ne voit rien"

Sophie Crozier, neurologue, engagée dans la défense de l'hôpital public : "On a un modèle merveilleux mais les services se sont dégradés"

RUGY

FORMATION

François de Rugy répond à Thierry Marx au sujet des insuffisances en matière d'apprentissage : "Notre obsession, c'est la formation et l'apprentissage. Notre réforme commence tout juste à se mettre en oeuvre"

TAXES

FRACTURE SOCIALE

TAXES

ISF

Isabelle Maurer, militante du revenu universel, répond à l'ancien grand patron Xavier Fontanet, hostile à l'ISF : "Je ne vais pas pleurer pour des gens qui sont à l'ISF alors que les miens ne peuvent même pas se payer une baguette"

ISF

Grand débat national : "Pas de questions interdites"... sauf sur l'ISF

Grand débat national : "Pas de questions interdites"... sauf sur l'ISF

IMPÔTS

Le ministre de la Transition écologique François Rugy répond à l'économiste Julia Cagé : "Il faut arrêter de mentir en disant que le remplacement de l'ISF par l'IFI a fait perdre 5 milliards d'euros"

"Nous, nous voulons baisser les impôts"

POUVOIR D'ACHAT

Louis Trigo, Gilet jaune et psychothérapeute : "Depuis plusieurs années, il y a une baisse du pouvoir d'achat, un malaise social. Les gens se retrouvent sur les rond-points parce qu'ils n'arrivent pas à boucler les fins de mois"

"Il faut nous parler d'une façon claire. Il y a une France d'en bas, une d'en haut, la classe moyenne n'existe plus"

LAREM

La députée LaREM Olivia Grégoire : "Je n'ai pas le sentiment qu'il y a une distance entre vous et ce que j'étais il y a deux ans"

"Je ne défends pas la France 'qui décide'. Il y a une chose dont je suis fière, c'est qu'on a voté un statut pour les conjoints et les collaborateurs de commerçants artisans"

"Cela fait 18 mois qu'on essaye de faire en sorte que ceux qui bossent soient mieux payés"

IMPOTS

Martin Lécole, chef d'entreprise : "On a 23 millions de travailleurs qui doivent subvenir au train de vie de 67 millions de Français. Il y a trop peu de personnes qui travaillent. Et le travail est surtaxé"

"Ce système est stupide, il taxe trop les trop peu qui produisent"

IMPÔTS

Frédéric Roy, artisan-boulanger : "J'ai une petite entreprise de quartier. Je fais 47.000 euros de bénéfices par an, c'est pas mal, mais à la sortie j'ai 1.000 euros [par mois] dans ma poche" 

"Chez l'artisan, le coût de production augmente plus vite que le prix de vente. Si je ne compense pas par une augmentation de chiffre d'affaires, je serai condamné à fermer"

"En France, je pense qu'il y a une mauvaise répartition [de l'impôt]. L'impôt le plus juste, c'est celui que tout le monde paye : la TVA. Il faudrait aussi augmenter les salaires"

INVITES

Outre les huit participants, le débat compte ce soir le chef Thierry Marx, l'ex-grand patron Xavier Fontanet, le fondateur du journal L'Opinion Nicolas Beytout et l'économiste Julia Cagé. Ainsi qu'un "grand témoin", le journaliste Jean-François Kahn

SUJETS

Parmi les principaux thèmes qui seront abordés ce soir : l'impôt et la justice fiscale,  les dépenses publiques, le train de vie de l'Etat, la représentativité et le référendum d'initiative citoyenne

DEBAT

C'est parti : "La Grande explication" démarre, avec la présentation des huit Français qui débattront ce soir

PRESENTATION

"La Grande explication" : qui sont les huit Français qui étaient sur le plateau ?

"La Grande explication" : qui sont les huit Français qui étaient sur le plateau ?

GRANDE EXPLICATION

Isabelle Maurer, chômeuse invitée de la Grande explication, ce soir, a confié ses attentes pour le débat à venir : "J'attends un beau débat, il est grand temps qu'on le lance. J'attends de mes interlocuteurs qu'ils nous regardent enfin. Je comprends qu'ils regrettent les violences, mais il y a encore des gens qui ont besoin d'être reconnus et je vais vous prouver qu'ils existent bien, que nous sommes 67 millions de Français et que nous sommes tous des politiques. Je milite pour le revenu universel depuis longtemps et je compte le défendre avec le sourire, ce soir."

THEMATIQUES

L'émission abordera pour l'essentiel des thèmes présents dans le "Grand débat national" : fiscalité, dépense publique, référendum d'initiative citoyenne, train de vie de l'Etat et représentativité.

PROGRAMME

Parmi les invités de LCI, pour ce "dialogue de toutes les France", le ministre de la Transition écologique François de Rugy, sa collègue secrétaire d'Etat aux personnes handicapées Sophie Cluzel, ainsi que la délégué général de la République en marche Stanislas Guérini et la porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée nationale Olivia Grégoire.


Seront également présents le chef étoilé Thierry Marx, l'éditorialiste de droite Denis Tillinac, le fondateur de Marianne et ex-candidat Modem aux européennes Jean-François Kahn, l'ex-ministre socialiste Juliette Méadel et Xavier Fontanet, professeur à HEC, ancien patron d'Essilor, contributeur à la commission Attali et ex-administrateur du Comité éthique du Medef.

Bonjour à toutes et à tous, bienvenue sur ce direct commenté de notre émission spéciale "La Grande explication", dès 20h45, sur LCI.

Alors que la France dialogue et s’interroge sur son avenir depuis le début du mouvement des Gilets jaunes, LCI s’empare du débat et organise mercredi 23 janvier à 20h45 un grand forum démocratique pour permettre à chacun de mesurer les enjeux des discussions.

Salariés, artisans, retraités, demandeurs d'emploi, chefs d'entreprise... huit Français de tous horizons - Gilets jaunes ou non - seront confrontés au ministre de la Transition écologique et solidaire François de Rugy.  Ils parleront fiscalité, pouvoir d’achat, inégalités, démocratie… Quelles règles ? Quels changements possibles ? Quel avenir commun ?

Stanislas Guérini, délégué général de LaREM , mais aussi  Sophie Cluzel, secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée des Personnes handicapées et la député de Paris (LaREM) Olivia Grégoire font également partie des invités. 

Lire aussi

L'émission "Débat national, la grande explication" sera présentée par David Pujadas, en partenariat avec Le Figaro, avec Yves Thréard, et RTL, avec Elizabeth Martichoux. 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter